Articles Tagués ‘Julian Assange’

FLASH INFO

 

Citant deux sources « de haut niveau » équatoriennes, il semblerait que le pays sud-américain « a déjà un accord avec le Royaume-Uni pour l’ arrestation de Julian ASSANGE« .

 

00000000000000000000000000000000000000000000000

Julian Assange pourra-t-il quitter l’ambassade équatorienne de Londres où il est réfugié depuis plus de cinq ans? C’est ce que doit décider la justice britannique ce mardi. À l’issue de l’audience prévue à 14 heures, elle va se prononcer sur une demande de levée du mandat d’arrêt émis contre le fondateur de WikiLeaks.

Depuis juin 2012, l’Australien de 46 ans s’est réfugié dans l’ambassade londonienne, immeuble aux briques rouges du 3 rue Hans Crescent. Il est, depuis 2010, visé par un mandat d’arrêt européen émis par la Suède qui veut l’entendre dans une affaire de viol qu’il nie.

L’Équateur lui a accordé l’asile politique en août 2012. Finalement, le parquet suédois a décidé de classer l’affaire en mai 2017. Pour ses avocats, le mandat d’arrêt britannique émis à son encontre a donc «perdu son objectif et sa fonction». Sa défense invoque également les problèmes de santé de Julian Assange, qui selon elle n’a pas accès aux soins médicaux, et souffrirait de problèmes aux dents, à l’épaule et de dépression.

LIRE: http://www.lefigaro.fr/international/2018/02/06/01003-20180206ARTFIG00101-la-justice-britannique-se-prononce-sur-la-levee-du-mandat-d-arret-visant-julian-assange.php

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Mardi 16 h 00

Le Royaume-Uni a refusé d’accorder ce statut, et le parquet britannique maintient que le mandat d’arrêt britannique est toujours valide!

0000000000000000000000000000000000000000000000000

Wikileaks
© Flickr/ Jagz Mario  –  02.04.2016

Le directeur du Département Europe du FMI,Poul Mathias Thomsen, et la chef de la mission du FMI pour la Grèce 6, Delia Velkouleskou, ont pris part à une téléconférence consacrée au sort de la Grèce et au référendum britannique.

L'oligarchie financière mondiale fait main basse sur la Grèce
© REUTERS/ Pawel Kopczynski

Le site de Julian Assange, WikiLeaks, a mis en ligne samedi un extrait de la téléconférence qui avait eu lieu le 19 mars entre deux représentants du Fonds monétaire international (FMI). Le Fonds estime que le possible défaut de paiement de la Grèce pourrait coïncider avec le référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l’UE (Brexit).On apprend de cette conversation publiée par WikiLeaks que le FMI envisage d’annoncer à l’Allemagne son intention de quitter la troïka des créanciers d’Athènes s’il n’arrive pas à s’entendre avec la Commission européenne sur la dette grecque.

« Ce serait une catastrophe », a réagi Delia Velkouleskou.

Frexit
© AFP 2016 FREDERICK FLORIN

 

Selon Poul Mathias Thomsen, le risque d’une catastrophe financière imminente serait nécessaire pour forcer les acteurs européens à « prendre une décision ». Cependant, estiment les responsables du FMI, le processus de prise de décision en Europe pourrait être paralysé par le référendum prévu pour fin juin au Royaume-Uni.D’après M.Thomsen, l’absence de décision concernant la Grèce hâtera la faillite de cette dernière, mais l’éventualité d’un Brexit empêchera les autorités européennes d’adopter cette décision.

https://fr.sputniknews.com/international/201604021023893480-wikileaks-faillite-grece-referendum-royaume-uni/

00000000000000000000000000000

German Chancellor Angela Merkel has come out in defense of her staff, denying media reports that her administration lied about plans to reach a no-spying agreement with the United States.De nouveaux documents rendus publics par WikiLeaks apportent des preuves que les Etats-Unis ont espionné le ministère des Affaires étrangères allemand et le ministre Frank-Walter Steinmeier à sa tête.

Lundi 20 juillet à 18 heures, WikiLeaks a publié des documents prouvant que l’Agence nationale de sécurité US (NSA) a écouté le ministre allemand des Affaires étrangères ainsi que 20 secteurs clés de son ministère.

« La liste complète des cibles allemandes de la NSA publiée par Wikileaks à ce jour montre que la NSA a ciblé 125 téléphones de haut responsables allemands de longue date, et ce pour des raisons politiques et économiques – comme le nom de la liste l’indique », lit-on sur le site de Wikileaks.

Les documents indiquent que cette histoire d’espionnage a commencé bien avant le 11 septembre 2001, par l’écoute de Joschka Fischer, vice-chancelier et ministre allemand des Affaires étrangères, en poste de 1998 à 2005. Puis l’interception s’est poursuivie et l’ancien ministre Frank-Walter Steinmeier, en poste de 2005 à 2009, a vu ses téléphones fixe et portable écoutés.

00000000000000000000000000000000

Wikileaks Actu Francophone

Interview de Julian Assange avec Afshin Rattansi sur la chaîne Russia Today

« Il y a maintenant six millions de personnes aux États-Unis détenant des autorisations de sécurité. C’est plus que la population de la Norvège, de la Nouvelle-Zélande, ou de l’Ecosse. C’est en effet un Etat dans l’Etat. Pourquoi est-ce un Etat dans l’Etat? Parce que les gens qui ont les autorisations de sécurité ont des lois supplémentaires auxquelles ils sont censés obéir. C’est extrêmement inquiétant [en ce] moment, si l’on remonte à 2010, où à l’époque le chiffre était de 2,5 millions. Il y a donc eu plus d’un doublement de la taille de l’État de sécurité nationale aux États-Unis en seulement 4-5 ans. « 

Lire l’article: http://rt.com/news/189764-assange-nsa-google-interview/

Voir l’article original