Articles Tagués ‘El Farssaoui’

Attentats de Paris : en Belgique une fort dérangeante découverte…
bataclan-paris-policiers

C’est assez incroyable, de tomber là-dessus, plus de 13 ans après les faits. C’est en cherchant des éléments sur la participation de terroristes molenbeekois  dans les attentats de Paris que je suis en effet tombé par hasard sur cet intriguant dossier. On est en effet retombé avec cette participation belge aux attentats de Paris sur ce qui n’est au final qu’un bien petit noyau d’islamistes, qui nous mènent par le bout du nez depuis plus d’une dizaine d’années maintenant. Curieux d’essayer d’éclaircir un peu la chose et de trouver quelques éléments supplémentaires sur le terrorisme international et ses ramifications au delà des frontières, j’ai bien entendu relu mes notes sur l’affaire Merah, que j’ai abondamment traité, rappelez-vous, sur Agoravox.

moezEn fait, c’est un élément survenu fin mai 2013, soit un an après les tueries du jeune toulousain au scooter qui m’a intrigué. Le journal le Parisien, à ce moment là avait retrouvé la trace d’une bien étrange rencontre bruxelloise de Merah. Un Merah qui, on le sait, aurait rencontré aussi au Pakistan l’incroyable Moez Garsallaoui (volatilisé depuis par un missile tiré de drone, parait-il en photo ici avec Malika el-Aroud, dont on ne verra jamais les yeux de toutes ses apparitions en prétoire !), le second mari de la nom moins célèbre Malika el Aroud, la plus grande recrutes sur le net de chair à canon, ou plus exactement de candidats à se faire sauter le caisson à la ceinture d’explosifs. Brefs, les mêmes que les fêlés du stade de France, qui n’ont pas réussi à pénétrer dans l’enceinte du stade, alors que leurs collègues du Bataclan réussissaient leur coup au délà de leurs espérances, hélas.

L’article du Parisien commençait par une bien curieuse question : « Et si Mohamed Merah était allé chercher de l’aide… en Belgique ? C’est d’outre-Quiévrain que vient l’un des éléments les plus troublants de l’enquête ces derniers mois. Entendu dans une affaire de terrorisme à l’automne, un Marocain vivant en Belgique a assuré avoir passé une journée avec le Français seulement trois semaines avant les tueries de Toulouse (Haute-Garonne) et Montauban (Tarn-et-Garonne). Un témoignage étonnant qui vient d’être porté à la connaissance des juges français chargés du dossier ». Un bien étrange voyage, passé par la gare de Lille, conseillé par un autre étonnant personnage, selon le journal : « il est surtout un proche de Mohamed Achamlane, dit Abou Hamza, le leader du groupe terroriste niçois Forsane Alizza, démantelé peu après les tueries de Mohamed Merah ». alizza2-30f5b-714bcJe ne reviens pas sur le cas d‘Alizza et de ses grotesques interventions en pleine rue : un faire-valoir parfait à l’époque, rappelez-vous pour l’équipe de Claude Guéant, visiblement ravie d’avoir sous la main un groupuscule de pareils clowns pour alimenter sa droite dure en griefs anti-islam. On a toujours supposé que les attitudes de Forzane Alizza (« les cancres du cyberjihad » avaient été plus ou moins suggérées, car elles allaient toujours dans le même sens : plus ils apparaissaient dans les téléviseurs et plus le FN voyait ses adhérents augmenter. Une stratégie à la Buisson, serait-on aujourd’hui fort tenté de dire. on finira par trouver le pot aux roses avec des clichés d’une manifestation commune entre les salafistes d’opérette et des gens d’extrême droite, manifestation, à laquelle assistait par exemple Alexandre Gabriac, celui qui a  une crampe au bras droit levé prononcé…

Cela ne nous dit pas qui il était allé voir, notre Mohamed Merah. On l’apprend un peu plus loin: « C’est la justice belge, saisie par les magistrats français, qui a transmis ces renseignements. En novembre, Abdelkader el-Farssaoui, alias Abou Jaber, est entendu comme témoin dans le cadre d’une enquête sur une cellule jihadiste autour de Bruxelles ».  Ah tiens, une « cellule jihadiste autour de Bruxelles ? On tombe vite sur une bien connue depuis des années, en effet. Celle aussi citée récemment lors du procès de Jean-Louis Le Soumis Denis,  un prédicateur salafiste (barbu !), il y a fort peu de temps, à Bruxelles. Ce jour-là (la veille même de l’attentat de Paris !!!), l’avocat du prévenu avait sorti dans le prétoire, un peu exaspéré, un argument qui n’était pas qu’un effet de manche : « en cause, l’apparition d’un certain Abdelkader El Farssaoui au cœur du dossier. Surnommé Abou Jaber, celui-ci a été désigné par plusieurs prévenus partis en Syrie comme l’homme qui leur avait acheté les billets d’avion et préparé le terrain sur place. C’est en tout cas ce qu’a répondu Murat D., parti au djihad à 19 ans avant de revenir en Belgique. « C’est lui qui aide les jeunes à aller en Syrie. Il avait beaucoup de contacts là-bas. Il m’avait flatté », a précisé le jeune homme, d’origine turque, à la barre »  avait en effet  balancé Me Sébastien Courtoy devant la magistrate fédérale Paule Sommer qui avait moyennement apprécié. Sans le savoir, ou en calculant son effet, l’avocat venait de lancer une bombe médiatique à forte détonation à Bruxelles, comme on va le voir…

sharia 4Mais avant revenons sur le prévenu du jour, « en bref », comme le dit ici, on avait affaire à un beau cas d’espèce… d’illiuminé :  « après une vie de bamboche (alcool et jeu), il se convertit à l’islam le plus radical. En 2008, il apparaît pour la première fois dans un dossier judiciaire, lorsqu’il distribue, rue de Brabant et rue d’Aerschot, à Schaerbeek, des tracts hostiles à la démocratie et appelant au djihad. Influencé par Sharia4Belgium (ici l’arrivée des artistes du club Charia au tribunal, une photo de DH.be), il a créé le Resto du Tawhid, qui donnait de la nourriture aux nécessiteux, à la gare du Nord, tout en faisant du prosélytisme. Il a été arrêté le 9 décembre 2013. De sa prison, le salafiste a accordé au Vif/L’Express une interview où il explique sa croyance dans la Prophétie du Minaret blanc. Selon cette prédiction, la Syrie (pays de Cham) est l’endroit où les bons musulmans doivent aller se battre pour hâter la venue du Messie avec, à la clé, une place au Paradis, les autres hommes étant condamnés à la déchéance » .

belge convertiUne théorie à laquelle notre prédicateur croit semble-t-il dur comme fer, comme il le précise ici au même magazine : «  Le prophète Jésus doit revenir à Damas, à la mosquée blanche. Il va combattre l’Antéchrist, les autres communautés religieuses et tous les musulmans qui n’auront pas suivi l’enseignement de l’islam rigoriste. On ne connait pas la date de son retour. Cette prophétie est rapportée par des hadiths authentifiés par l’une des plus grandes références de l’islam, El Bouali El Muslim (en fait un drôle de zig porte ce nom: c’est un algérien élevé islamiste, devenu légionnaire et converti au … christianisme , qui se présente comme bodyguard de Yasser Arafat (???): un total allumé !).». Une théorie qui ne tient pas debout, mais qui sonne étrangement avec les déclarations des policiers de Paris, qui n’expliquent que la décision chez certains des tueurs que par un problème… psychiatrique : « Personnellement, je ne les ai pas découvertes sur Internet, mais dans deux livres édités à Paris :  Le Bienfait du Cham et La Venue de Jésus sur terre » nous dit notre illuminé (le  Pays de Cham -Bilad el-Cham- est, il faut le préciser, le nom antique de la Syrie). Un illuminé qui possède des « preuves » de ce qu’il raconte avec selon lui « les femmes qui se transforment en hommes, les hommes en femmes, la dépravation des moeurs, les musulmans qui se laïcisent, qui renient leur foi ; les guerres, le chaos… La prophétie parle aussi de la formation de trois grandes armées : en Arabie, au Yémen et en Irak-Syrie. Beaucoup de signes annonciateurs sont aujourd’hui réunis »comme il peut l’affirmer. Rejoignant la revendication surréaliste de DAECH des attentats de Paris sur « la capitale des abominations et de la perversion », ou sur « le Bataclan où étaient rassemblés des centaines d’idôlatres dans une fête de la perversité « Bigre ! Des « fous d’Allah » ou de simples fous ? « Chaque jour, nous procédons à la mise hors d’état de nuire d’individus désireux de frapper notre pays. La fragilité psychologique, voire psychiatrique, de certains d’entre eux facilite le passage à l’acte. Et il peut y avoir des gens qui passent à travers les mailles du filet. C’est pourquoi nous les resserrons davantage en confortant nos services », assurait le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, dans L’Express, le 1er juillet » dernier.

Dans l’article de 2013 du Parisien, on avait eu droit à un simple résumé de qui pouvait être ce fameux el-Farssaoui « ce Marocain de 40 ans, décrit comme le « cheikh », l’éminence grise du groupe, a longtemps vécu en Espagne où il aurait été entendu après les attentats de Madrid ». Ah tiens, voilà qui avait été oublié je suppose, mais pas, justement par Me Sébastien Courtoy , qui venait là de révéler une des plus grosses surprises de ce procès, mais aussi des dix dernières années dans la lutte contre le terrorisme. Car ce qu’a révélé l’avocat malin, c’est qui était véritablement  el-Farssaoui…

Unknown-1Un drôle d’imam, qui avait été « entendu » à Madrid après les attentats selon la presse (ils avaient fait 191 morts !)  mais pas seulement, à gratter un peu son dossier espagnol. Un dossier sorti par le journal el Mundo en 2005 que beaucoup de monde a oublié. Selon cette véritable bombe complètement oubliée, en effet,  el-Farssaoui se faisait aussi appeler « Cartagena » chez les policiers de l’UCIE (l’Unité centrale de renseignement des Affaires étrangères espagnoles), car il y était un… informateur de premier ordre. Il y avait dénoncé le groupe radical dans son intégralité  avant les terribles attentats, en faisant des rapports sur « Rabei Osman, un Egyptien (arrêté en Italie pour avoir orchestré l’attentat 11 mars à Madrid); Serhane Ben Abdelmajid Fakhet, un tunisien (qui se suicidera à Leganes plat avec le reste de l’équipe); Mohamed Larbi Ben Sellam (qui a fui au Maroc) et Mustapha Maïmouni, frère du tunisien et détenu au Maroc pour les attentats de Casablanca », note le journal. Tout y était, jusqu’au numéro de la Volkswagen (M-0025-WP) prévue pour les attentats ! Cartagena, celui qui avait tout découvert des relations entre les futurs auteurs de l’attentat de Madrid , c’est bien le même  arrivé en Belgique, après un semblant d’interrogatoire de la police pour lui garder la face auprès de ses anciens amis salafistes ! Et c’est lui, l’informateur, ex Abou Jaber, ex Cartagena, que voulait rencontrer Merah !!! On croit rêver !!! Sidérante découverte ! « Dès le 22 octobre 2002, Farssaoui, 32 ans, avait sonné l’alarme sur le réseau d’islamistes qui allaient plus tard être impliqués aussi bien dans les attentats de Madrid que dans ceux de Casablanca« . Les ingrédients d’attentats étaient donc réunis, mais, étrangement, ni la gendarmerie ni la police n’ont bougé le petit doigt pour les empêcher. Le mystère s’épaissit encore plus lorsque l’on sait que les fameux Asturiens sont également des indicateurs. Plus bizarre encore, Jamal Ahmidane a été arrêté par trois fois alors qu’il convoyait les explosifs vers Madrid, le 29 février 2004, sans permis de conduire, et trois fois il a été relâché. Devant ce brouillard, El Mundo, dans un éditorial anonyme au vitriol, écrivait le 6 juin que «à la lumière de ces révélations (les fiches d’audition de Farssaoui), il devient clair que les attentats du 11 mars auraient pu être empêchés par une action diligente de la police ou par une intervention judiciaire ; aucune des deux n’a eu lieu». Voilà qui n’est peut-être pas le bon moment pour le rappeler, en effet….

sharia belgiumAu procès de l’illuminé belge (photo sud-info.be) pourtant, personne n ‘avait bien sûr pensé à l’inviter à venir déposer, quel hasard !! « En Belgique , El Farssaoui a été plusieurs fois entendu par la police judiciaire fédérale sur son rôle dans l’envoi de jeunes en Syrie. Il a refusé de répondre aux questions des enquêteurs et a été relaxé après audition. Une perquisition menée chez lui avait permis de retrouver… une carte de presse mentionnant son travail à Annoukhba, un bihebdomadaire sportif marocain. Hier, le tribunal a finalement décidé, de « manière exceptionnelle », de convoquer Abdelkader El Farssouai en tant que témoin. Seul le parquet ayant l’opportunité des poursuites, il ne sera pas convoqué comme prévenu. Reste à savoir si Abou Jaber acceptera de se présenter : il a tout à fait le droit de refuser… » Chez Sharia 4 Belgium, dont fait partie El Farssaoui , le leader Fouad Belkacem, tout aussi avec son keffieh anti-calvitie (1), a été condamné le 11 février 2015 à 12 ans de prison pour apologie du terrorisme mais l’a blanchi pour…. trafic de drogue (mais en raison seulement de la prescription !!!) Son dossier, quel heureux hasard avait disparu en cendres : « le dossier avait brûlé lors de l’incendie du greffe correctionnel de la cour d’appel de Bruxelles, en janvier 2012, et il n’avait pas pu être complètement reconstitué..«  A Paris, le procureur Molins a cité la drogue comme approvisionnement possible d’argent pour acheter les armes nécessaires à l’assaut…

La veille des attentats de Paris, donc, dans lesquels des passeports syriens ont été retrouvés, qui conduisent rapidement à Mollenbeck, comme on a déjà pu le voir, Mohamed Khemir dit « Le Tunisien » et Mickaël Devredt alias « Abu Rayan«  (présenté comme le véritable organisateur de la filière syrienne en Belgique), ainsi que l’ineffable annonciateur de fin du monde (ou du retour du Christ !) avaient comme fournisseurs de billets pour la Syrie l’ancien indicateur de la police espagnole.  Tout cela la veille des attentats meurtriers de Paris, dans un procès d’un farfelu qui s’annonçait assez anodin !!! On attend avec une toute autre impatience désormais, depuis qu’a eu lieu le massacre de Paris, ce que va bien pouvoir nous dire cet invité surprise requis in extremis par le judicieux avocat belge…

Et attendez donc : un autre personnage s’annonce déjà à l’horizon, pour noircir encore un peu plus le dossier. Il nous vient du Montenegro, celui-là…

(1) les terroristes soignent aussi leur apparence.… et ce n’est pas une histoire tirée par les cheveux chez eux : les vierges promises, il faut assurer un certain standing de kamikaze !

un reportage RTBF sur Denis, « à la barbe du Paradis » : on dirait du Strip-Tease !!!

lire ici le chapitre :

April-June 2003: Spanish Authorities Recognize Cell of Future Madrid Bombers but Only Arrest One of Them after Cell Is Linked to Morocco Bombings

sur Malika el Aroud

http://mobile.agoravox.fr/tribune-libre/article/cherchez-la-femme-48670

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/pourquoi-donc-nizar-trabelsi-et-141745

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/al-qaida-branquignols-et-cie-84959

http://mobile.agoravox.fr/actualites/politique/article/les-pieds-nickeles-d-al-quaida-55940

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-communication-des-terroristes-162321

Image à la une:  Photo de  Christian Hartmann / Reuters

http://www.centpapiers.com/attentats-de-paris-en-belgique-une-fort-derangeante-decouverte/

000000000000000000000000000000000000000