Articles Tagués ‘Bernanke’

Publié le par Philippe WAECHTER

Très intéressante discussion par Ben de la règle de Taylor appliquée à la politique menée par la Federal Reserve américaine.

La règle de Taylor formalisée, en 1993, par l’économiste John Taylor lie le taux des fed funds à l’activité économique (mesurée en écart par rapport au potentiel) et à l’inflation (mesurée en écart à l’objectif de la Fed (2%)). Bernanke montre que cette règle décrit assez bien le profil du taux des fed funds piloté par la Banque centrale.  Taylor indique qu’il y a des écarts significatifs entre le taux observé et le taux calculé selon la règle. Il en conclut que la politique monétaire au début des années 2000 et durant la crise a probablement été trop accommodante.


Néanmoins Bernanke suggère qu’en s’écartant de certaines hypothèses  du papier initial de Taylor, la politique monétaire serait mieux décrite. En modifiant la règle il indique que la Fed a plutôt bien piloté sa politique monétaire y compris dans la période de crise.

Les changements pris en compte par l’ancien président de la Fed sont l’utilisation du taux d’inflation sous-jacent plutôt que le déflateur du PIB pour mesurer l’évolution des prix et une plus grande sensibilité de la politique monétaire à l’évolution de l’activité (le paramètre 1.0 dans le graphe au lieu de 0.5 dans la formule initiale)


En d’autres termes l’économiste Ben Bernanke félicite le président de la Fed Bernanke Ben pour la politique que ce dernier a mis en place.

Au delà de ce point, la discussion notamment sur le caractère automatique d’une règle monétaire que certains républicains voudraient imposer à la Fed est pertinente.  Pour imposer une règle il faudrait que les membres du comité de politique monétaire de la Fed soient d’accord sur le positionnement de l’économie dans le cycle. On constate qu’actuellement ce n’est clairement pas le cas. Les discussions relatives à l’équilibre du marché du travail trahissent ces désaccords. Comment dès lors positionner les paramètres de la règle monétaire à appliquer ? La règle permet de jauger la politique monétaire mais elle ne fixe pas l’état de l’économie à partir duquel elle doit être mise en œuvre.

SOURCE: http://philippewaechter.nam.natixis.com/2015/04/29/leconomiste-ben-bernanke-felicite-bernanke-ben-le-president-de-la-fed/

0000000000000000000000000000000000000

Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

Sauvetage d’AIG : Paulson, Geithner et Bernanke auront à se justifier

Les ex-secrétaires au Trésor américain, Hank Paulson et Tim Geither ainsi que le dernier président de la Réserve fédérale américaine, Ben Bernanke témoigneront cette semaine au procès qui doit déterminer si le plan de 182 milliards de dollars (G$)US pour sauver AIG en 2008 était approprié.

À l’époque, le gouvernement américain avait subi de nombreuses attaques de gens qui l’accusaient d’avoir été trop généreux. Lorsqu’il est venu à la rescousse du géant de l’assurance, le gouvernement des États-Unis, a par le fait-même, pris possession de 80 % de parts dans la compagnie, ce qui, selon l’ancien patron d’AIG, Maurice Greenberg, a fait en sorte de flouer des actionnaires.

Le gouvernement a engrangé un profit de 22,7 G$US avec cette transaction, mais si la compagnie avait fait faillite, souligne CNN Money, les actionnaires auraient tous été engloutis.

Maurice Greenburg…

Voir l’article original 173 mots de plus