Articles Tagués ‘:Commerce’

Solidarité Ouvrière

Libération, 30 décembre 2014 :

Le groupe va supprimer 300 postes en trois ans. Il devrait pourtant toucher 120 millions d’euros au titre du crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE). Les syndicats s’indignent.

Auchan inaugure la première polémique liée au CICE : tout en touchant des dizaines de millions d’euros liés au crédit d’impôt compétitivité emploi, la chaîne de grande distribution a annoncé jeudi en comité central d’entreprise un plan de réorganisation qui supprimera, en net, près de 300 postes de travail sur trois ans.

Voir l’article original 199 mots de plus

Solidarité Ouvrière

RTL, 21 décembre 2014 :

Les touristes risquent d’être à nouveau privés de souvenirs à la Tour Eiffel dimanche, au troisième jour d’une grève des employés des boutiques du célèbre édifice qui réclament une augmentation salariale, a-t-on appris auprès de la CGT.

« Le mouvement est reconduit demain (dimanche) », a indiqué Rémi Picaud, représentant de la CGT Commerce, après une réunion infructueuse avec la direction. « Les boutiques sont toutes fermées et elles le resteront aujourd’hui (samedi) », a ajouté le responsable syndical.

Voir l’article original 219 mots de plus

Solidarité Ouvrière

DH, 27 novembre 2014 :

Les syndicats assurent que la région liégeoise sera « totalement à l’arrêt ».

Les grèves tournantes font leurs œuvres et, ce lundi 1er décembre, c’est au tour de l’économie liégeoise au sens large de subir la colère des travailleurs. Après le succès du mouvement qui a débuté ce lundi 24 novembre dans le Hainaut, au Luxembourg ainsi qu’à Anvers et dans le Limbourg, c’est au tour de Liège, de Namur et du Brabant wallon (ainsi que de la Flandre orientale et de la Flandre occidentale), de débrayer.

Voir l’article original 458 mots de plus

Un dessin par jour

à l'écoleArnaud Montebourg, maintenant qu’il n’est plus ministre, souhaite reprendre des études, en management, en commerce et en économie.

Voir l’article original

STOP GAZ DE SCHISTE ! (Ni ici Ni Ailleurs)

Un accord commercial majeur, en cours de négociation, entre l’Union européenne (UE) et les États-Unis (US) menace les pouvoirs dont disposent les gouvernements pour protéger les populations et l’environnement des nouvelles technologies à risque telles que la fracturation hydraulique (fracking en anglais). A la veille des rassemblements qui se tiendront le 11 octobre 2014, et suite à la première partie, nous publions le deuxième épisode qui porte sur l’opposition croissante à la fracturation hydraulique aux États-Unis et en Europe.

Aux États-Unis, une opposition croissante à la fracturation hydraulique

L’usage de la fracturation hydraulique est très répandu aux États-Unis. L’industrie pétrolière et gazière en fait l’usage – ou prévoit de le faire – dans 31 États, avec plus de 500 000 puits de gaz naturel actifs à travers le pays. Les États les plus concernés sont : la Pennsylvanie, l’Ohio, la Virginie Occidentale, l’Oklahoma et le Texas. L’usage…

Voir l’article original 591 mots de plus