Articles Tagués ‘avancée d’Ebola.’

Le virus Ebola est un virus appartenant à la famille des Filoviridae (filovirus), qui regroupe des virus à l’apparence filamenteuse caractéristique. Il appartient à l’ordre des Mononegavirales (mononégavirus), regroupant les virus à ARN monocaténaire à génome linéaire non segmenté à polarité négative. Il s’agit d’un virus du groupe V de la classification de Baltimore.

Des chauves-souris frugivores de la famille des ptéropodidés constituent vraisemblablement le réservoir naturel du virus Ebola. Chez les humains et les autres primates, ce virus provoque la fièvre hémorragique Ebola, une fièvre hémorragique virale aiguë affichant un taux de létalité pouvant atteindre 90 % et pour laquelle il n’existe aucun traitement.

Compte tenu de sa nature particulièrement dangereuse, ce virus ne peut être manipulé qu’au sein de laboratoires P4, ou BSL-4, conçus pour prévenir les risques de contamination par accident ou à la suite d’actes de malveillance (bioterrorisme).

Le virus Ebola a été nommé ainsi en référence à une rivière passant près de la ville de Yambuku, dans le nord de la République démocratique du Congo, alors appelé Zaïre. C’est à l’hôpital de cette localité que le premier cas de fièvre hémorragique Ebola fut identifié, en septembre 1976, annonçant une première épidémie qui allait alors toucher 318 personnes et en tuer 280.

tout lire: http://fr.wikipedia.org/wiki/Virus_Ebola

Résistance Inventerre

La Guinée vient à son tour de décréter « l’urgence sanitaire nationale » face à cette fièvre hémorragique qui a fait au total plus de 1 000 morts, dont 56 en deux jours.
Plusieurs mesures ont été prises pour tenter d’endiguer la progression de l’épidémie, dont l’instauration d’un cordon sanitaire dans le pays.
La Guinée est le quatrième pays d’Afrique de l’Ouest à déclarer l’état d’urgence, après le Liberia, la Sierra Leone et le Nigeria.

aebolacarte-de-guinee-ou-des-cas-d-ebola-se-sont-declares-et-des-pays-voisins

Voir l’article original