Articles Tagués ‘Dilma Rousseff’

Le Sénat doit désormais ratifier l’ouverture d’un procès politique contre la chef d’État inculpée pour corruption.

Les tensions sont de plus en plus vives au Brésil où une large part de la population demande la démission de Dilma Rousseff
Crédit : Douglas Magno / AFP

Les tensions sont de plus en plus vives au Brésil où une large part de la population demande la démission de Dilma Rousseff

Les députés brésiliens ont voté largement en faveur de la destitution de la présidente de gauche Dilma Rousseff, accusée de maquillage des comptes publics, lors d’une séance historique et survoltée, dimanche 17 avril. À 23h07, heure locale (02h07 GMT), l’opposition a franchi la barre des 342 votes requis pour le renvoi de la procédure au Sénat.

http://www.rtl.fr/actu/international/bresil-la-destitution-de-dilma-rousseff-votee-par-les-deputes-7782876375

00000000000000000000000000000000000000

German Chancellor Angela Merkel has come out in defense of her staff, denying media reports that her administration lied about plans to reach a no-spying agreement with the United States.De nouveaux documents rendus publics par WikiLeaks apportent des preuves que les Etats-Unis ont espionné le ministère des Affaires étrangères allemand et le ministre Frank-Walter Steinmeier à sa tête.

Lundi 20 juillet à 18 heures, WikiLeaks a publié des documents prouvant que l’Agence nationale de sécurité US (NSA) a écouté le ministre allemand des Affaires étrangères ainsi que 20 secteurs clés de son ministère.

« La liste complète des cibles allemandes de la NSA publiée par Wikileaks à ce jour montre que la NSA a ciblé 125 téléphones de haut responsables allemands de longue date, et ce pour des raisons politiques et économiques – comme le nom de la liste l’indique », lit-on sur le site de Wikileaks.

Les documents indiquent que cette histoire d’espionnage a commencé bien avant le 11 septembre 2001, par l’écoute de Joschka Fischer, vice-chancelier et ministre allemand des Affaires étrangères, en poste de 1998 à 2005. Puis l’interception s’est poursuivie et l’ancien ministre Frank-Walter Steinmeier, en poste de 2005 à 2009, a vu ses téléphones fixe et portable écoutés.

00000000000000000000000000000000

Aux cris de « Dilma dehors », quelque 2 500 personnes ont manifesté, samedi 31 octobre, à Sao Paulo pour exiger le départ de la présidente Dilma Rousseff.

Brésil : des milliers de personnes défilent contre Dilma Rousseff

Le Monde.fr avec AFP | 02.11.2014 à 02h47 • Mis à jour le 02.11.2014 à 07h25

Aux cris de « Dilma dehors », quelque 2 500 personnes ont manifesté, samedi 31 octobre, à Sao Paulo pour exiger le départ de la présidente Dilma Rousseff. La candidate du Parti des travailleurs (PT) a été réélue, dimanche dernier pour une second mandat.

Elle a obtenu 51,64 % des voix contre 48,36 % pour Aecio Neves, qui promettait un coup de barre libéral pour regagner la confiance des investisseurs et relancer la septième économie mondiale.

Les milliers de manifestants ont brandi de grandes pancartes contestant la transparence du scrutin, critiquant les politiques du gouvernement, et jugeant « corrompu » et « voleur » le parti au pouvoir, ainsi que l’ancien président Luiz Inacio Lula da Silva.

« CONTRE LE COMMUNISME »

Munis de drapeaux brésiliens, certains d’entre eux criaient des slogans contre Cuba ou agitaient des pancartes « contre le communisme ». D’autres demandaient même une « intervention de l’armée maintenant ».

L’appel au rassemblement de ce samedi a été diffusé par les réseaux sociaux. Sans rassembler autant de monde, d’autres manifestations contre Dilma Rousseff ont eu lieu samedi dans des villes comme Curitiba (sud) et Manaos (Amazonie), a rapporté la presse locale.

Lire aussi : Brésil : Aécio Neves, l’héritier qui défie Dilma Rousseff

SOURCE: http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2014/11/02/bresil-des-milliers-de-personnes-defilent-conte-dilma-rousseff_4516623_3222.html#xtor=RSS-3208

0000000000000000000000