Articles Tagués ‘Bitcoin’

Cyber-risques - Cybercriminalité - NOUVEAU MONDE

« Première fois qu’en France, une plateforme de bitcoins est identifiée et fermée à la suite d’une opération judiciaire », mais aussi « première saisie, en France, d’avoirs suspects en bitcoins… » Première même, apparemment au niveau européen : l’affaire est forcément des plus inhabituelles pour le parquet de Foix, qui a ouvert l’information judiciaire en question au mois d’avril dernier.

Lire

Voir l’article original

°°°°°

Bitcoin

Bitcoin est connu des internautes comme une monnaie virtuelle avec laquelle on peut acheter et vendre des biens et des services. Il a été lancé en 2009 par le japonais : Satoshi Nakamoto.

Avec ce nouveau de moyen de paiement, l’anonymat des transactions est très bien gardé et les falsifications des données dans les porte-monnaie électroniques sont évitées. Contrairement aux autres devises, Bitcoin n’est pas soumis à une structure centralisée comme la banque, l’État ou une entreprise pour assurer la transaction.

Pour décentraliser donc la gestion de la monnaie et pour être totalement indépendant d’un émetteur central, Bitcoin utilise des procédés cryptographiques. La production et l’émission d’argent sont basées par un code informatique libre.

Le principe du Bitcoin

Bitcoin Map

Pour pouvoir échanger des Bitcoins, il est indispensable de créer un portefeuille. Il faut installer un logiciel tel qu’Electrum qui fonctionne sur Windows, Mac et Linux. Après l’installation, le portefeuille est bien évidemment vide, il faut l’alimenter de Bitcoins.

SOURCE: http://www.bitcoinfr.com/miner-bitcoins/

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Cyber-risques - Cybercriminalité - NOUVEAU MONDE

Le gouverneur de l’Etat le plus peuplé des Etats-Unis a promulgué une loi qui lève les obstacles législatifs à l’utilisation de monnaies alternatives, comme les bitcoins.

Lire

Voir l’article original

Cyber-risques - Cybercriminalité - NOUVEAU MONDE

Le Bitcoin et les autres monnaies virtuelles sont bien « des monnaies dont la circulation doit être régulée et supervisée ». C’est une nouvelle loi canadienne qui vient de recevoir la validation royale, mesure courante dans les pays du Commonwealth, qui le dit. Mais que signifient ces quelques mots ?
La nouvelle loi soumet les monnaies virtuelles aux règles applicables aux entreprises de services monétaires. Elle concerne toutes les sociétés faisant des échanges de bitcoins, qu’elles soient canadiennes où qu’elles soient basées à l’étranger mais oeuvrant dans le pays. Ainsi Robocoin devra s’enregistrer s’il veut pouvoir continuer à faire fonctionner ses distributeurs automatiques.

lIRE

Voir l’article original