Articles Tagués ‘franc-maçon’

Vu, lu, entendu

La Secte s’avise qu’il y a des blogs vraiment méchants qui la traitent de « synagogue de Satan » … Sans blague ? Comment ça s’fait ?

Lu en effet ce matin sur le blog de mon confrère Bibliothèque de combat :

*****

« Bibliothèque de combat » cité dans un ouvrage franc-mac’

hhhh

Vocabulaire antimaçonnique :
« La Bibliothèque de combat a mis en ligne un Petit dictionnaire de contre-novlangue invitant ainsi à traduire certaines expressions républicaines. On ne devrait donc plus dire la Révolution française mais, entre autres, la Révolution maçonnique. L’école publique deviendrait alors l’école maçonnique et l’école privée sous contrat serait baptisée l’école maçonnique payante. La République française est qualifiée de Ripoublique judéo-maçonnique. La Bibliothèque de combat réutilise l’expression de synagogue de satan pour mentionner la franc-maçonnerie. » (p. 174)
Sites antimaçonniques :
« Cette Bibliothèque de combat en lien avec un Collectif contre-révolutionnaire comprend une liste d’auteurs à lire relevant de l’école catholique…

Voir l’article original 43 mots de plus

Vu, lu, entendu

Cela fait longtemps que j’ai envie d’écrire un peu sur Astana. Je n’apprendrai peut-être rien à ceux qui connaissent… quant aux autres, calez-vous bien dans votre fauteuil !

C’est parti…

Astana, quoi qu’est-ce ?
Eh bien c’est une ville. Une grosse ville, qui est actuellement la capitale du Kazakhstan. Vous verrez dans deux minutes pourquoi j’écris « actuellement ».

Tout d’abord, le Kazakhstan est un pays qui fait environ 4 fois la superficie de la France, et se situe entre la Russie et la Chine. Il est bordé à l’ouest par la mer Caspienne, et composé essentiellement de steppes. Le pays est très peu peuplé, avec grosso modo 18 millions d’habitants. On y parle russe (langue officielle) et kazakh, même si la majeure partie de la population est également  turcophone, en raison de l’invasion-colonisation islamique dont a été victime ce malheureux pays au IXème siècle (les invasions diverses ont d’ailleurs été son lot…

Voir l’article original 302 mots de plus