Articles Tagués ‘filières irakiennes’


Les suspects de l’attentat de Charlie Hebdo identifiés

Publié à 23h50, le 07 janvier 2015, Modifié à 23h55, le 07 janvier 2015

Les enquêteurs sont à la recherche de trois hommes, dont deux frères, âgés d’une trentaine d’années, originaires de Paris.L’étau se resserre autour de trois hommes. L’enquête sur l’attentat perpétré mercredi à Charlie Hebdo progresse. Trois hommes, dont deux frères, sont en effet suspectés d’avoir pris part à cette tuerie, au cours de laquelle douze personnes sont mortes. Des policiers ont mené mercredi des perquisitions à Reims, Strasbourg et dans plusieurs villes de la région parisienne. Mais, pour l’heure, personne n’a été interpellé.

>> DOSSIER SPÉCIAL – Les dernières infos sur l’attentat de Charlie Hebdo

Deux frères et un jeune homme. Concernant les suspects, leurs noms et leurs photos ont été diffusés en fin de journée à tous les services de police et de gendarmerie de France. Il s’agit de deux frères, âgés de 32 et 34 ans, originaires de Paris, dans le 10e arrondissement, tout près des locaux de Charlie Hebdo.

Le troisième suspect est bien plus jeune, il vient tout juste d’avoir 18 ans, selon les informations d’Europe 1. Il était inscrit en terminale dans un lycée de Reims, rapporte Metronews. C’est d’ailleurs dans la région de Reims que semblent se concentrer les recherches mercredi soir. Le RAID s’est en effet rendu sur place et une opération de police était en cours.

>> LIRE AUSSI – Ce que l’on sait de l’attentat à Charlie Hebdo

Plus tôt dans la journée, la Brigade antigang de la police judiciaire parisienne a déjà frappé, à Pantin et Gennevilliers. Des lieux susceptibles de constituer des points de chute pour les deux frères. Mais les appartements perquisitionnés étaient vides.

Une carte d’identité retrouvée dans la voiture. Si les trois suspects ont été aussi vite identifiés, c’est probablement grâce aux indices qu’ils ont laissés derrière eux, notamment une carte d’identité d’un des suspects. D’autres indices ont été retrouvés dans la voiture volée, qu’ils ont abandonnée dans le 19e arrondissement, comme un chargeur de Kalachnikov et deux sacs de sport.

>> LIRE AUSSI – Charlie Hebdo : « assez peu de doutes sur les responsables »

Un des suspects déjà condamné dans une affaire de terrorisme. Dernier point, l’un des deux frères activement recherchés était déjà connu des services antiterroristes et de la justice. Il avait en effet été condamné en 2008 pour son implication dans les « filières irakiennes du 19e arrondissement ».

Lorsque les Etats-Unis ont déclaré la guerre en Irak en 2003, des djihadistes occidentaux, et notamment français, se sont rendus là-bas, pour apprendre le maniement des armes dans des camps militaires. Et l’un des suspects de l’attentat de Charlie Hebdo projetait donc, lui aussi, de partir faire le djihad en Irak, pour se battre aux cotés d’Al-Qaïda. Mais il a été arrêté avant son départ, et condamné à 3 ans de prison, dont 18 mois fermes.


%d blogueurs aiment cette page :