Articles Tagués ‘Irak’

irak-2

« Dans un autre temps, la France envoyait quelques « super étendards et  ses pilotes qui volaient avec des passeports irakiens. Je les ai rencontrés à Mossul sur la base vie de Dumez. »  The Informant

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

MOSCOU, 26 juin – RIA Novosti

Sur le même sujet

 197029020Le premier ministre irakien Nouri Al-Maliki a confirmé que son pays avait récemment acheté à la Russie et à la Biélorussie plusieurs chasseurs d’occasion de type Sukhoï, rapporte jeudi la chaîne BBC.

Dans sa première interview depuis le début de la récente crise, M.Maliki a déclaré que les appareils en question pourraient effectuer leurs premières missions « dans les jours à venir », ajoutant que les Etats-Unis retardaient la vente de chasseurs F-16 à Bagdad.

LIRE: http://fr.ria.ru/world/20140626/201641614.html

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Strategika 51

La situation complexe en Irak risque d’aboutir à une reconfiguration majeure du pays et sa fragmentation en trois, voire quatre entités étatiques dont les relations les uns avec les autres ne seront point ne seront point pacifiques.

Après le déferlement des colonnes infernales de l’Etat Islamique d’Irak et du Levant et l’adoption par cette véritable armée non-étatique (on évoque des effectifs de plus de 50 000 hommes!) de techniques inspirées par les organisations terroristes  israéliennes des années 40 aussi bien que des tactiques militaires de Mao Tsé Dong lors de la guerre civile chinoise, les chefs de la diplomatie US et britannique ont rendu visite à Bagdad pour y rencontrer le très médiocre Premier ministre Al-Maliki mais également au Kurdistan autonome où Al-Barazani tente d’exploiter le chaos pour faire avancer le projet d’un Kurdistan indépendant.

Sur le terrain, les forces kurdes ont investi la ville pétrolière disputée de Kirkuk avant…

Voir l’article original 640 mots de plus

domhertz.com

Image

Poutine exprime son soutien à al-Maliki

Dans un entretien téléphonique avec le premier ministre irakien Nouri al-Maliki, le président russe Vladimir Poutine a réaffirmé vendredi le soutien de la Russie aux efforts déployés par Bagdad dans la lutte contre les terroristes, rapporte le service de presse du Kremlin.

« Le président Poutine a réaffirmé le soutien entier de la Russie aux efforts du gouvernement irakien visant à libérer au plus vite le territoire du pays des terroristes », lit-on dans le communiqué.

Le premier ministre irakien a informé le chef de l’Etat russe de l’évolution de la situation militaro-politique en Irak et des mesures adoptées par les autorités pour combattre les groupes terroristes opérant dans le nord du pays.

« Les interlocuteurs ont constaté que les agissements des extrémistes opérant en Syrie avaient revêtu un caractère transfrontalier et menaçaient la sécurité de l’ensemble de la région », dit le communiqué.

http://fr.ria.ru/world/20140620/201592659.html

L’ayatollah Sistani appelle…

Voir l’article original 554 mots de plus

Allain Jules

Le président Obama a annoncé cette nuit que les troupes américaines seront déployées en Irak, principalement à Bagdad, juste pour protéger, dit-il,  le personnel américain de l’ambassade us. Un retour pétaradant  trois ans après que les États-Unis se soient retirés de l’Irak.

Voir l’article original 103 mots de plus

Résistance Inventerre

Washington a condamné dimanche le massacre « horrible » perpétré par les djihadistes sunnites, qui affirment avoir exécuté 1 700 soldats chiites irakiens à Tikrit (la ville de Saddam Hussein, située au nord de Bagdad), tandis que les autorités irakiennes disaient avoir « repris l’initiative » face aux insurgés.
L’ancien émissaire international pour la Syrie, Lakhdar Brahimi, a estimé que l’offensive djihadiste en Irak résultait de l’inertie de la communauté internationale face au conflit qui fait rage dans la Syrie voisine depuis 2011.
Face à cette situation critique, l’Iran est hostile à « toute intervention militaire étrangère en Irak », a déclaré la porte-parole du ministère des affaires étrangères, Marzieh Afkham, citée par l’ISNA, l’Agence de presse des étudiants iraniens, dimanche, au lendemain du déploiement dans le Golfe d’un porte-avions américain.
Le président Obama a pour l’heure écarté toute opération américaine au sol. Des pourparlers directs débuteront sous peu entre les deux grands rivaux américain…

Voir l’article original 85 mots de plus

Allain Jules

De voir des dizaines de soldats irakiens que les jihadistes conduisent dans le désert avant d’être fusillé de sang froid, n’est pas surprenant mais, ces indignations à géométrie variable, on connaît. Les États-Unis ont envoyé un porte-avions destroyers lance-missiles dans le golfe Persique, avec pour seule mission l’intervention en cas de « violation » des champs pétrolifères. Les Forces spéciales iraniennes ont finalement accepté, sous insistance américaine, pour protéger Bagdad, les mêmes américains qui ne veulent pas qu’elles se déploient en Syrie pour lutter contre le même terrorisme et les mêmes terroristes.

Voir l’article original 357 mots de plus