Articles Tagués ‘député UMP des Yvelines’

Selon Henri Guaino, député UMP des Yvelines, la France a perdu beaucoup de temps avant d’essayer de régler le conflit en Ukraine, mais des erreurs multiples ont été commises bien avant la crise.

La France a « commis toutes les erreurs possibles et imaginables » en Ukraine, a déclaré mercredi Henri Guaino, député UMP des Yvelines à la chaîne de télévision BFMTV.

« On a commis toutes les erreurs possibles et imaginables (…). M.Hollande n’a pas géré cette crise, Mme Merkel non plus. Il a fallu attendre un an pour aller voir M.Poutine.

Si le président Sarkozy avait fait la même chose sur la Géorgie, la Géorgie n’existerait plus. Quand on veut mettre un terme à un affrontement, il faut aller voir les deux belligérants. On a perdu beaucoup de temps », a indiqué M.Guaino, commentant l’initiative de paix proposée par le président français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel.Selon lui, les accords de Minsk sont un bon outil de règlement du conflit ukrainien, mais ils ne sont destinés qu’à mettre fin aux hostilités, alors que les autres questions restent en suspens. « Ça va dans le bon sens si on arrive à arrêter les combats. Mais ça va se traduire par quoi si on arrive à arrêter les combats, ça va se traduire par ce qui n’aurait pas pu arriver si on n’avait pas voulu attirer l’Ukraine d’un côté alors que l’Ukraine est à cheval, c’est une sorte de pont entre deux m

D’après M.Guaino, l’Occident a commis des erreurs à l’égard de l’Ukraine bien avant la crise. « On a d’abord voulu la faire entrer dans l’Otan, c’était une absurdité. On a voulu après la faire entrer dans l’Union européenne. Et en plus un pays qui est à cheval entre deux mondes, qui est à moitié russophone (…), si vous le tirez d’un côté, vous déchirez ce pays et c’est ce qui s’est passé », a-t-il estimé. »Nous n’avons pas de responsabilité parce que vous ne pouvez pas traiter la Russie comme ça (…). C’est un appel à la responsabilité. On ne va pas quand même ressusciter la guerre froide. Si on continue avec des sanctions, des provocations », il y a un risque, a conclu le député.

0000000000000000000000000000000000000000