Articles Tagués ‘CPI’

AFRIQUE – ROBERT MUGABE ANNONCE LA MISE EN OEUVRE D’UNE COUR AFRICAINE DE JUSTICE INTERNATIONALE (CAJI)

Le nouveau Président de l’Union Africaine (UA), Robert Mugabe a déclaré aujourd’hui que l’Afrique se retirerait de la Cour Pénale Internationale dès le prochain sommet de l’Union Africaine en juin, en Afrique du Sud
Le gouvernement du Kenya s’engage à verser un million de dollars en dollars pour la création d’une Cour Africaine de Justice Internationale des droits de l’homme Africain dans le cadre d’une justice de police plus large dans la Nouvelle transition de l’Afrique et d’une Cour Africaine pour traiter toutes les affaires criminelles de l’Afrique actuellement soumise à la très raciste Cour internationale de l’Europe occidentale aka la CPI de La Haye, aux Pays-Bas, qui haïssent le monde Africain Mâle en Général

Le Président Kenyatta a déclaré avoir déjà signé le « Protocole de Malabo » sur la Cour Africaine de Justice afin que les instruments nécessaires soient rapidement transmis au Parlement Africain pour une Ratification

Le Kenya fait partie des pays en première ligne à s’associer à la mise en place d’une Cour Africaine de Justice pour sortir de la CPI et de d’autre « Systèmes Blancs », dominés par les occidentaux Américains et d’autres pays occidentaux Européens qui interagissent ensemble contre les Africains

Aujourd’hui les pays Africains qui poussent à la création d’un Tribunal Continental, souhaitent créer une Institution qui offre des solutions Africaines aux problème Africains par rapport à la CPI, qui s’occupera de résoudre les problèmes Africains mais en utilisant des normes occidentale qui seront également valables lorsqu’il s’agira de résoudre les problèmes Européens.

source: http://rene.kimbassa.over-blog.com/article-robert-mugabe-a-declare-aujourd-hui-que-l-afrique-se-retirerait-de-la-cour-penale-internationale-des-125551960.html

Le Kenya fait partie des premiers pays à s’associer à la mise en place d’une Cour Africaine de Justice pour sortir de la CPI et de d’autres « Systèmes Blancs », dominés par les occidentaux, Américains et d’autres pays occidentaux Européens qui interagissent ensemble contre les Africains.

http://www.ivoirebusiness.net/

SOURCE: http://afriquenewsinfo.net/2015/02/22/cpi-robert-mugabe-annonce-le-retrait-de-lafrique-en-juin/

0000000000000000000000000000000000000000000000

Israël juge « scandaleuse » l’ouverture d’une procédure préliminaire à la CPI

16 janvier 2015, 18:23 Mis à jour : 16 janvier 2015, 18:56

Le bâtiment de la Cour pénale internationale à la Haye (Crédit : Vincent van Zeijst/Wikimedia commons/CC BY SA 3.0)

Le bâtiment de la Cour pénale internationale à la Haye (Crédit : Vincent van Zeijst/Wikimedia commons/CC BY SA 3.0)

Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a annoncé vendredi l’ouverture d’un examen préliminaire, étape préalable à une enquête, sur des crimes de guerre présumés commis depuis l’été 2014 en Palestine.

Un examen préliminaire sert à déterminer s’il existe une « base raisonnable » pour initier une enquête, a précisé le Bureau du procureur dans un communiqué.

L’Autorité palestinienne avait reconnu le 1er janvier la compétence de la Cour à partir du 13 juin 2014, date…

LIRE sur http://fr.timesofisrael.com/cpi-ouverture-dun-examen-preliminaire-sur-des-crimes-de-guerre/

Sur le même sujet

00000000000000000000000000000000000000000

Israël pourrait poursuivre des chefs palestiniens pour crimes

de guerre

Israël envisage de poursuivre des dirigeants palestiniens aux États-Unis et ailleurs pour crimes de guerre, en réponse à la demande d’adhésion de l’Autorité palestinienne au statut de Rome, acte fondateur de la Cour pénale internationale (CPI), a-t-on appris samedi de source proche du gouvernement israélien.

Plus sur http://isranews.com/
00000000000000000000000000000000

Mahmoud Abbas signe en direct à la télévision une demande d'adhésion à l'ONU (Crédit : Issam Rimawi/Flash90)

Mahmoud Abbas signe en direct à la télévision une demande d’adhésion à l’ONU (Crédit : Issam Rimawi/Flash90)

Israël a gelé samedi le transfert de 106 millions d’euros à l’Autorité palestinienne (AP) en riposte à sa demande d’adhésion à la Cour pénale internationale (CPI), « un nouveau crime de guerre » selon les Palestiniens.

Un responsable israélien a indiqué samedi, sous le couvert de l’anonymat, que 106 millions d’euros de taxes collectées pour le compte des Palestiniens n’avaient pas été reversés, au lendemain de leur demande officielle à l’ONU d’adhérer à la CPI, une démarche dont le but avoué est de pouvoir citer à comparaître des responsables israéliens devant la justice internationale.

LIRE: Israël gèle 106 M EUR aux Palestiniens

000000000000000000000000

La requête pourrait avoir lieu début avril au tribunal de La Haye afin de poursuivre en justice des responsables

Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, lors d'une réunion le 8 novembre 2014 à Ramallah en Cisjordanie (Crédit : STR/Flash90)

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, lors d’une réunion le 8 novembre 2014 à Ramallah en Cisjordanie (Crédit : STR/Flash90)

La première plainte que les Palestiniens entendent déposer auprès de la Cour pénale internationale (CPI) portera sur des « crimes » perpétrés après le 13 juin 2014, quand Israël a lancé une vaste campagne d’arrestations suivie de la guerre à Gaza, a indiqué un juriste palestinien à l’AFP.

Après leur récente demande d’adhésion, les Palestiniens pourraient déposer début avril leur demande de saisie du tribunal de La Haye afin de poursuivre en justice des responsables, notamment militaires, israéliens.

LIRE: http://fr.timesofisrael.com/palestiniens-a-la-cpi-la-premiere-plainte-portera-sur-les-violences-de-lete/

0000000000000000000000000000

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu le 17 décembre 2014 lors d'une conférence de presse (Crédit : Emil Salman/POOL/FLASH90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu le 17 décembre 2014 lors d’une conférence de presse (Crédit : Emil Salman/POOL/FLASH90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a prévenu dimanche qu’Israël s’opposerait à toute poursuite de ses soldats par la Cour pénale internationale (CPI), à laquelle les Palestiniens viennent de demander d’adhérer.

« Nous ne permettrons pas que les soldats et les officiers de Tsahal soient traînés devant le tribunal de La Haye », a déclaré Netanyahu à l’ouverture du conseil des ministres hebdomadaire.

LIRE: Israël “ne permettra pas que ses soldats soient traînés devant la CPI”

000000000

 

LES ACTUALITES DU DROIT

Ce 9 août 2014 est marqué par des développements très importants, que je reproduis dans la langue d’origine, pour que chacun puisse garder intact ces documents.

maja1_large

 1/ M. Saleem AL SAQQA, ministry of Justice : Palestine will not withdraw their complaint to the ICC

Palestinian Justice Minister Salim Al-Saqqa affirmed that the Palestinian complaint to the ICC against Israeli war crimes had not been withdrawn, Palestinian newspaper Al-Resalah reported on Saturday.

Several sources reported on Friday that the Palestinian Authority (PA) President Mahmoud Abbas had withdrawn the complaint under international pressure.

Al-Saqqa recognised that there is international and regional pressure on the PA to withdraw the complaint. He did not name any of the bodies exerting that pressure, but he affirmed that the complaint is still « active. »

He said that he is the only person « authorised » to deal with the complaint and he did not « withdraw » it. « I will…

Voir l’article original 565 mots de plus

***********************

Tant mieux et merci Edwy Plenel!

Cellule44

Mediapart enquête sur Gbagbo et la CPI / Cantaloube lu par Protche (Le Gri-Gri) : Article paru sur Mediapart, repris à Abidjan par le Nouveau Courrier et enregistré ici par le Gri-Gri International


Voir l’article original

« La vérité finira par triompher ! ». Entretien avec François Mattei (Partie 1)

Par La Voix de la Russie | Nous avons appris récemment que la Cour pénale internationale (CPI) a confirmé les charges visant le président de la République de Côte d’Ivoire, M. Laurent Gbagbo. Et ce malgré un désaccord net parmi les trois juges de la Chambre préliminaire I. Aujourd’hui, nous nous entretenons depuis Paris avec M. François Mattei, journaliste, auteur de nombreux ouvrages, mais surtout témoin privilégié ayant suivi les principaux développements de la crise ivoirienne depuis son déclenchement en septembre 2002.

Mikhail Gamandiy-Egorov, La Voix de la Russie : M. Mattei, bonjour ! Vous êtes journaliste et écrivain français. Vous êtes également co-auteur du livre « Pour la vérité et la justice »,le second co-auteur étant le président de la République de Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo. Dans ce livre, on retrouve de nombreuses révélations et confidences, souvent inédites, du président Gbagbo, déchu le 11 avril 2011…

LIRE: http://philippehua.com/2014/07/01/la-verite-finira-par-triompher-entretien-avec-francois-mattei-partie-1

00000000000000000000000000000000000000000000000

Cellule44

Publié le Samedi 21 Juin 2014.

Par Notre Voie – Laurent GBAGBO parle depuis La Haye « Je n’attends rien de François Hollande ».

François Hollande, Président de la République française.

Le journal français, le point a publié hier les bonnes feuilles du prochain livre de Laurent Gbagbo «pour la vérité et la justice» qui sera sur le marché le 26 juin prochain. Selon le confrère dont nous publions intégralement le papier, ce livre déménage.

Laurent GBAGBO parle depuis La Haye « Je n’attends rien de François Hollande ».

Les 18 et 19 septembre 2002, j’étais en voyage officiel à Rome. À peine arrivé, qui je vois à l’hôtel ? Robert Bourgi. Bien sûr, j’ai trouvé la coïncidence curieuse et, pour tout dire, ça ne pouvait pas en être une. Nous avons dîné ensemble (…) Je suis rentré à l’hôtel. Vers 3 ou 4 heures du matin-il était 2 h…

Voir l’article original 759 mots de plus

cpi2

EXTRAIT et signataires:

La Défense du Président Gbagbo se joint aux appels des démocrates et des associations de défense des droits de l’Homme pour que le Procureur de la CPI mette en accusation dans les plus brefs délais ceux qui, en Côte d’Ivoire, sont, parmi les nouveaux dirigeants ivoiriens, suspectés de s’être rendus coupables de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité et de crime de génocide.

La lutte contre l’impunité est une nécessité. Il n’y a pas de réconciliation sans justice. Il n’y a pas de démocratie sans justice. La justice demande du courage, le courage d’examiner le passé sans faux-fuyant. Ce n’est qu’à ce prix que le pays sera à nouveau uni et que les conditions pour qu’existe une démocratie sereine, prospère et respectueuse des droits de l’Homme seront réunies.

Fait à La Haye, le 18 juin 2014

Emmanuel ALTIT Avocat principal du Président Gbagbo

Agathe BAHI BAROAN Avocat du Président Gbagbo

Contact : Jennifer NAOURI 95, rue de Courcelles 75017 Paris

Cellule44

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

La Défense du Président Gbagbo prend acte de la décision de la majorité des Juges de la Chambre Préliminaire I de la Cour Pénale Internationale renvoyant en procès le Président Gbagbo sur la base des charges formulées par le Procureur dans son Document Contenant les Charges du 13 janvier 2014.

La Défense du Président Gbagbo prend note aussi avec intérêt de l’opinion dissidente du troisième Juge de la Chambre Préliminaire qui considère que le Procureur n’a pas présenté d’éléments suffisamment probants pour qu’un procès ait lieu dans ces conditions.

La Défense considère que la décision des Juges est une étape sur le chemin menant à la vérité. La vérité, c’est ce que demande le Président Gbagbo, pour l’Histoire et pour la Côte d’Ivoire. Pouvoir regarder la vérité en face est la première condition de la réconciliation nationale. Un procès sera l’occasion d’un débat sur les réelles raisons…

Voir l’article original 242 mots de plus


%d blogueurs aiment cette page :