Articles Tagués ‘EPE Chemiserie’

 

Ces grévistes crient à la «hogra» et disent être déçues que certains comités de village ne leur ont pas donné raison ! L’inspection du travail de la wilaya de Tizi Ouzou, le procureur de la République près le tribunal de la commune, l’UGTA-section wilayale, le wali et le ministre de l’Industrie, interpellés depuis le début de grève, n’ont pas répondu à leur lettre ouverte dont elles détiennent l’accusé de réception. Elles demandent une commission d’enquête. En vain. Affaire à suivre.

Solidarité Ouvrière

El Watan, 31 octobre 2014 :

Elles ont déclenché une grève depuis juillet dernier pour réclamer de meilleures conditions de travail et surtout le départ du directeur. Depuis, pas de prise en charge de leurs doléances, ni même une réponse des autorités. Il s’agit de 150 ouvrières de l’EPE Chemiserie du centre de Tizi Ouzou. Elles ouvrent leurs portes à El WatanWeek-end et racontent leur désarroi.

«Il m’est arrivé de les battre, leur crier dessus et de sortir comme une folle en les laissant à la maison. Je ne peux pas. C’est ainsi que je réponds à mes enfants ces derniers temps.» Zahra, 43 ans et mère de famille, n’était pourtant pas prête pour nous recevoir. Vêtue d’un modeste ensemble de maison, faute de moyens. Elle est ancienne secrétaire du directeur d’une entreprise publique à Larbaâ Nath Irathen. Une petite localité au centre-est de la wilaya de Tizi Ouzou, où…

Voir l’article original 1 722 mots de plus