Articles Tagués ‘de Gambie’

Afficher l'image d'origineLa Guardia Civil espagnole a annoncé aujourd’hui avoir secouru 523 migrants africains en Méditerranée, au large des côtes libyennes, avec les garde-côtes italiens. « Le bateau Rio Segura, du service maritime de la Guardia Civil et qui a participé à l’opération Triton en 2015, a sauvé 523 immigrés qui se trouvaient dans différents bateaux dans une zone à environ 25 milles de Tripoli « , selon un communiqué.

« En même temps, un autre navire des garde-côtes italiens, Nave Corsi, qui participe à la même opération, a demandé le transfert vers le navire de la Guardia Civil de 198 personnes supplémentaires qui avaient été secourues ». Les personnes secourues sont 376 hommes, 125 femmes et 22 enfants, a détaillé la police espagnole, précisant que « certains d’entre eux ont des blessures et la gale, et sont soignés par l’infirmier de bord ».

« Parmi les personnes sauvées par les deux bateaux il y a des ressortissants du Nigeria, de Gambie, du Sénégal, de Libye, de Côte d’Ivoire, de Guinée-Bissau et de Guinée Equatoriale« .

Source : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/10/10/97001-20151010FILWWW00056-523-migrants-secourus-au-large-de-la-libye.php

oooooooooooooooooooooooooooooooooo

Ce que cache l’exode sans fin en provenance d’Afrique

Screen Shot 2015-08-17 at 21.17.31Devant les images, quasi quotidiennes de bateaux, chargés de migrants majoritairement originaires d’Afrique subsaharienne, secourus en Méditerranée, puis débarqués à Naples et en Sicile, nous sommes nombreux à nous poser des questions, à trouver étrange cet afflux incessant.

Que cache ce flux ininterrompu de qui déferle sur le continent européen, cet exode sans fin, notamment en provenance d’Afrique ? L’Italie, l’Espagne, Malte et la Grèce, pays en première ligne, sont submergés par le nombre de réfugiés. Les populations exaspérées doivent subir ces migrants en colère, déçus de ne pas obtenir immédiatement leurs papiers.

Déception qui se traduit de plus en plus par la violence et l’exigence arrogante de leurs droits à peine débarqués!
A se demander si cette gigantesque migration n’est pas organisée en amont par des recruteurs de l’UE, envoyés sur place pour inciter les jeunes Africains à venir en Europe en leur faisant miroiter un avenir de rêve : travail bien rémunéré (ou rémunération sans travailler), logement moderne, obtention rapide et facile de papiers, acquisition immédiate de tous leurs droits une fois le petit doigt de pied posé sur le sol européen.

Peut-on sérieusement croire que ces réfugiés arrivés du Kenya, du Ghana, du Sénégal, de Côte d’Ivoire, de Gambie, du sud Mali, du Tchad, du Cameroun, du Maghreb, d’Irak et de Syrie, qui prétendent fuir la misère, la guerre, la faim, disposent des milliers de dollars nécessaires pour financer leur voyage ?

Combien de djihadistes de l’Etat islamique débarquent parmi ces migrants, obsédés par le rêve de conquérir Rome, prêts à semer la terreur et la mort sur le sol européen, à l’appel de leur calife ?

Peut-on vraiment croire en leur récit larmoyant, relayé des centaines de fois par les chaînes de télévision et les médias, quand, une fois arrivés en Italie, ils se montrent arrogants, jettent la nourriture qui leur est offerte, exigent des «droits humains» comme l’air conditionné – oui, ne riez pas, l’air conditionné est un droit humain pour les migrants africains même si leurs voisins nés sur place ne l’ont pas – des vêtements à la mode, de l’argent, la wifi, se plaignent de leurs conditions de logement dans leurs hôtels 4 étoiles, des moustiques, de la chaleur, de l’eau trop chaude, de la saleté des chambres ?

Smartphone et Ipad en main, lunettes de soleil, ces envahisseurs manifestent en bloquant la circulation pour être logés dans des hôtels plus luxueux. (Source : Il giornale d’Italia)

Screen Shot 2015-08-17 at 21.18.06

La différence d’attitude entre les familles de Chrétiens d’Orient et celle des musulmans, est frappante.

Celui qui fuit réellement la guerre, la misère, la faim et la persécution se montre reconnaissant de l’accueil, et apprécie l’aide qui lui est apportée. La différence d’attitude entre les familles de Chrétiens d’Orient qui arrivent au compte goutte, priorité étant accordée aux musulmans, et celle des migrants africains, le plus souvent jeunes et célibataires, est frappante.

lire: http://www.dreuz.info/2015/08/18/ce-que-cache-lexode-sans-fin-en-provenance-dafrique/

000000000000000000