Articles Tagués ‘EXPULSIONS INVISIBLES’

Passeurs d'hospitalités

Si le préfet semble vouloir temporiser pour les expulsions visibles de campements et de squats, les expulsions plus discrètes n’en ont pas moins continué tout l’été. Commencé après les expulsions du 28 mai, le mouvement de dispersion des exilés s’est généralisé suite à celles du 2 juillet (voir ici, ici et ).

Des groupes plus ou moins importants ont ainsi tenté de s’abriter où ils pouvaient ville. Dans les parcs, la politique a été de les déloger tôt le matin, quitte à ce qu’ils se réinstallent le soir, pour les rendre moins visibles.

C’est souvent en s’apercevant que les gens n’étaient plus là, et que de nouvelles grilles avaient été installées, qu’on s’est rendu compte de l’expulsion, confirmée ensuite en questionnant les uns et les autres.

Ainsi les ponts autour du bassin de la Batellerie, sous lesquels des exilés s’étaient regroupés pour s’abriter de la pluie, et…

Voir l’article original 195 mots de plus