Articles Tagués ‘baisse du prix du pétrole’

Le Blog de Philippe Waechter

Une précision (je remercie Yves Maillot pour sa remarque)
Sur mon papier précédent (ici) j’ai mis un premier graphe de production s’arrêtant en juillet 2015 (données de l’Agence de l’Energie Américaine). Cependant aux USA on dispose de données hebdomadaires de production. L’ajustement à la baisse de la production  du pétrole de schiste depuis juillet a pu avoir eu une incidence.
J’ai repris le même graphe et j’y ai ajouté la production américaine jusqu’en novembre 2015 à partir des données hebdomadaires (notifié USA(Nov.))
Sur ce nouvel indicateur, la production s’est repliée par rapport au plus haut des 12 derniers mois mais elle est toujours en progression sur un an.
La dynamique de l’offre est toujours très forte.
petrole-ycompris schisteUne remarque
Il est généralement fait l’hypothèse que le prix du baril se stabilisera à 50 dollars. C’est ce qui incite à voir le taux d’inflation remonter en 2016 puisque progressivement l’effet…

Voir l’article original 160 mots de plus

Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

La baisse du prix du pétrole frappe davantage la Russie que les sanctions

Le pétrole entraîne la devise russe dans sa chute, forçant le Kremlin et les Russes à puiser dans leurs réserves

La baisse continue des cours du pétrole depuis juin fait grincer les dents à Moscou. Les exportations d’hydrocarbures représentent plus de la moitié des recettes fiscales de l’Etat. La Russie a elle-même contribué à la baisse du cours du pétrole en établissant un nouveau record de production post-soviétique en septembre, avec 10,61 millions de barils par jour. Mais avec un baril de Brent tombé à 89 dollars, l’équilibre du budget russe (fixé à 96 dollars le baril) est remis en cause, et la devise russe dérape. Effet secondaire, la fuite de capitaux, qui devrait atteindre les 100 milliards de dollars en 2014, selon les prévisions de la Banque centrale russe (BCR). La réticence à investir en Russie est due à la…

Voir l’article original 574 mots de plus