Articles Tagués ‘Commentaire de Marché’

Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

L’Edito du Lundi 6 Octobre 2014 : L’ombre du risque financier, le risque du shadow  par Bruno Bertez

Steve Bell 28.8.2014

Le Shadow Banking  System de sinistre mémoire a continué de se développer et de prospérer depuis la crise de 2008. Sa masse, ou son volume, est estimée à plus de 70 trillions hors Grande-Bretagne, globalement. En Europe, hors GB, il serait d’une vingtaine de trillions. Inutile de dire que, aussi bien au niveau global qu’au niveau européen ou japonais, les accidents peuvent dépasser les possibilités d’intervention des Banques Centrales et des autorités en général.

C’est la raison pour laquelle, dans son Global Financial Stability Report qui va sortir le 8 Octobre, le FMI presse les autorités de mettre en place des régulations plus strictes et d’augmenter la supervision de ce Système.

Permalien de l'image intégréePermalien de l'image intégrée

Selon Gaston Gelos du FMI, le Shadow a tendance à s’emballer quand les régulations bancaires plus strictes se mettent en place dans le…

Voir l’article original 1 798 mots de plus

Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

L’essor économique de la criminalité organisée au niveau mondial Par Sylvain Fontan

 (économiste et créateur du site www.leconomiste.eu )

L’essor économique de la criminalité organisée mondiale trouve ses origines dans la globalisation, l’effondrement de l’URSS et les effets des attentats du 11 septembre 2001. Parallèlement, les structures de ces organisations criminelles se sont progressivement calquées sur celles de l’économie légale. Enfin, il convient de souligner que la frontière entre activités légales et illégales est de plus en plus tenue du fait de l’interpénétration des deux sphères.

Mafia et globalisation 

Origines de l’essor économique

La globalisation économique et financière a favorisé l’activité des organisations criminelles. En effet, l’interconnexion des circuits financiers et leur dérégulation ont accéléré la circulation des capitaux illicites. De plus, l’apparition de nouveaux produits financiers opaques a facilité les opérations de blanchiment. Enfin, la dilution des frontières et l’accroissement des facilités de circulation entre les pays a démultiplié le potentiel de…

Voir l’article original 833 mots de plus