Articles Tagués ‘Juifs’

perf5.000x8.000.inddCe livre fournit un aperçu de la manière dont les banquiers privés depuis les temps les plus reculés, ont … créé à partir de rien une dette portant intérêt de manière à s’arroger le pouvoir suprême. Il présente également une étude à la fois ancienne et moderne, des sociétés et des civilisations qui ont fleuri au sein d’un environnement exempt du fardeau de l’usure. – Stephen Goodson

Par Henry Makow

Voilà une pensée effrayante. Et si l’humanité était l’expression la plus haute de la vie dans l’univers ? Et si Dieu avait tout misé sur ce singe crédule et lâche, l’homme ?

Et si un puissant culte satanique s’était emparé de la race humaine ? Imaginons qu’il soit parvenu à remplacer Dieu et à asservir la race humaine spirituellement, mentalement et physiquement ?

Ce culte y est parvenu au moyen d’une arnaque très simple. Il s’est introduit entre les états et les peuples en créant le moyen d’échange (la monnaie) sous forme de dette portant intérêt dont il collecte le remboursement intégral. La création monétaire est une chose dont l’État est parfaitement capable de se charger, sans occasionner la moindre dette, ni le moindre intérêt.

Cette arnaque fondamentale est l’explication de presque tout ce qui ne va pas dans le monde.

De façon à distraire la société du véritable ennemi lui dévorant le cœur, les banquiers centraux ont toujours créé toute une série d’ennemis factices et de guerres inutiles.

isis

Par exemple, les agences de renseignement (la CIA, le MI-6 et le Mossad) sont responsables de 90% du « terrorisme ». Elles ont créé et financé l’ISIS ainsi que l’extrémisme islamique comme un épouvantail. Les mesures antiterroristes (la militarisation des forces de police, la surveillance généralisée pratiquée par la NSA, etc.) protègent le monopole du crédit et non pas les peuples. L’état policier en train d’émerger sert à s’assurer que la « dette » est honorée et les intérêts sont payés. Les peuples du monde entier représentent une hypothèque sur des trilliard de dollars de « dettes », c’est-à-dire sur l’ensemble de la masse monétaire en existence.

Afin de perpétuer l’arnaque, les banquiers partagent leur butin avec toute une caste de privilégiés. Tout d’abord, ils ont recruté beaucoup de leurs compères Juifs. Puis, des millions de Gentils à travers la Franc-maçonnerie (qui est du judaïsme kabbalistique, c’est-à-dire du satanisme). Ils tiennent sous leur coupe les grandes entreprises qu’ils contrôlent. Le système éducatif, les médias et les politiciens viennent compléter la liste des traitres.

La démocratie est une blague. L’occident a détruit la Lybie et la Syrie. Avons-nous entendu la moindre critique des médias « d’opposition » ou de la part des politiciens ? Le vol MH-17 a été abattu. Il n’en n’est plus fait mention depuis que notre marionnette l’Ukraine a été démasquée comme coupable.

Les banquiers centraux font la promotion de l’immigration de masse, du métissage, du mondialisme, du féminisme, de l’homosexualité, de la diversité et de la pornographie, tout cela afin de diviser et de dégrader la société. « Nous corrompons afin de mieux contrôler », a écrit Giuseppe Mazzini. Ainsi parviennent-il à abattre les quatre piliers de notre identité humaine : la race, la religion (Dieu), la nation et la famille (théorie du genre).

Si nous regardons ceux qui font la promotion de l’arnaque « terroriste », nous faisons face à une société fondamentalement subvertie, une société dont la classe « dirigeante » n’est en fait rien d’autre qu’une administration coloniale conspirant contre le grand-public.

La société toute entière se trouve dans le déni et souffre du syndrome de Stockholm. Nous espérons que nos maitres financiers ne feront pas trop de ravages si nous nous plions à leur tromperie. Oh oui, le 11/09, Sandy Hook, Ottawa, Charlie Hebdo, etc. etc. étaient tous de véritables actes « terroristes ». Le rôle des médias dans la perpétration de ces canulars monstrueux, est particulièrement répugnant.

Malheureusement, le fait d’apaiser les banksters ne fera que générer davantage de terrorisme et de guerre. Si le passé est une préface, nos perspectives ne sont pas si bonnes…

LA RUSSIE

La plupart des guerres servent à protéger, consolider et étendre le monopole monétaire frauduleux des banquiers.

La Révolution Bolchévique fut une ruse des banquiers Juifs kabbalistes pour détruire le dernier pays constituant une menace à leur monopole mondial sur le crédit. Créée en 1860, la Banque d’État de l’Empire Russe créait la monnaie presque sans dette et sans intérêt. Contrairement à l’image répandue par les médias occidentaux judéo-maçonniques, la Russe prérévolutionnaire était florissante.

Goodson écrit : « En 1861, le Tsar Alexandre II (1855-1881) abolit le servage qui en ce temps-là affectait 30% de la population. En 1914, très peu de terres étaient possédées par les propriétaires terriens russes… 80% des terres arables étaient entre les mains des paysans et elles leur avaient été cédées pour des sommes modiques. »

econ_tsaristEn 1913, la Russie produisait environ 40% des céréales et dépassaient de 25% les récoltes combinées de l’Argentine, du Canada et des États-Unis.

De 1890 à 1913, Goodson explique que la production industrielle a quadruplé et que le secteur industriel russe était capable de satisfaire 80% de la demande intérieure pour les produits manufacturés. De 1895 à 1914, l’augmentation annuelle du PIB fut de 10%. En 1912, la Russie bénéficiait du taux d’imposition le plus faible au monde parce qu’elle ne payait pas d’intérêt sur des dettes fictives.

« Tout au long de la période du système bancaire étatique, il n’y eut aucune inflation et aucun chômage », explique Goodson.

Il poursuit : « le 7 novembre 1917, les Rothschild, craignant que la reproduction de cet extraordinaire exemple de liberté et de prospérité ne détruise leur empire bancaire, provoquèrent et financèrent une révolution judéo-bolchévique en Russie, qui ravagea et ruina un pays merveilleux et envoya à la mort par le massacre et la famine, plus de 66 millions d’innocents, selon Alexandre Soljenitsyne.

Les dirigeants communistes comme Trotski, Lénine et Staline n’étaient rien que des hommes de paille œuvrant pour le compte des Rothschild. Le Communisme fut dépeint comme la révolution du peuple. En fait, ce fut la destruction brutale d’une civilisation chrétienne fière par un culte Juif satanique voué à l’asservissement de l’humanité.

lenin stalinLe fait que leurs crimes innommables ne soient jamais mentionnés en Occident est un signe que la société occidentale n’est qu’une colonie mentale et physique.

La société occidentale n’a aucune crédibilité ni la moindre légitimité morale. Qu’en est-il de la Russie de Poutine ? Elle passe certainement pour une défense de l’humanité contre le Nouvel Ordre Mondial. Assurément, tout ce que les Russes disent a bien plus de sens que tout ce qui émane de Washington, d’Ottawa ou des capitales européennes.

Mais nous devons nous interroger. Les Rothschild laisseraient-ils détruire la Russie au risque de la voir leur échapper. C’est hautement improbable.

Alors que la plupart des Russes sont probablement sincère, je crains que Poutine ne fasse parti d’une opposition contrôlée. (J’espère me tromper) Mais il faut toujours deux camps pour justifier une guerre et les dépenses en armements qui en découle. Poutine rencontre régulièrement Henry Kissinger, la Russie est toujours dotée d’une Banque Centrale contrôlée par les Rothschild. Comme les Protocoles l’avouent : « personne ne s’oppose jamais à nous sans notre consentement. »

CONCLUSION

Actuellement, l’humanité manque son rendez-vous avec le créateur, tout simplement parce que nous regardons dans la mauvaise direction.

Les Chrétiens doivent cesser d’être les dupes volontaires et les complices de leur propre destruction. La première étape consiste à rejeter la manipulation qui diabolise l’Islam et les Musulmans. Cela s’apparente à la création d’un faux ennemi. Je regrette que beaucoup de « patriotes » en soit dupes. La plupart des Musulmans préféreraient rester dans leurs pays s’ils n’étaient pas détruits par l’occident Sioniste.

Les Chrétiens, les Musulmans et les Juifs honnêtes doivent s’unir et se concentrer sur le véritable ennemi : le cartel Judéo-maçonnique des Banques Centrales et son armée de dupes, d’opportunistes, de menteurs et de laquais de tous horizons.

Selon les termes de Goodson : « Si nous voulons nous libérer et reprendre notre souveraineté face à l’asservissement imposé par les banquiers privés, nous devons démanteler… leur Banques Centrales, ou nous serons nous-mêmes détruits et condamnés à l’oubli. »

Nous devons agir comme si l’humanité était l’expression la plus haute de la vie dans l’univers. Nous avons connu des succès remarquables sur le plan matériel et technologique. Nous devons à présent reproduire ce succès dans le domaine politique, économique et culturel.

Bandeau Histoire des Banques Centrales

source:https://henrymakow.wordpress.com/2015/02/22/larnaque-des-banques-centrales-explique-les-problemes-du-monde/

0000000000000000000000000000000000000

 

Augmentation de 400 % des crimes antisémites pendant la guerre de Gaza ; la plupart des auteurs sont des islamistes radicaux

Un homme portant une kippa, regarde les gens prendre part à une manifestation appelée par le Conseil représentatif des institutions juives de France le 31 Juillet 2014 devant la synagogue de Lyon (Crédit : AFP / ROMAIN Lafabregue)

La France a été en 2014 le pays le plus dangereux pour les Juifs, avec le plus fort taux d’antisémitisme, selon un rapport israélien officiel annuel publié dimanche.

Recevez gratuitement notre édition quotidienne par mail pour ne rien manquer du meilleur de l’info Inscription gratuite!

Le rapport, qui devait être présenté dimanche à la Knesset par le ministre des Affaires de la Diaspora Naftali Bennett, a également enregistré une augmentation spectaculaire des attaques antisémites pendant le conflit de Gaza de l’été, et maintient que la plupart des attaques ont été menées par des extrémistes musulmans.

« La France y est présentée comme le pays le plus dangereux pour les Juifs actuellement », a déclaré un communiqué.

Le nombre de crimes antisémites a doublé en France en 2014.

LIRE:La France est le pays le plus dangereux pour les Juifs – selon un rapport

000000000000000000000000000000000

Le nombre de Palestiniens vivant en Israël et dans les Territoires palestiniens sera bientôt supérieur aux nombres de Juifs vivant en Israël
30 décembre 2014, 11:32

Marche pour une coexistence après l'incendie criminel de l'école judéo-arabe à Jérusalem (Crédit : Jessica Steinberg / Times of Israël)Marche pour une coexistence après l’incendie criminel de l’école judéo-arabe à Jérusalem (Crédit : Jessica Steinberg / Times of Israël)

Le Bureau palestinien des statistiques vient de publier son rapport annuel. Bien que la famille palestinienne moyenne a diminué en taille en 2014, le nombre de Palestiniens vivant en Israël, en Cisjordanie et à Gaza, dépassera celui des juifs à partir de 2016.

12,1 millions de Palestiniens vivent dans le monde, dont environ la moitié (6,08 millions) entre le Jourdain et la Méditerranée. 4.620.000 vivent dans les Territoires palestiniens: 1.79 million dans la bande de Gaza et 2.830.000 en Cisjordanie (dont Jérusalem-Est).

LIRE: http://fr.timesofisrael.com/les-palestiniens-seront-plus-nombreux-que-les-juifs-israeliens-en-2016/?utm_source=A+La+Une&utm_campaign=ee5f38e3b3-Mardi_30_d_cembre_201412_30_2014&utm_medium=email&utm_term=0_47a5af096e-ee5f38e3b3-55048137

0000000000000000000000000000000000000000

Martine Aubry dépose plainte contre le hacker Ulcan
Le maire PS de Lille, Martine Aubry, et la mairie de Lille ont déposé plainte en octobre contre le hacker franco-israélien Ulcan qui avait menacé de divulguer des données personnelles, a-t-on appris vendredi auprès de la mairie de Lille, confirmant une information d’i-Télé.
Al-Nosra annonce avoir exécuté le soldat libanais Ali Bazzal
Le Front al-Nosra a annoncé vendredi soir avoir exécuté le soldat libanais Ali Bazzal. « C’est la moindre des réponses à l’armée libanaise, indique le groupe jihadiste dans un communiqué. Si les femmes otages ne sont pas libérées, un autre otage sera liquidé ».
Victor PEREZ: Benjamin Nétanyahou sera le prochain Premier Ministre
Le 17 mars 2015 se tiendront des élections législatives à même de former une nouvelle coalition israélienne. Chaque électeur suppute, voire espère que son candidat l’emportera aux fins de conduire la politique prônée. Lors d’une conférence de presse, Yaïr Lapid ministre démissionné et chef du parti Yesh Atid (il y a un avenir) a déclaré aux journalistes, en leur demandant de le regarder dans les yeux : « Benjamin Nétanyahou ne sera pax celui qui formera la prochaine …
Un centre d’espionnage chinois découvert à Paris

Un centre d’espionnage chinois découvert à Paris

Un centre d’écoute a été découvert dans une annexe discrète de l’ambassade de Chine en France. Elle est située dans une rue paisible de Chevilly-Larue, banlieue pavillonnaire au sud de Paris. Il s’agit d’un territoire inviolable de plus de un hectare où, selon les conventions internationales, la police française n’a pas le droit de pénétrer. En banlieue de Paris, le Nouvel Obs a découvert un centre secret chinois d’écoutes satellitaires. Il espionnerait …
Egypte – Nouvelles condamnations à mort massives
Un tribunal égyptien a condamné à mort mardi 188 personnes pour le meurtre de 13 policiers, le dernier d’une série de procès de masse lancés par les autorités dans leur répression des partisans de l’ex-président islamiste Mohamed Morsi.
Une agression antisémite provoque l’indignation en France
François Hollande est monté jeudi en première ligne pour dénoncer «le pire» et «le mal» qui traversent la société française, après une agression antisémite qui suscite l’indignation d’autorités religieuses dans un contexte de recrudescence d’agressions contre la communauté juive.
Affaire Zeitouni: cinq ans ferme pour le conducteur Eric Robic
Epilogue d’une affaire qui avait défrayé la chronique et tendu l’atmosphère entre Paris et Israël, Eric Robic, le conducteur du puissant 4X4 qui avait tué la jeune Israélienne Lee Zeitouni à Tel Aviv en 2011, a été condamné mercredi à 5 ans de prison ferme.
00000000000000000000000000000000
À Roubaix, dans le nord de la France, comme un peu partout sur le territoire, des mots emplis de haine envers les Juifs résonnent encore.

Philippe Huguen/AFP

Mort aux Juifs ! » À Paris et dans d’autres villes françaises, ces mots emplis de haine résonnent encore. Plusieurs synagogues ont fait l’objet d’attaques, pour la première fois depuis l’affaire Dreyfus de la fin du XIXe siècle. Au sein des banlieues parisiennes, parmi lesquelles la ville de Sarcelles, pourtant connue pour son climat de tolérance religieuse et ethnique, plusieurs groupes de jeunes ont délibérément pris pour cible un certain nombre de bâtiments juifs.
Confrontée à l’escalade spectaculaire d’un populisme français opposé à l’immigration, et désormais en proie à des manifestations antisionistes (bien souvent synonymes d’une version revisitée de l’antisémitisme), la communauté juive de France est plongée dans l’inquiétude et la perplexité. Plusieurs de ses membres vont même jusqu’à s’interroger en silence sur la question de savoir s’il existerait encore pour eux un avenir au pays des droits de l’homme.

(Lire aussi : « Ils manifestent contre Israël, mais aussi et surtout contre Hollande et sa politique »)
Les Juifs de France redécouvrent ce double traumatisme qu’ils ont connu au XXe siècle : déportation vers les camps de la mort au cours de la Seconde Guerre mondiale, et exil d’Algérie à l’issue de l’indépendance du pays en 1962. Il est à prévoir que ces épisodes passés colorent – et tendent à exacerber – les émotions du présent.
Les descendants français des Juifs d’Europe de l’Est ne se sont à ce jour pas pleinement réconciliés avec un continent – celui du régime français de Vichy – qu’ils associent encore aujourd’hui à l’Holocauste, tandis que les Juifs issus du Maghreb ont tendance à déplorer le fait qu’ils demeurent, au sein même du territoire français, entourés d’« Arabes. » En effet, une proportion significative de la communauté juive du sud de la France n’hésite pas à voter en faveur du Front national d’extrême droite, qui, depuis l’avènement de Marine Le Pen, concentre sa xénophobie sur les musulmans.
Dans un contexte aussi tendu, pas étonnant que resurgisse dans la presse internationale la question de savoir si l’antisémitisme aurait fait son retour en France, après une absence de quelque soixante-dix ans. Les médias britanniques et américains soulèvent une comparaison avec l’ère nazie, certains reportages allant même jusqu’à évoquer une Kristallnacht version française, au lendemain des attaques menées contre des synagogues françaises.
Il convient de rejeter fermement un tel parallélisme, tant il s’inscrit en offense de la mémoire de tous ceux qui ont souffert de la collaboration nouée entre la France de Vichy et l’Allemagne nazie. Après avoir été arrêté par la Gestapo à Nice en 1943, mon père fut escorté par des gendarmes français en direction du camp de transit de Drancy, en banlieue parisienne, avant d’être déporté vers Auschwitz. Aujourd’hui en 2014, l’État français défend ses synagogues et dénonce toute forme d’antisémitisme.

 

(Lire aussi : « Votre arrivée en Israël est la meilleure réponse à nos ennemis »)
Mais bien que l’État français ne soit plus antisémite, l’antisémitisme existe bel et bien sur son territoire – peut-être même encore plus présent dernièrement qu’à l’époque d’avant-guerre. L’aggravation de la situation au Moyen-Orient a bien entendu joué un rôle prépondérant à cet égard, notamment au travers des images terrifiantes qui nous parviennent de Gaza. Cette guerre asymétrique qu’y mène actuellement Israël apparaît disproportionnée aux yeux d’une part majoritaire de l’opinion mondiale, et pas seulement aux yeux des Arabes et des musulmans.
De toute évidence, nul État ne saurait accepter de manière passive les tirs de roquettes destinées à frapper ses villes. Et c’est bien délibérément que le Hamas choisit de dissimuler son arsenal militaire au cœur de régions densément peuplées, sous le bouclier protecteur involontaire de civils innocents – ceux auxquels les responsables israéliens font parfois référence en tant que « non impliqués », selon une méfiance à peine dissimulée.

(Lire aussi : L’immigration des juifs de France, une nouvelle priorité d’Israël)
Il n’en demeure pas moins que la stratégie de terreur utilisée par les autorités israéliennes, censée dissuader de nouvelles attaques, ou à tout le moins restaurer un « calme » provisoire, se révèle aussi coûteuse en termes de vies palestiniennes que de soldats israéliens tués, contribuant par ailleurs à mettre à mal la sécurité des Juifs autour du monde. En France également, beaucoup d’entre eux – bien souvent en secret – expriment à la fois un amour profond à l’égard de ce qu’est Israël, et une profonde inquiétude quant à la manière dont agit actuellement Israël.
Tous s’entendent sur la nécessité de veiller à ce que le conflit du Moyen-Orient ne s’exporte pas vers la France. Mais combien sont disposés à admettre cet impact inévitable qu’engendrent les images de femmes et d’enfants palestiniens morts sur des communautés françaises se sentant proches de la Palestine de la même manière que les Juifs se sentent proches d’Israël. Si les images de Gaza semblent si fortement résonner en France, c’est en partie une simple question de chiffres : la plus importante communauté musulmane d’Europe y est confrontée à la plus grande communauté juive du continent.
Mais il ne s’agit pas uniquement d’une question de chiffres. Ces jeunes voyous qui ont attaqué des synagogues sont pour la plupart de jeunes individus frustrés et sans emploi. Ils passent leur colère sur un système qui ne les intègre pas. Ces jeunes vont jusqu’à mépriser le devoir de mémoire que voue la République à l’égard de la souffrance des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Pour eux, les horreurs du passé revêtent un caractère abstrait ; seules les horreurs du présent apparaissent palpables.
La rencontre qui s’opère actuellement entre les images du Moyen-Orient et celles de la colère des minorités musulmanes (parfois influencées par des idéologies fondamentalistes radicales) ne doit pas pour autant faire oublier l’antisémitisme français traditionnel, cet antisémitisme bourgeois à la peau blanche, qui demeure persistant et ne se terre jamais très profondément en dessous de la surface. Grâce à Internet, celui-ci commence également à émerger plus fréquemment.
L’État français fournit néanmoins tous les efforts pour réprimer et endiguer l’antisémitisme. Les comparaisons consistant à évoquer l’Europe du nazisme ne contribueront en rien à rassurer une communauté qui, malgré les différences historiques majeures opposant cette époque à la période actuelle, ne connaît que trop bien le sentiment d’évoluer au bord du précipice.

Dominique Moisi, professeur à l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences po), est conseiller principal à l’Institut français des relations internationales (Ifri). Il est actuellement professeur intervenant au King’s College de Londres.

 

Traduit de l’anglais par Martin Morel. © Project Syndicate, 2014.

SOURCE: http://www.lorientlejour.com/article/878583/le-traumatisme-des-juifs-de-france.html

http://isranews.com/43789/le-traumatisme-des-juifs-de-france/#comment-48040

00000000000000000000000


%d blogueurs aiment cette page :