Articles Tagués ‘G20’

Peugeot, Total, BNP, HSBC… Ils comptent 4.858 filiales dans les paradis fiscaux

Aucun des 50 plus grands groupes européens ne fait exception, avec pléthore d’implantations offshore. Leur paradis fiscal préféré ? Les Pays-Bas.

Les paradis préférés des entreprises européennes. Source: Rapport du CCFD-Terre Solidaire "Aux paradis des impôts perdus" -  Réalisation graphique: Isabelle Cadet http://ccfd-terresolidaire.org/infos/partage-des-richesses/paradisfiscaux/aux-paradis-des-impots/ Les paradis préférés des entreprises européennes. Source: Rapport du CCFD-Terre Solidaire « Aux paradis des impôts perdus » – Réalisation graphique: Isabelle Cadet http://ccfd-terresolidaire.org/infos/partage-des-richesses/paradisfiscaux/aux-paradis-des-impots/

Ils en ont 117 chacun, en moyenne. Les cinquante plus grands groupes européens comptent pléthore de filiales dans les paradis fiscaux. Une présence massive, selon une enquête publiée mercredi 12 juin par l’ONG CCFD-Terre solidaire et la revue Projet.

Dans ce rapport intitulé « Aux paradis des impôts perdus », le Comité catholique contre la faim et pour le développement, en pointe dans la lutte contre l’évasion fiscale, a épluché les comptes et rapports d’activités de ces entreprises cotées en bourse, des banques HSBC, BNP Paribas et Deutsche Bank aux constructeurs automobiles Peugeot et Volkswagen en passant par Siemens, Vodafone ou encore Total et Enel.

Résultat: 4.858 filiales dans des paradis fiscaux, soit 29% de leurs filiales à l’étranger. Aucun de ces cinquante groupes n’est absent des ces territoires montrés du doigt.

« Rien qu’aux îles Caïmans, ils ont plus de filiales qu’au Brésil et deux fois plus qu’en Inde. Et au Luxembourg presqu’autant qu’en Chine », déplore l’organisation non gouvernementale.

Rendre illisible la localisation des profits

Si elle ne constitue pas en soi une preuve d’évasion fiscale, cette concentration massive de filiales offshore va de pair avec une opacité comptable rendant illisible la localisation des 208 milliards d’euros de profits de ces entreprises en 2012″, ajoute l’ONG. « Personne n’est dupe. »

Les « destinations de prédilection » sont, dans l’ordre, les Pays-Bas, l’Etat du Delaware (Etats-Unis), le Luxembourg, l’Irlande et les îles Caïmans, selon le rapport. Et cette présence n’a pas faibli depuis que la communauté internationale a déclaré, en 2009, la guerre aux paradis fiscaux.

Le CCFD-Terre solidaire et la revue Projet appellent les grandes puissances du G8, qui se réunissent lundi et mardi en Irlande du Nord, puis les pays riches et émergents du G20 à prendre des mesures pour combattre ce phénomène, notamment « la généralisation du reporting (compte-rendu d’activité, ndlr) pays par pays pour tous les secteurs d’activité ».

Publié le 12-06-2013

sources: http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20130612.OBS2912/peugeot-total-bnp-hsbc-ils-comptent-4-858-filiales-dans-des-paradis-fiscaux.html

http://lemondealenversblog.com/2014/12/08/peugeot-total-bnp-hsbc-ils-comptent-4-858-filiales-dans-les-paradis-fiscaux/

000000000000000000000000000000

Blavatar

Ma Chronique – Les ambitions du G20

 

 

Chronique du 17 Novembre: Les ambitions du G20
Ecoutez la sur la Web TV de Natixis AM http://bit.ly/Wtv-G20-PW
ou ici sur SoundCloud

Le Blog de Philippe Waechter

00000000000000000000

La directrice générale du FMI Christine Lagarde

17:42 15/11/2014
BRISBANE, 15 novembre – RIA Novosti

L’économie russe et la dette gazière ukrainienne ont été samedi au centre d’une rencontre du président russe Vladimir Poutine avec la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde, a annoncé le porte-parole du président russe Dmitri Peskov.

« Mme Lagarde a indiqué les points faibles de l’économie russe tout en notant sa stabilité (…). M.Poutine lui a fourni des explications très détaillées concernant l’aspect économique de la crise en Ukraine et relatives à l’octroi de crédits pour le paiement de la dette gazière et le fonctionnement de l’économie ukrainienne », a indiqué M.Peskov devant les journalistes.

M.Poutine s’est entretenu avec Mme Lagarde en marge du sommet du G20 qui se déroule à Brisbane les 15 et 16 novembre.

Sur le même sujet

source:http://fr.ria.ru/world/20141115/202990123.html

00000000000000000000000000

View image on Twitter

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Tony Abbott, un dirigeant peu diplomate pour accueillir le G20

Tony Abbott, le 12 novembre à Naypyidaw, la capitale birmane.

LE MONDE | 15.11.2014 à 09h59 • Mis à jour le 15.11.2014 à 14h20 | Par Caroline Taïx (Sydney, correspondance)

Le premier ministre australien, Tony Abbott, qui accueille les dirigeants du G20 samedi 15 et dimanche 16 novembre, ne s’encombre pas toujours de formules diplomatiques. Vladimir Poutine l’a appris à ses dépens, mi-octobre. Lors du G20, « il y aura de nombreuses conversations dures avec la Russie, mais la conversation que j’aurai avec M. Poutine sera la plus dure de toutes », a prévenu le chef du gouvernement conservateur. Et d’enchaîner : « I’m going to shirtfront Mr Putin. » Le mot shirtfront est emprunté au football australien, il désigne un affrontement assez violent et en particulier un coup d’épaule dans la poitrine de l’adversaire. Vladimir Poutine, ceinture noire de judo, aura été prévenu.

Au centre des différends : le crash du vol MH17 de la Malaysia Airlines, le 17 juillet, dans l’est de l’Ukraine. Tony Abbott tient la Russie pour responsable de la mort des 298 passagers, parmi lesquels se trouvaient 38 Australiens. Malgré l’émotion qu’a suscitée le drame en Australie, Tony Abbott a été vivement critiqué pour ses paroles sur le président russe. Une sénatrice lui a ainsi demandé de « se comporter en dirigeant mûr d’un grand pays » et non « en collégien travaillé par ses hormones ». Mais Tony Abbott n’en est pas à son coup d’essai.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°


%d blogueurs aiment cette page :