Articles Tagués ‘Anwar al Awlaki.’

10 mai 2015

Claude Hermant en 1999 à Brazzaville

L’arrestation du trafiquant d’armes Claude Hermant par la police judiciaire de Lille vient relancer la piste des attaques sous faux drapeau concernant les attaques terroristes du mois de janvier à Paris.

Fin janvier, la police judiciaire de Lille a démantelé un important réseau de trafic d’armes dans le nord de la France et en Belgique. A sa tête, Claude Hermant, ancien cadre du service de sécurité du Front National, le DPS. Cette affaire a été passée sous silence par les grands médias nationaux, mais le 03 mai, sous la plume de Benjamin Duthoit, le journal La Voix du Nord en livrait un compte-rendu potentiellement explosif et susceptible d’accréditer le scénario des attaques sous faux drapeau qui avait vu le jour suite aux attentats du 07 janvier à Paris. Le réseau de Claude Hermant aurait en effet fourni les armes utilisées par Amedy Coulibaly utilisées lors de la prise d’otages de l’hypermarché cacher…

Les éléments qui sous-tendent la théorie d’une attaque sous faux drapeau

Le scénario alternatif à la version du pouvoir exécutif concernant les attentats du mois de janvier à Paris se basait sur plusieurs éléments de preuves indirectes, qui ne permettaient donc pas d’établir de liens avérés entre un service de renseignement et les terroristes ayant perpétré les attaques. Il a été logiquement qualifié par le pouvoir et les médias stipendiés de «théorie du complot », ce qui a permis sa disqualification. Bien que cette théorie d’une attaque sous faux drapeau ne repose pas sur des éléments de preuves tangibles, il est cependant intéressant, à la lumière des nouveaux éléments qui sont apparus suite à l’arrestation de Claude Hermant, d’en rappeler les points principaux.

Les liens des djihadistes avec Al-Qaïda

Les djihadistes ayant perpétré les attaques contre le journal Charlie Hebdo et l’hypermarché cacher constituaient une cellule terroriste organisée bien connue des services de police, ils avaient été impliqués dans plusieurs réseaux démantelés les années précédentes. Chérif Kouachi avait été condamné en 2008, dans le cadre du démantèlement de la filière des « Buttes-Chaumont », qui avait organisé le départ de combattants pour l’Irak entre 2003 et 2005, son frère et Amedy Coulibaly, auraient également appartenu à ce réseau. Ils ont ensuite été impliqués dans la tentative d’évasion de Smaïn Ait Ali Belkacem, l’auteur de l’attentat contre le RER B de 1995, condamné à la prison à perpétuité.

Les frères Kouachi se sont rendus à plusieurs reprises au Yémen entre 2009 et 2011, où ils ont été pris en charge et formés à la lutte armée par la Al-Qaïda pour la Péninsule Arabique, dirigée par Anwar al Awlaki. Amedy Coulibaly a déclaré à l’un des otages de l’hypermarché cacher que leur cellule avait été financé par la branche d’Al-Qaïda Yemen.

A l’opposé de la thèse gouvernementale de « loups solitaires » radicalisés via Internet, la cellule terroriste des frères Kouachi possédait donc des liens avérés avec l’organisation Al-Qaïda, signalés par une note des services de renseignement américains.

LIRE: https://nwocontrepeuple.wordpress.com/2015/05/10/attentats-de-paris-de-nouveaux-elements-viennent-relancer-le-scenario-de-lattaque-sous-faux-drapeau/

SOURCE: http://www.lavoixdunord.fr/region/trafic-d-armes-presume-de-claude-hermant-la-piste-ia0b0n2806501#les-reactions

000000000000000000000000000000

lire aussi:

FRANCE: Histoire secrète de la corruption sous la 5e République.

0000000000000000000000000