Articles Tagués ‘Hillary Clinton’

Le Blog de Philippe Waechter

A la veille des élections américaine, l’environnement économique est toujours incertain. Aux USA la croissance est affaiblie en 2016 et le profil de l’économie mondiale est sur une pente modérée. Le commerce mondial évolue peu et ne constitue pas un stimulus pour les américains.
En d’autres termes, l’économie américaine si elle veut retrouver le chemin de la croissance devra compter davantage sur son marché intérieur que sur une impulsion externe.

De ce point de vue, les programmes des deux candidats à la présidence indiquent des solutions très différentes et souvent opposées.

Voir l’article original 963 mots de plus

 

Le journaliste de la Guerre Froide Izzy Stone a déclaré « Tous les gouvernements sont dirigés par des menteurs, rien de ce qu’ils disent ne doit être cru »

C’est également vrai du gouvernement d’entreprise, les quelques centaines de sociétés mondiales qui dominent l’économie globale et imposent leur volonté à et au travers des gouvernements du monde. Les États-Unis sont très habiles à ne pas admettre et beaucoup moins encore à faire face à leurs mensonges. Le mythe de l’exceptionnalisme américain est embrassé et promu par l’oligarchie bipartite et les médias, et nous voyons qu’il n’y a pas d’examen réel des crimes horribles et des bourdes du gouvernement, de la guerre génocidaire menée au Vietnam à l’attaque illégale et dévastatrice de l’Irak qui a conduit à ISIS, jusqu’à l’échec économique massif de 2008 où personne n’a été tenu responsable et les problèmes fondamentaux jamais réparés. Donc, à la fois à court terme et certainement à plus long terme, ces mensonges et aveuglements minent et détruisent le tissu de la société américaine. La montée du Trumpisme est pour beaucoup un résultat des déceptions qui ont été imposées aux Américains, mais c’est une réponse réactionnaire et destructrice, bien sûr, qui est de nouveau basée sur ce mythe de l’exceptionnalisme et qui vise encore à rendre l’Amérique « grande ».

———————————-

 

Algérie Résistance

John Stauber Credit Cecilia Nguyen

John Stauber. Credit Cecilia Nguyen.

English version here:https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2016/06/04/john-stauber-the-system-that-chooses-and-elects-the-american-president-is-a-farce/

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Dans votre livre cosigné avec Sheldon Rampton «L’industrie du mensonge : Relations publiques, lobbying et démocratie», vous faites un constat sans concession sur le lobbying et la démocratie. Selon vous, peut-on évoquer une démocratie avec une hégémonie des lobbies ? Ne pensez-vous pas qu’il s’agit plutôt d’une ploutocratie ?

John Stauber : Ce livre, mon premier des six pour le Centre des Medias et de la Démocratie, est un véritable tour de force. Il décrit comment la propagande moderne est conduite aux États-Unis par des professionnels des relations publiques dont le travail est de protéger de la démocratie la richesse des puissants…

Voir l’article original 2 918 mots de plus

ITRI : Institut Tunisien des Relations Internationales

art-sarko-mails-hillary-libya

Hillary Clinton, alors secrétaire d’État américaine, a été tenue informée de la situation en Libye en 2011 et 2012. Il en ressort que Nicolas Sarkozy a préparé et voulu cette guerre pour des raisons militaires et économiques, que la DGSE a activement participé sur le terrain à la création du gouvernement de transition et que BHL a joué les VRP de l’Élysée.

L’homme a finalement rejoint la fondation Clinton et, au moment de la révolution libyenne, il s’est associé avec quelques businessmen américains pour tenter de se tailler des marchés dans la Libye post-Kadhafi (nous avons déjà raconté cette histoire sur Mediapart). Sidney Blumenthal s’est donc mis à inonder son amie Hillary Clinton de mémos sur la situation en Libye à partir de février 2011, et il a continué jusqu’en décembre 2012.

001

Ces mails, qui ont récemment été divulgués par la commission d’enquête du Sénat américain sur l’attentat de Benghazi…

Voir l’article original 2 696 mots de plus

Todas las noticias
000000000000000000000000000000000000000000000000
Toutes les actualités
000000000000000000000000000000000000000000000000

OK, Fine.

Hillary Clinton addressed the crowd. (Photo: Ross Barkan)

During a speech in New York last week for victims of the 9/11 attacks, Hillary Clinton was interrupted by immigration protestors.

According to multiple reports, the small group of protestors chanted « undocumented, unafraid » at the end of the speech, but Clinton did not respond to them.

Some wore T-shirts reading « Will you deport my family? »

The protestors were escorted out by security.

According to Business Insider, one of the protestors, Mateo Tabares, 19, told reporters they were there to ask Clinton why she would deport their families. Tabares said Clinton opposed action by President Obama to prevent some deportations.

Clinton did not respond to multiple questions from a reporter for her reaction to the protestors, according to Business Insider.

In her remarks, Clinton called on Congress to extend the Zadroga Act, which aids people with health problems stemming from the 9/11 attacks. Its programs are set to expire in 2015…

Voir l’article original 81 mots de plus

Allain Jules

hillaryclintonVa-t-on assister, bientôt, à l’arnaque de l’année ? En effet, le dernier opuscule d’Hillary Clinton  intitulé « Hard Choices » serait entrain de faire psitt en librairie dès sa première semaine. Il s’agit d’un flop retentissant, vu le nombre de livres vendus… Alors que l’ex Secrétaire d’Etat Hillary Clinton aurait reçu de sa maison d’édition S & S [Simon & Schuster], la coquette avance de 14 millions de $, selon des indiscrétions qui sont considérées comme des « bombes », elle ne pourra jamais rembourser cette somme…

Voir l’article original 219 mots de plus

INFOS PLUS NEWS...

BELGAIMAGE_29011302

L’ancien président français Nicolas Sarkozy aime les potins et commenter sans détour la personnalité des dirigeants étrangers, raconte dans son nouveau livre l’ex-chef de la diplomatie américaine Hillary Clinton, selon un extrait diffusé lundi par le site américain Politico.

« La plupart des dirigeants étrangers sont plus calmes en privé qu’en public. Pas Sarkozy« , écrit Hillary Clinton dans « Hard Choices », ses mémoires revenant sur ses quatre années passées à la tête du département d’Etat de 2009 à 2013 (« Le temps des décisions » en France), dont la publication aura lieu mardi aux Etats-Unis. Un journaliste de Politico a eu accès au livre et publié un extrait d’un paragraphe relatif à M. Sarkozy.

« Il racontait des potins, décrivait nonchalamment d’autres dirigeants étrangers comme fous ou infirmes; l’un d’eux était un ‘fou accro aux drogues’; un autre avait une armée ‘qui ne savait pas se battre’; et encore un autre descendait…

Voir l’article original 130 mots de plus