Articles Tagués ‘Damas’

bachar-al-assad-rencontre-la-delegation-de_b32a6b768f943d0dc105ae8dfb2eeac0Syrie : quatre élus français ont rencontré Bachar Al-Assad à Damas

***

Le Monde.fr avec Reuters | 24.02.2015 à 19h50 • Mis à jour le 25.02.2015 à 07h03

L’initiative pourrait relancer le débat sur l’opportunité de renouer des relations diplomatiques avec la Syrie, interrompues en 2012 par Nicolas Sarkozy. Une délégation de parlementaires français a quitté Paris, lundi 23 février, pour se rendre à Damas dans le cadre d’une « mission personnelle ».

Le ministère français des affaires étrangères, par la voix de son porte-parole adjoint, Alexandre Giorgini, a pris ses distances avec cette initiative en déclarant que, « les parlementaires concernés ne sont porteurs d’aucun message officiel ».

« Il s’agit d’une initiative de parlementaires qui, conformément au principe de la séparation des pouvoirs, n’a pas été décidée en concertation avec le ministère des affaires étrangères et du développement international. »

Le député Gérard Bapt, député PS et président du groupe d'amitié France-Syrie à l'Assemblée, à l'Assemblée en 2011.

« UNE MISSION PERSONNELLE »

Le député UMP Jacques Myard a confirmé cette « mission » à laquelle participent également, affirme-t-il, le député PS Gérard Bapt, le sénateur UMP Jean-Pierre Vial et le sénateur UDI François Zochetto. Ils se trouvaient la veille au Liban et sont depuis mardi en Syrie.

« C’est une mission personnelle pour voir ce qui se passe, entendre, écouter. Ensuite, nous en tirerons des informations. […] Nous rencontrons un certain nombre de personnes, politiques, associatifs, nous avons visité des hôpitaux, nous avons d’ailleurs été assez scandalisés de voir qu’il y avait un embargo sur les médicaments. »

Le JDD révélait, le 15 février, l’intention de Gérard Bapt de se rendre « à titre privé » en Syrie, accompagné de trois sénateurs, dont le centriste Aymeri de Montesquiou.

M. Myard, qui est aussi vice-président du groupe d’amitié France-Syrie, a plusieurs fois pris position sur la situation syrienne. Il a notamment fait part, en mars 2013, de son inquiétude quant à la livraison darmes aux rebelles syriens. C’est une « décision lourde de conséquences » comportant « des risques majeurs sur l’équilibre instable de la poudrière du Proche et Moyen-Orient », avait-il prévenu.

VOIX DIVERGENTES

Cette initiative est une première depuis la fermeture de l’ambassade de France en Syrie, décidée par Nicolas Sarkozy en 2012, pour protester contre la répression orchestrée par le régime de Bachar Al-Assad. Malgré la montée en puissance de l’Etat islamique en Irak et en Syrie depuis l’été 2014, le chef de l’Etat François Hollande exclut toujours de renouer le dialogue et de coopérer avec Bachar Al-Assad, à qui il impute la responsabilité première des plus de 200 000 morts depuis 2011 ainsi que la montée en puissance de l’Etat islamique (EI), que le maître de Damas a encouragée.

Lire : La diplomatie illisible de François Hollande

Pourtant, quatre ans après le début du conflit syrien, la manière dont la crise syrienne a été gérée par la France, qui a adopté une ligne dure, ne semble plus faire l’unanimité et des voix divergentes commencent à se faire entendre.

Depuis les attentats de janvier en France, les partisans d’une reprise des contacts avec Damas demandent un infléchissement de la ligne française. Il s’agit d’une coalition hétéroclite de policiers et de membres du renseignement, de diplomates souverainistes de droite comme de gauche, de partisans de la République islamique d’Iran et de soutiens de Vladimir Poutine.

« Fermer l’ambassade était une erreur », a estimé récemment un haut diplomate français, plaidant pour davantage de dialogue avec les Syriens et leurs alliés iraniens. Plusieurs pays européens ont dépêché des diplomates à Damas sans pour autant rétablir officiellement une ambassade sur place.

« Ceux qui n’ont pas fermé leur ambassade peuvent voir ce qu’il se passe sur le terrain et garder un lien avec Assad », souligne le diplomate français. « Nous, nous n’avons pas une idée claire de qu’il se passe. Au sein des services de renseignement, la volonté de renouer le dialogue est là ».

source: http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/02/24/des-parlementaires-francais-en-syrie-pour-une-mission-personnelle_4582430_3218.html

0000000000000000000000000000000000000000000

Diffusé par la Télévision Nationale Syrienne, Damas, Dec 11, 2014 (FRA)
~ La Syrie condamne vivement le crime israélien qui a coûté la vie au ministre palestinien Abou Aïn
~ Destruction des repaires des terroristes dans la banlieue de Quneitra – L’armée syrienne a frappé des terroristes a Quneitra
~ Damas / Le président Bachar al-Assad a reçu aujourd’hui l’envoyé spécial du président russe, vice ministre des Affaires étrangères, Mikhaël Bogdanov, et la délégation qui l’accompagne.
Bogdanov a transmis un message verbal du président russe Vladimir Poutine sur les relations syro-russes et la coopération entre les deux pays, ainsi que sur la poursuite de la solidarité et du soutien de la Russie au peuple syrien qui fait face à une attaque terroriste barbare.

000000000000000000000000000000

Strategika 51

Après des mois de diversion, la stratégie élaborée par l’empire commence à se préciser. Ne vous y trompez pas: tout le bruit généré autour de Daech (l’Etat Islamique en Irak et au Levant), la question kurde, les thématiques périphériques associées ou encore la partition de l’Irak ne visait en définitive qu’à établir un brouillard de guerre afin d’induire Moscou en erreur par diversion tout en éparpillant l’attention des principaux protagonistes…En d’autres termes, c’est l’art de la guerre revisité sous l’aune de la stratégie du chaos poussé à son paroxysme.

Durant toute cette période, nous nous sommes abstenus de commenter ce qui se passe au Levant tout en insistant sur les véritables enjeux sous-jacents les mouvements des pièces de l’empire. L’objectif demeure inchangé.

Pour un non-initié, les mouvements de l’empire peuvent paraître illogiques puisque le Pentagone estime que pour gagner la bataille contre Daech, il faut abattre le régime de Damas…

Voir l’article original 240 mots de plus

– Mouallem examine avec les ministres des affaires étrangères de Russie, l’Irak, l’Algérie et la Corée démocratique les développements dans la région
– L’armée arabe syrienne contrôle de nouvelles zones au quartier de Dokhaniyah dans la banlieue de Damas
– Liquidation des terroristes à Qunaitra et dans la banlieue d’Idleb
– L’aviation des Etats-Unis et leurs alliés lancent de nouveaux raids contre l’ ”EIIL” à Raqqa
– Qunaitra: Lancement la cérémonie de l’empreinte des jeunes de la Syrie

000000000000000000000

Neutralisation de terroristes dans les banlieues de Daraa, Idleb, Alep, Homs, Damas

00000000000000000000000000000000

Syria News 11 august 2014, Syrian Army eliminated terrorist gangs in countrysides of Idleb, Daraa, Homs

000000000000000000000000000000000

– Arrivée à l’aéroport de Lattaquié d’un nombre de fils de la communauté syrienne en France
– A Damas: Marche des chevaliers et des athlètes des forces de la sécurité intérieure
– Liban: L’armée libanaise continue sa lutte anti-terroriste à Ersal
– Irak: 51 irakienne tombe en martyre dans plusieurs attentats à la voiture piégée secouent la capitale Bagdad

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Ajoutée le 7 août 2014

– Army targeted Thursday terrorists’ gatherings in Damascus, Aleppo, Homs, Daraa and Quneitra’s countryside, eliminating huge numbers of them.
– A Delegation of Syrian community in France arrives at Martyr Bassel Al-Assad Airport, aims to defy unjust sanctions and blockage imposed on Syrian Arab Airlines Establishment,
– Damascus: Ministry of Interior organizes horse march celebrating President Al-Assad new term in office
– Lebanon Lebanese army released 7 of its elements who were held hostage by terrorists in Arsal
– Iraq: A series of terrorist explosions in Baghdad kill more than 51 Iraqis

000000000000000000000000000000