Articles Tagués ‘avion’

Un avion russe a été abattu par l'aviation turque près de la frontière avec la SyrieMoyen-orient Moscou a confirmé, mardi, que l’appareil abattu dans la matinée était bien un Su-24 de l’armée russe. Si les autorités russes affirment qu’il « se trouvait exclusivement dans l’espace aérien syrien », Ankara assure que l’avion a violé son espace aérien.

En feu dans le ciel, l’appareil s’écrase dans les montagnes proches de la frontière turque, en face de la province de Hatay, au sud de la Turquie. Ces images ont été diffusées par les chaînes turques NTV et CNN-Türk. Un avion militaire russe a été abattu mardi par des chasseurs turcs à la frontière franco-syrienne, ont annoncé les autorités turques et russes. Leurs deux versions divergent néanmoins.

« Un avion russe Su-24 a été abattu conformément aux règles d’engagement après avoir violé l’espace aérien turc malgré les avertissements », ont ainsi indiqué des sources présidentielles à Ankara. Moscou affirme elle que l’appareil se trouvait dans l’espace aérien syrien. Selon le ministère de la Défense russe, la Russie est en mesure de prouver que l’avion est resté dans l’espace aérien syrien. Il précise que les deux pilotes ont réussi à s’éjecter et à retomber au sol en parachute. L’un d’eux serait néanmoins aux mains des combattants turkmènes du nord de la Syrie, selon CNN Türk.
 
Plusieurs incidents depuis début octobre
Depuis le début de l’intervention militaire russe aux côtés du régime du président Bachar al-Assad fin septembre, les incidents de frontière se sont multipliés entre Ankara et Moscou. Le 3 octobre dernier, des chasseurs turcs avaient intercepté un avion militaire russe engagé en Syrie qui avait violé leur espace aérien et l’avaient forcé à faire demi-tour. Moscou avait alors mis en cause les « mauvaises conditions météo ».
L’armée turque avait également abattu le 16 octobre un drone de fabrication russe qui avait pénétré dans le ciel turc. La tension entre les deux pays s’est encore accrue ces derniers jours, après une série de bombardements russes qui ont, selon Ankara, visé des villages de la minorité turcophone de Syrie. La Turquie a convoqué vendredi l’ambassadeur russe pour le mettre en garde contre les « sérieuses conséquences » de cette opération.
———————————————————
 °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

0000000000000000000000000000000000000

https://actualitesvoyages.files.wordpress.com/2014/12/image472.jpgimage

INFOS PLUS NEWS...

il-s-agit-du-premier-incident-grave-enregistre-par-airasia_2311664_800x400

Choc, tristesse et angoisse pour les familles des 162 personnes qui étaient à bord de l’Airbus A320 d’AirAsia. L’appareil a disparu des écrans de contrôle la nuit dernière environ une heure après avoir décollé de la ville indonésienne de Surabaya à destination de Singapour.

Aucune trace de l’Airbus n’avait encore été trouvée ce dimanche. Les recherches ont été suspendues pour la nuit.

155 Indonésiens, trois Sud-Coréens, un Français, un Britannique, un Malaisien et un Singapourien étaient à bord de l’appareil, a précisé AirAsia après un nouveau décompte. Le Français était le copilote.

Des cellules de crise ont été créées à l’aéroport de Changi à Singapour et à Surabaya pour accueillir les proches des passagers.

Peu avant la disparition du vol QZ 8501, le pilote avait demandé l’autorisation au contrôle aérien de changer de plan de vol en prenant de l’altitude en raison de mauvaises conditions météorologiques.

L’appareil était exploité par…

Voir l’article original 54 mots de plus

Des débris de la carlingue détruite du vol MH17 sont stocké dans un hangar abandonné à Grabovo, dans la région de Donetsk (Ukraine), le 6 décembre 2014.
Des débris de la carlingue détruite du vol MH17 sont stocké dans un hangar abandonné à Grabovo, dans la région de Donetsk (Ukraine), le 6 décembre 2014.(RIA NOVOSTI / AFP)

Moscou affirme avoir des preuves de l’implication de Kiev dans le crash, qui a causé la mort de 298 personnes. Mais l’information reste à prendre avec précaution.

Kiev serait responsable du crash du vol MH17 de la Malaysia Airlines, abattu au-dessus de l’est de l’Ukraine en juillet, selon les enquêteurs russes. Ils ont affirmé, mercredi 24 décembre, avoir obtenu des preuves de l’implication d’un avion de chasse ukrainien dans l’accident qui a causé la mort de 298 personnes.

« Les enquêteurs sont parvenus à entrer en contact hier soir avec un militaire ukrainien qui confirme avoir quitté de son plein gré son unité et est venu sur le territoire russe, écrit dans un communiqué le Comité d’enquête, structure chargée des principales investigations en Russie. Selon ce témoin, l’avion de ligne Boeing 777 du vol MH17 pourrait avoir été abattu le 17 juillet par un avion militaire Su-25 des forces armées ukrainiennes, piloté par le capitaine Volochine. »
« L’avion s’est trouvé au mauvais endroit au mauvais moment »

Le témoin aurait vu l’avion, armé de missiles air-air de type R-60, décoller d’une base aérienne où lui-même était stationné près de Dnipropetrovsk, dans l’est du pays. Au retour de l’appareil sur la base, « les missiles était absents ». Le pilote aurait en outre déclaré que « l’avion s’est trouvé au mauvais endroit au mauvais moment », selon l’ancien militaire ukrainien.

L’homme a été soumis à un détecteur de mensonges et pourrait être protégé par les services russes. La Russie a dit être prête à partager les éléments dont elle dispose avec les enquêteurs internationaux, qui ont conclu dans un premier rapport que le vol MH17 avait été perforé par des « projectiles à haute énergie », en septembre. Leurs conclusions finales sont attendues pour l’été 2015.

SOURCE: http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/le-vol-mh17-aurait-pu-etre-abattu-par-un-avion-de-chasse-ukrainien-selon-les-enqueteurs-russes_780705.html

00000000000000000000000000000000000000000000000000

article_epandage

EXTRAITS

Mais, attention… que les choses soient dites !

Un périmètre « de protection » de cinquante mètres autour des habitations est fixé. Sur le papier, l’avion ou l’hélicoptère devra donc respecter un périmètre et empêcher le souffle des pales de répandre les substances toxiques hors des parcelles traitées.avion

Certaines parcelles de vignes traitées par épandages aériens font moins de 4.000 m² ! Ce traitement chimique appliqué avec une précision « chirurgicale » est une vue de l’esprit. Le périmètre de cinquante mètres n’a jamais été, et ne sera jamais, respecté !

La sécurité (juridique) des épandeurs est ainsi acquise… à défaut de celle des riverains qui continueront à inhaler un air vicié et vivre dans une zone polluée.

°°°°°°°°°°°°

Mes coups de coeur

Sous couvert d’« accélérer la fin des épandages aériens » de pesticides, un projet d’arrêté pose le cadre légal de ces dits épandages… ouvrant paradoxalement la porte à de nouvelles autorisations. Une campagne est lancée pour faire interdire réellement les épandages aériens de pesticides.

La suite sur : http://www.reporterre.net/spip.php?article6064

Voir l’article original