Articles Tagués ‘Ebola’

INFOS PLUS NEWS...

140817175658-01-ebola-0817-horizontal-gallery

Infirmiers, médecins, épidémiologistes, une armée de soignants et de techniciens chinois a débarqué à Monrovia, capitale du Libéria.

Ce premier contingent d’environ 160 personnes a pour mission de construire et gérer un centre de traitement duvirus Ebola.

Ebola a déjà coûté la vie à plus de 2800 personnes au Libéria.

Le coût du projet, financé par le gouvernement chinois, s‘élève à près de 33 millions d’euros.

euronews

Voir l’article original

Ras-le-bol russe, l’UE à la croisée des chemins

Un article d’Entrefilets.com.

Ras-le-bol russe, l'UE à la croisée des chemins

« Cette fois, les Russes en ont marre. L’interminable campagne d’agressions du Bloc atlantiste, jusqu’à la vulgarité des injures proférées ces derniers jours, ont convaincu Moscou qu’il n’y avait plus rien à espérer de l’Ouest. Le dégel n’est plus à l’ordre du jour. Pourtant connu pour sa pondération, le premier ministre Medvedev l’a signifié en s’interrogeant publiquement sur la «santé mentale» d’Obama après que celui-ci ait osé ranger la Russie dans la catégorie des «menaces contre l’humanité», avec Daesh et l’Ebola (1). Poutine himself a ensuite été jusqu’à lancé un avertissement, certes encore à fleuret moucheté mais néanmoins très clair, sur un risque de conflit nucléaire (2). Sourd et aveugle, le Bloc atlantiste n’a rien compris de ce revirement. La rupture entre les deux géants est pourtant consommée (3). Coincée entre les deux, l’Europe est à la croisée des plus importants chemins de son Histoire.

Trois grandes options

«Toutes les options sont sur la table», aiment à répéter à l’envi les va-t’en guerre de l’Empire. Nous, nous dirions que les options qui restent se réduisent désormais à peau de chagrin.

Constat préliminaire : Les Etats-Unis sont effrayés par leur déclin et la montée en puissance des pays du BRICs. A travers l’agression en cours de la Russie, c’est aussi la Chine qui est visée, une Chine qui vient d’ailleurs de devenir la première puissance économique mondiale (4).

L’agression de la Russie, planifiée bien avant l’Ukraine (5) (campagne de dénigrement dès 2011), n’a jamais eu pour seul objectif que d’empêcher la constitution d’un bloc concurrent Euro-Asiatique qui entraînerait instantanément l’effondrement de la puissance US. La stupidité et la compromission des élites européennes, ajoutées aux troubles calculs allemands (6), ont permis le succès du plan américain jusqu’ici.
Sauf qu’au lieu d’affaiblir la Russie, cette nouvelle donne l’a convaincu de se détourner définitivement de l’Ouest et d’accélérer comme jamais la réorientation de sa politique vers un partenariat complet avec la Chine (7) et les pays du BRICs en général.
Partant, trois grandes options restent sur la table.

Première option, la pire de toute, que nous évacuons d’entrée de jeu un peu par superstition : l’Occident poursuit dans son hystérie jusqu’au-boutiste et la conflagration survient. Les Etats-Unis s’imaginent peut-être que, comme avec la Seconde Guerre mondiale, ils vont pouvoir tirer leurs marrons du feu à moindre coût et emporter la mise en pilotant Trente nouvelles Glorieuses. Sauf que leurs marrons aussi risquent fort d’être irradiés et qu’en vérité, tout a de forte chance de s’arrêter dans un grand éclair blanc pour tout le monde. Fin de la partie.

Deuxième option, le plan US marche, la Russie, ratant sa réorientation vers l’Est, s’effondre à nouveau lamentablement ; la Chine apeurée se soumet d’instinct aux vertus occidentales après quelques coups de parapluie ; et le Bloc atlantiste renait comme un seul homme de ses cendres à la tête du meilleur des mondes avec, tout en haut, juste sous le soleil, un eurodollar qui flamboie pour mille ans.
Vous y croyez ?
Moi non plus.

Troisième option : le plan US échoue, l’Europe se ressaisit ou éclate et la Russie, avec le soutien des pays BRICs, réussit à faire mourir l’Empire dans son lit (8). C’est le basculement «en douceur» des centres de pouvoir de la planète et l’arrivée de l’Asie aux commandes. On peut compter sur le réalisme des Russes et des Chinois pour offrir ensuite une session de repêchage à l’Europe, mais plus l’Europe sera restée solidaire de son geôlier américain dans sa chute, plus l’addition sera salée.

Presque en post scriptum, ont pourrait aussi ajouter une quatrième option, sorte de cadeau Bonus de l’Empire du Chaos, avec un lent pourrissement de toutes les situations dans le plus complet désordre et, à terme, l’effondrement global du Système sans passation de pouvoir aucune.

Toutes les options sont en effet sur la table.
Toutes impliquent un gigantesque séisme ».

Entrefilets.com, le 17 octobre 2014

(1) Medvedev pose la question de la santé mentale d’Obama

(2) L’avertissement de Poutine : “We hope that our partners will realize the futility of attempts to blackmail Russia and remember what consequences discord between major nuclear powers could bring for strategic stability.”

(3) Niet à la coopération contre Daesh

(4) La Chine, désormais première puissance économique mondiale

(5) Enfumage ukrainien: contre-propagande

(6) Les troubles calculs allemands

(7) Vers la création d’un bouclier antimissiles russo-chinois ?

(8) L’empire, le docteur Kübler-Ross et la Syrie

SOURCE: http://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2014/10/19/ras-le-bol-russe-lue-a-la-croisee-des-chemins/

000000000000000000000000000000000000

Ebola  » toujours « 

Publié: 13 octobre 2014 dans Informations générales
Tags:

Résistance Inventerre

Le Monde 13/10/2014
Les autorités sanitaires américaines ont confirmé dimanche la première infection par Ebola contractée aux Etats-Unis.
Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) ont indiqué que les tests effectués à l’hôpital de Dallas samedi soir étaient exacts. La patiente travaillait au centre hospitalier Texas Health Presbyterian de Dallas, où a été soigné et est mort le Libérien Thomas Eric Duncan le 4 octobre. Elle faisait partie de l’équipe qui l’a traité après son hospitalisation le 28 septembre.
L’Américaine est le deuxième cas de contamination hors d’Afrique, après celui de Teresa Romero, une aide-soignante espagnole de 44 ans, qui a contracté à Madrid le virus en soignant un missionnaire mourant rapatrié de Sierra Leone. Elle a peut-être touché son visage avec un gant infecté, selon l’hôpital où elle est prise en charge depuis lundi.
L’annonce de cette contamination a ravivé les craintes sur la capacité…

Voir l’article original 140 mots de plus

Ebola en 4 points importants:
– Le virus Ebola appartient à la famille des filovirus. Filo, simplement car il ressemble à un fil microscopique. Le virus Ebola est l’un des plus meurtriers de la planète, dans le classement des agents biologiques pathogènes, il est de niveau 4.
– Le virus Ebola envahit le sang et les cellules de la personne infectée. La progression de la maladie atteint généralement le fonctionnement des organes vitaux, en particulier les reins et le foie et provoque des hémorragies internes importantes. La mort peut survenir, peu de temps après les premiers symptômes, par défaillance de nombreux organes et choc cardio-respiratoire.
– La transmission d’homme à homme se produit par contact avec du sang, des sécrétions (éternuements), des liquides biologiques (salive, sang, urine, selles, vomissements, sperme, sueur), de personnes infectées ou par l’intermédiaire d’environnements contaminés.
– Aujourd’hui, il n’existe ni vaccin, ni médicaments certifiés pour lutter contre le virus Ebola. Les malades reçoivent des soins intensifs de soutien traitant les symptômes et les infections secondaires. Très souvent déshydratés ils sont mis sous perfusion ou réhydratés par voie orale avec des solutions d’électrolytes.
0000000000000000000000

WPIX 11 New York

[van id= »health/2014/10/03/orig-jag-prepping-for-ebola.cnn »]

(CNN) — The first patient to be diagnosed Ebola in the United States died Wednesday, a Dallas hospital said.

Thomas Eric Duncan was being treated at Texas Health Presbyterian Hospital since Sept. 25. He had started feeling sick about five days prior.

He was screened for the virus before flying from Liberia to the United States on Sept. 19, but he didn’t show symptoms until he was in Dallas for several days.

[van id= »us/2014/10/04/lklv-alesci-ebola-vaccine-zmapp-tobacco.cnn »]

People the CDC has identified as having contact with Duncan are being closely monitored and their temperatures taken twice a day. On Tuesday, the agency’s director said that none of those being monitored have shown symptoms.

Ebola is not transmitted through the air, said Dr. Marty Cetron, director of the CDC’s Division of Global Migration and Quarantine.

« There needs to be direct contact frequently with body fluids or blood, » he stressed.

This is a developing…

Voir l’article original 9 mots de plus

Global News

MADRID – In the first known transmission of the current outbreak of Ebola outside West Africa, a Spanish nurse who treated a missionary for the disease at a Madrid hospital has tested positive for the virus, Spain’s health minister said Monday.

The female nurse was part of the medical team that treated a 69-year-old Spanish priest who died in a hospital last month after being flown back from Sierra Leone, where he was posted, Health Minister Ana Mato said. The nurse is believed to have contracted the virus from that priest.

READ MORE: 5 reasons why an outbreak is highly unlikely in Canada

The World Health Organization confirmed there has not been a previous transmission outside West Africa in the current outbreak. WHO spokeswoman Fadela Chaib told The Associated Press that so far there have only been confirmed cases in West Africa and the United States, and no known…

Voir l’article original 353 mots de plus

Le virus Ebola est un virus appartenant à la famille des Filoviridae (filovirus), qui regroupe des virus à l’apparence filamenteuse caractéristique. Il appartient à l’ordre des Mononegavirales (mononégavirus), regroupant les virus à ARN monocaténaire à génome linéaire non segmenté à polarité négative. Il s’agit d’un virus du groupe V de la classification de Baltimore.

Des chauves-souris frugivores de la famille des ptéropodidés constituent vraisemblablement le réservoir naturel du virus Ebola. Chez les humains et les autres primates, ce virus provoque la fièvre hémorragique Ebola, une fièvre hémorragique virale aiguë affichant un taux de létalité pouvant atteindre 90 % et pour laquelle il n’existe aucun traitement.

Compte tenu de sa nature particulièrement dangereuse, ce virus ne peut être manipulé qu’au sein de laboratoires P4, ou BSL-4, conçus pour prévenir les risques de contamination par accident ou à la suite d’actes de malveillance (bioterrorisme).

Le virus Ebola a été nommé ainsi en référence à une rivière passant près de la ville de Yambuku, dans le nord de la République démocratique du Congo, alors appelé Zaïre. C’est à l’hôpital de cette localité que le premier cas de fièvre hémorragique Ebola fut identifié, en septembre 1976, annonçant une première épidémie qui allait alors toucher 318 personnes et en tuer 280.

tout lire: http://fr.wikipedia.org/wiki/Virus_Ebola

Résistance Inventerre

La Guinée vient à son tour de décréter « l’urgence sanitaire nationale » face à cette fièvre hémorragique qui a fait au total plus de 1 000 morts, dont 56 en deux jours.
Plusieurs mesures ont été prises pour tenter d’endiguer la progression de l’épidémie, dont l’instauration d’un cordon sanitaire dans le pays.
La Guinée est le quatrième pays d’Afrique de l’Ouest à déclarer l’état d’urgence, après le Liberia, la Sierra Leone et le Nigeria.

aebolacarte-de-guinee-ou-des-cas-d-ebola-se-sont-declares-et-des-pays-voisins

Voir l’article original

Cellule44

7 Août 2014

Tous les cas d’Ebola dans le monde

Après plusieurs mois de lutte intense, les autorités sanitaires sont sur point de perdre le contrôle de l’épidémie de fièvre Ebola. Désormais, on signale divers cas possibles en dehors du continent africain. À chaque fois, la victime a effectué un séjour en Afrique de l’Ouest et à chaque fois les autorités déclarent que les tests d’analyses se sont avérés négatifs. Statistiquement, il est fort improbable que ces voyageurs aient pu être contaminés à partir du seul pool des quelques centaines de malades officiellement recensés. On ne peut donc exclure que l’on cache la vérité  afin de ne pas créer une panique générale parmi la population. Si tel est le cas cela signifierait que les chiffres officiels fournis par les autorités sanitaires ne reflètent pas la réalité et doivent être majorés d’au minimum un facteur 10. C’est également ce qui expliquerait le branle bas de…

Voir l’article original 708 mots de plus

ria-novosti-

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 DEPECHES

 

Ukraine: convocation en urgence du Conseil de sécurité de l’Onu (Moscou)Ukraine: convocation en urgence du Conseil de sécurité de l'Onu (Moscou)

Dossier:Règlement de la situation en Ukraine
NEW YORK (Nations unies), 5 août – RIA Novosti
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Rasmussen se rendra en Ukraine avant le sommet de l’Otan (médias)20:52KIEV, 5 août – RIA Novosti

Ukraine: Moscou accuse la chaîne Euronews de partialité19:05MOSCOU, 5 août – RIA Novosti

Fusées Proton: le nombre de tirs divisé par deux (ILS)17:52WASHINGTON, 5 août – RIA Novosti

 

PanoramaEbola: la Russie appelle ses citoyens à ne pas aller en Afrique de l’Ouest
21:59MOSCOU, 28 juillet – La Voix de la Russie/RIA Novosti
Le blocage de South Stream, une ingérence dans les intérêts économiques de l’UE
20:48MOSCOU, 28 juillet-La Voix de la Russie/RIA Novosti
Moscou préoccupé face aux tensions en Libye
20:20MOSCOU, 28 juillet-RIA Novosti
Moscou doute de l’authenticité des images des « tirs » sur l’Ukraine
18:13MOSCOU, 28 juillet-La Voix de la Russie/RIA Novosti
MH17: les experts renoncent à inspecter les lieux du crash
16:14DONETSK, 28 juillet – RIA Novosti
0000000000000000000000000000000000000