Articles Tagués ‘cybersécurité’

Horizon Francophone

The Intercept, Par Cora Currier et Morgan Marquis-Boire, 7 août 2014

bahrain_658Une entreprise notoire de technologie de surveillance qui aide les gouvernements à travers le monde à espionner leurs citoyens a vendu un logiciel pour le Bahreïn au cours de la réponse brutale de ce pays au mouvement du printemps arabe, selon des documents internes divulgués cette semaine sur Internet.

Les documents montrent que FinFisher, une société de surveillance allemande, a aidé le Bahreïn à installer des logiciels espions sur 77 ordinateurs, y compris ceux appartenant à des avocats défenseurs des droits de l’homme et un chef de file de l’opposition désormais emprisonné, entre 2010 et 2012, une période qui inclut la répression du Bahreïn sur les manifestants pro-démocratie.
Le logiciel de FinFisher donne aux espions à distance un accès total aux ordinateurs infectés. Certains des ordinateurs qui ont été espionnés semblent avoir été localisés aux États-Unis et au Royaume-Uni,

Voir l’article original 11 mots de plus

cadenas-abus-65-40_1

CYBER-RISQUES et NOUVEAU MONDE

Depuis quelques années le renseignement français est sorti de l’ombre pour connaître une lumière inattendue. Les livres blancs sur la défense de 2008 et 2013 et les deux lois de programmation militaire l’ont promu au rang de nouvelle « fonction stratégique ».

En effet, le rôle des services de renseignement est d’éclairer la décision au plus haut niveau de l’Etat, notamment grâce à l’action efficace du coordonnateur du renseignement auprès du chef de l’Etat. Cette transformation a été accompagnée, avant comme après l’alternance de 2012, d’une série de réformes des services et de leur environnement politico-administratif, puis couronnée par un budget en forte hausse pour la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE).

Lire

Voir l’article original

CYBER-RISQUES et NOUVEAU MONDE

The United States Army War College/ – Cyberterrorism after STUXNET… – 44 Pages

The discovery of STUXNET was a recent milestone in the arena of cyber security because it was the first malware designed to cause real world damage to industrial control systems. It demonstrated that a sufficiently determined adversary might be able to cause physical damage to U.S. critical infrastructure through a cyberattack. This monograph asks if STUXNET has had an effect on cyberterrorism in terms of motive, means, and opportunity. It is argued that terrorists have ample motive, opportunity, and modest means, which raises the question of why a major cyberattack has not happened yet. The lack of cyberattacks can be explained by a cost-benefit argument, and STUXNET has not changed the cost-benefit equation. Cyberattacks are unlikely in the near future, but the cost-benefit argument does not rule out the possibility of cyberattacks in the long term if…

Voir l’article original 40 mots de plus