Articles Tagués ‘IGPN’

logo-igpnCelui que l’on surnomme «le squale» a été entendu par les enquêteurs dans une affaire de trafic d’influence. Un peu plus tôt, l’ancien patron de la police judiciaire parisienne, Christian Flaesch, a également été placé en garde à vue.

lire:

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/09/26/01016-20160926ARTFIG00320-l-ex-patron-du-renseignement-interieur-bernard-squarcini-place-en-garde-a-vue.php

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/09/26/l-ex-directeur-du-renseignement-interieur-bernard-squarcini-place-en-garde-a-vue_5003734_1653578.html

http://www.leprogres.fr/france-monde/2016/09/26/l-ancien-patron-du-renseignement-interieur-en-garde-a-vue

Trois ex-hauts dirigeants de la police proches des réseaux de Sarkozy entendus par l’IGPN

Michel Gaudin, ex-préfet de police de Paris de 2007 à 2012, a été entendu lundi dans le cadre d’une audition libre.

LIRE: http://www.liberation.fr/france/2016/09/26/trois-ex-hauts-dirigeants-de-la-police-proches-des-reseaux-de-sarkozy-entendus-par-l-igpn_1511335

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Prolongée lundi soir, sa garde à vue se poursuivait mardi matin, ainsi que celle de Christian Flaesch, ancien directeur de la police judiciaire parisienne, d’un ancien policier des renseignements généraux et d’un haut cadre de la sécurité du groupe LVMH. Un ancien magistrat, chargé de la sécurité du groupe LVMH, a lui été placé en garde à vue mardi matin. Enfin, Michel Gaudin, actuel directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy, a été entendu dans le cadre d’une audition libre lundi, tout comme un ancien responsable de la sécurité en Corse, aujourd’hui en poste à l’IGPN.
————————————————————
Pour mémoire:
Quand il s’est agi de lutter contre les produits de contrefaçons, Pierre Mathieu Duhamel, ex DG de la Douane française, revenant d’un « pantouflage » chez LVMH pour devenir directeur du Budget de la France avait su sortir une directive pour que les forces douanières réorientent leurs actions contre la contrefaçon et cela au détriment de la lutte contre le narco-trafique.

00000000000000000000000000000000000


Cinq policiers de la Bac de Stains en garde à vue pour corruption aggravée

Cinq policiers de la brigade anti-criminalité de Stains, en Seine-Saint-Denis, sont en garde à vue depuis lundi après-midi dans le cadre d’une information judiciaire ouverte il y a un an par le parquet de Bobigny pour des faits présumés de corruption active.

Après la bac nord de Marseille et le vol de cocaïne au 36 quai des orfèvres, c’est une nouvelle affaire explosive pour la police. Cinq policiers de la Brigade anti-criminalité (BAC) de Stains en Seine-Saint-Denis, -quatre hommes et une femme -ont été interpellés et placés en garde à vue lundi après-midi dans les locaux de l’inspection générale de la police nationale (IGPN). Selon nos informations, ils ont été interpellés « dans le cadre d’une information judiciaire contre X ouverte le 22 mai 2014, soit il y a près d’un an, pour des faits de participation à une association de malfaiteurs en vue de commettre un ou plusieurs crimes », a-t-on appris de source judiciaire, confirmant une information du Point.fr.

Ces agents sont soupçonnés d’avoir pris possession de marchandises et d’argent à des dealers depuis au moins deux ans, en échange de l’abandon des poursuites à leur encontre, mais aussi de s’être servis dans des scellés judiciaires. La drogue était revendue par des fournisseurs protégés par ces mêmes policiers.

Selon Le Point.fr, les policiers n’auraient pas hésité à menacer leur supérieure hiérarchique. C’est ainsi, selon……

LIRE:http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/cinq-agents-de-la-bac-de-stains-interpelles-pour-extorsion-de-8583337.html

Alexandra Guillet par avec TF1
le 23 mars 2015 à 17h27 , mis à jour le 23 mars 2015 à 18h39.

SOURCE:http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/cinq-agents-de-la-bac-de-stains-interpelles-pour-extorsion-de-8583337.html

000000000000000000000000000000000000000000000

Un dessin par jour

SupéfiantLa mystérieuse affaire du vol de 52 kilos de cocaïne au coeur même de la Brigade des Stups pourrait rapidement trouver son épilogue tel qu’il avait été envisagé dès le départ, avec un voleur appartenant à la brigade elle-même. Ce qui amène le ministre Bernard Cazeneuve à mander un audit sur le fonctionnement de ladite brigade du 36 quai des Orfèvres.

Voir l’article original