Articles Tagués ‘conditions de travail’

Solidarité Ouvrière

France TV Infos, 20 novembre 2014 :

Plusieurs entreprises européennes collaborent avec des sous-traitants à l’étranger qui asservissent, menacent et battent leurs travailleurs.

Un migrant cambodgien travaillant sur un bateau de pêche thaïlandais

35,8 millions : c’est le nombre de personnes réduites en esclavage dans le monde en 2014, d’après un rapport annuel de l’ONG Walk Free, publié lundi 17 novembre. Par « esclavage », l’étude entend principalement le trafic d’êtres humains et le travail forcé. Ce dernier est défini par l’Organisation internationale du travail comme « tout travail ou service exigé d’un individu sous la menace d’une peine quelconque et pour lequel ledit individu ne s’est pas offert de plein gré ».

Voir l’article original 1 315 mots de plus

 

Ces grévistes crient à la «hogra» et disent être déçues que certains comités de village ne leur ont pas donné raison ! L’inspection du travail de la wilaya de Tizi Ouzou, le procureur de la République près le tribunal de la commune, l’UGTA-section wilayale, le wali et le ministre de l’Industrie, interpellés depuis le début de grève, n’ont pas répondu à leur lettre ouverte dont elles détiennent l’accusé de réception. Elles demandent une commission d’enquête. En vain. Affaire à suivre.

Solidarité Ouvrière

El Watan, 31 octobre 2014 :

Elles ont déclenché une grève depuis juillet dernier pour réclamer de meilleures conditions de travail et surtout le départ du directeur. Depuis, pas de prise en charge de leurs doléances, ni même une réponse des autorités. Il s’agit de 150 ouvrières de l’EPE Chemiserie du centre de Tizi Ouzou. Elles ouvrent leurs portes à El WatanWeek-end et racontent leur désarroi.

«Il m’est arrivé de les battre, leur crier dessus et de sortir comme une folle en les laissant à la maison. Je ne peux pas. C’est ainsi que je réponds à mes enfants ces derniers temps.» Zahra, 43 ans et mère de famille, n’était pourtant pas prête pour nous recevoir. Vêtue d’un modeste ensemble de maison, faute de moyens. Elle est ancienne secrétaire du directeur d’une entreprise publique à Larbaâ Nath Irathen. Une petite localité au centre-est de la wilaya de Tizi Ouzou, où…

Voir l’article original 1 722 mots de plus

Solidarité Ouvrière

DOM Actu, 28 octobre 2014 :

Soutenus par la CGTM, les ouvriers agricoles des habitations Petite Grenade et Grand Sud sont mobilisés depuis plusieurs jours pour dénoncer leurs conditions de travail.

Les revendications sont nombreuses mais l’une des principales inquiétudes concerne les conditions de sécurité. Selon les ouvriers, elles ne seraient pas garanties. Une vraie crainte, alors que l’actualité est régulièrement marquée par des accidents de travail dans des exploitations, parfois mortels. Le personnel pointe également du doigt des situations de harcèlement, l’absence de dialogue social, des retards dans le paiement des heures de travail. Des négociations ont débuté mais pas d’accord en vue pour l’instant.

Voir l’article original