Articles Tagués ‘Balkany’

Pourquoi les juges demandent la levée de l’immunité parlementaire de Patrick Balkany ?

Le 18 mars, le bureau de l’Assemblée nationale devra se prononcer sur la demande de levée de l’immunité du député UMP des Hauts-de-Seine, Patrick Balkany, formulée par des magistrats du pôle financier. Le Monde a pris connaissance du document de neuf pages, daté du 11 février, rédigé par les juges Renaud Van Ruymbeke et Patricia Simon et adressé au parquet financier, à la chancellerie puis à l’Assemblée nationale. Ils y exposent dans le détail les soupçons qui pèsent sur le patrimoine des époux Balkany et qui les ont conduits à mettre en examen Mme Balkany le 22 mai 2014 pour blanchiment de fraude fiscale et M. Balkany le 21 octobre 2014 pour corruption passive, blanchiment de corruption et blanchiment de fraude fiscale.
°°°
La  Villa Pamplemousse, la propriété que le maire de Levallois possède sur l’île de Saint-Martin à Terres-Basses
villa avec piscine
villa avec piscine 3
https://i0.wp.com/ripostelaique.com/wp-content/uploads/2013/11/villa-avec-piscine-2.jpg
***
Le Riad Dar Gyucy à Marrakech.
Le moulin de Cossy à… Giverny.
La vie très discrète des Balkany à Giverny
————
————————–
LIRE AUSSI
000000000000000000000000000000000000
L'actualité française et internationale par la rédaction d'Europe 1 - Politique, culture, faits divers, économie, médias.

Corruption et fraude fiscale : que reproche-t-on aux Balkany ?

Publié à 15h47, le 21 octobre 2014, Modifié à 06h26, le 22 octobre 2014

Patrick Balkany, le député maire de Levallois-Perret, arrive au pôle financier du TGI de Paris, le 21 octobre 2014. © Max PPP

Le député-maire UMP de Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine, entendu mardi au pôle financier de Paris, a été mis en examen pour « blanchiment de fraude fiscale », « corruption » et « blanchiment de corruption ».

°°°°°°°°°°°°°°°°

europe 1Par Cécile Bouanchaud avec Noémie Schulz et AFP

Après Isabelle Balkany, c’est au tour de son mari, Patrick Balkany, d’être inquiété par la justice. Le député-maire UMP de Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine, entendu mardi au pôle financier de Paris, a été mis en examen pour « blanchiment de fraude fiscale », « corruption » et « blanchiment de corruption ». Son épouse est déjà mise en examen dans cette affaire. Les Balkany sont soupçonnés d’avoir organisé un système d’évasion fiscale. Un mouvement d’argent suspect arrivant sur leurs comptes aurait été observé par les enquêteurs de Tracfin, la cellule anti-blanchiment du ministère des Finances. Le parquet national financier avait alors élargi l’enquête à des faits présumés de corruption.

>> LIRE AUSSI – Pourquoi Isabelle Balkany a été placée en garde vue ?

Contrats juteux et comptes offshores… Accompagné de son avocat, il n’a fait aucune déclaration à son arrivée, peu avant 14 heures. Il a été entendu par les juges Renaud van Ruymbeke et Patricia Simon. Selon Le Monde, ces derniers disposent de documents, émanant de Tracfin, qui mettent en lumière l’organisation d’un système d’évasion fiscale, via des sociétés écrans et la création de comptes offshores, par le couple Balkany.

L’enquête a basculé il y a un mois, quand les enquêteurs ont auditionné l’industriel belge, George Forrest. En 2008, Patrick Balkany l’a aidé à décrocher un juteux contrat de 500.000 millions de dollars avec la Namibie. Comme c’est l’usage, celui qui apporte l’affaire touche une commission : 5.000 millions d’euros en l’occurrence pour Patrick Balkany. D’autres contrats de ce type auraient été signés entre 2007 et 2012.

Des contrats signés en toute légalité, mais qui n’ont pas été déclarés au fisc français. Patrick Balkany a en effet exigé que l’argent touché soit versé sur un compte secret à Singapour. L’industriel belge précise que c’est le maire de Levallois-Perret en personne qui lui a noté ses coordonnés bancaires pour verser l’argent des contrats signés grâce à son intermédiaire. Preuve, pour les juges d’instruction, que Patrick Balkany se cache bien derrière ce compte à Singapour.

L’INFO – Les Balkany soupçonnés de « blanchiment de fraude fiscale »

…Qui expliquent un train de vie luxueux. Depuis presque six mois, les juges d’instruction enquêtent donc sur le train de vie du couple, qui semble en effet bien supérieur à ce qu’il déclare au fisc. Les magistrats s’intéressent notamment au patrimoine immobilier des Balkany qui ne paient pas l’impôt sur la fortune. Le couple est soupçonné de détenir, grâce à l’argent placé sur leur compte à l’étranger, une somptueuse villa à Marrakech et une autre, tout aussi luxueuse, dans les Antilles, sur l’île de St Martin.

Concernant cette dernière villa, Isabelle Balkany a admis devant les enquêteurs qu’elle en était propriétaire depuis 1997 et qu’elle était « l’ultime ayant-droit de la société » propriétaire du bien. Son avocat a déclaré qu’elle avait été acquise avec des « fonds parfaitement licites » mais qu’elle n’avait « pas été régulièrement déclarée » et que l' »ISF n’a pas été réglé ».

RETOUR SUR – La justice s’intéresse aux finances du couple Balkany

Isabelle Balkany déjà mise en examen. Dans le cadre de cette information judiciaire, les deux magistrats du pôle financier avaient mis en examen fin mai Isabelle Balkany pour « blanchiment de fraude fiscale ». La première adjointe de Levallois s’était également vue imposer une caution d’un million d’euros, qu’elle a contestée sans succès devant la cour d’appel, avant de la payer.

D’autres personnes impliquées ? Dans le cadre de l’enquête, le cabinet d’avocats, dont Nicolas Sarkozy est un associé, a été perquisitionné le 21 mai. Le cabinet d’avocats « Claude et Sarkozy » est soupçonné d’avoir apporté ses compétences juridiques pour permettre au couple Balkany de réaliser son montage illégal, rapporte Le Monde.

Ancien directeur de cabinet du maire de Levallois-Perret, Jean-Pierre Aubry est également mis en examen dans ce dossier.

SOURCE: http://www.europe1.fr/faits-divers/patrick-balkany-entendu-au-pole-financier-pour-corruption-et-fraude-fiscale-2266235

°°°°°°°°°°°

PLUS


Le Monde a ainsi eu accès à trois notes, datées des 2 mai, 9 juillet et 27 septembre, émanant de Tracfin, l’organisme anti-blanchiment de Bercy. Elles évoquent un « schéma sophistiqué de fraude » et détaillent le train de vie faramineux du parlementaire et l’écheveau de sociétés écrans etcomptesoffshore derrière lesquels se cachent M.Balkany et son épouse Isabelle.Le cabinet d’avocats « Claude etSarkozy », dans lequel est associé l’ex-chef de l’Etat, paraît avoir prêté son concours juridique à ce montage illégal. Les magistrats détiennent également plusieurs témoignages, dont celui de l’industriel GeorgeForrest, révélant les pratiques suspectes de M.Balkany en Afrique, durant la période 2007-2012.
LIRE: http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/10/21/sur-la-piste-de-la-fortune-de-patrick-balkany_4509616_3224.html
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
citoyen masque
Observatoire du MENSONGE
LIRE: http://observatoiredumensonge.com/2014/10/22/sarkozy-la-traque-continue/

0000000000000000000000000000000

Résistance Inventerre

France-Info 13/08/2014
Ebola : le ministère de la Santé dénonce les déclarations « fausses » et « irresponsables » de Balkany

978409.jpg Balkany

Le député-maire UMP de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) affirmait que des cas d’Ebola avaient été signalés en France.
agrimper rideau orig62380571.jpgseulPatrick Balkany citait des « sources médicales fiables » et voulait des explications de la part du gouvernement. Le ministère de la Santé lui a répondu, mardi 12 août, en dénonçant les déclarations « fausses » et « irresponsables » du député-maire UMP de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). Celui-ci affirmait sur son site internet que plusieurs cas de personnes contaminées par le virus Ebola auraient été signalés sur le territoire français.
« Ces déclarations sont non seulement fausses, mais elles sont surtout irresponsables », martèle l’entourage de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine. L’épidémie d’Ebola qui sévit en Afrique, une « urgence de santé publique de portée internationale », ne se prête pas aux « déclarations hasardeuses », ajoute-t-on au ministère.
Et de réaffirmer, « de…

Voir l’article original 27 mots de plus

Allain Jules

Isabelle Balkany Isabelle Balkany

La cour d’appel de Paris a confirmé jeudi la caution d’un million d’euros que doit payer Isabelle Balkany après sa mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale, a-t-on appris de source judiciaire. L’élue UMP devra régler la somme avant la fin août. Elle fait partie du contrôle judiciaire imposé à l’épouse et première adjointe du maire de Levallois-Perret, Patrick Balkany, par les juges du pôle financier du tribunal de grande instance de Paris. 

Voir l’article original 158 mots de plus

h-20-2523898-1308150085

Ils ont des résidences partout : Marrakech, Saint-Martin, Giverny, qu’ils ont donnée à leurs enfants. Ils ont utilisé Didier Schuller comme chercheur d’argent pour financer le RPR. Mais, au vu des documents découverts récemment, une grande partie de cet argent a visiblement fini dans leurs poches puisque la société basée au Liechtenstein apparaît à l’achat de la maison de Saint-Martin.

LIRE:

http://www.lepoint.fr/politique/didier-schuller-les-balkany-ne-doivent-leurs-ennuis-qu-a-eux-memes-13-06-2014-1835944_20.php

00000000000000000000000000000000000000000000

ImageIsabelle Balkany, l’épouse et première adjointe du maire de Levallois-Perret, a reconnu être propriétaire d’une villa à Saint-Martin, dans les Antilles françaises, un bien non déclaré au fisc, selon BFM-TV.

Est-ce que l’ex sénateur Louis Constant Fleming savait lui aussi que depuis dix-sept ans, les Balkany ne se sont jamais acquittés de l’impôt sur la fortune?

LIRE: http://www.laurent-mucchielli.org/index.php?post/2014/06/13/Delinquance-politique-le-cas-des-Balkany

 

000000000000000000000000000000000000000000000000000000

 

Résistance Inventerre

neuf-quinze@arretsurimages.eu 10/06/2014

Balkany / Boissinot : deux infos du matin

09h15 – Qui connaissez-vous le mieux ? Isabelle Balkany, ou Alain Boissinot ? Deux infos, qui tombent toutes deux au même moment, à l’heure où écrit le matinaute. Selon BFM (1), Isabelle Balkany aurait avoué être la propriétaire de la villa de Saint-Martin, aux Antilles, au centre des investigations policières, et dont le couple dirigeant de Levallois-Perret démentait être propriétaire (ce qui n’empêchait pas la presse d’être affirmative). Ainsi le couple échappait-il à l’ISF depuis 17 ans. Cet aveu ouvre la porte, outre un redressement salé, à une peine d’emprisonnement pouvant atteindre cinq ans. C’est peut-être le début de la fin de l’interminable saison Balkany de la grande série sur l’UMP et l’argent, feuilleton dont le destin naturel est de finir en série télé, à la House of cards (2) (on s’étonne même que personne n’y ait pensé jusqu’ici).

Voir l’article original 286 mots de plus


%d blogueurs aiment cette page :