Articles Tagués ‘Al-Qaeda’

Charlie Hebdo changed its website to read 'Je suis Charlie,' then posted the defiant slogan in different languages after the phrase spread around the world.

GLOBAL RELAY NETWORK

fusillade_545x460_autocrop-600-300x169Par Raphaël Berland, le 7 janvier 2015

Suite à l’attaque de Charlie Hebdo, qui a fait 12 victimes, nous avons souhaité nous entretenir avec Jean-Loup Izambert, journaliste professionnel, écrivain, auteur du livre « Crimes sans châtiment » et spécialiste des liens incestueux entre le pouvoir politique français, et la mouvance terroriste.

Le Cercle des Volontaires tient à préciser que nous sommes affligés par cet attentat (comme par tous les meurtres de civils), ainsi que par ses conséquences hélas prévisibles. Nous tenons également à préciser que RIEN, à cette heure-ci, ne permet de conclure à la culpabilité de telle ou telle mouvance. La seule chose que l’on puisse dire, c’est que ceux qui se frottent les mains actuellement sont ceux qui souhaitent la guerre civile, la guerre de religions.

PS : Je vous prie de bien vouloir nous excuser pour la piètre qualité sonore de cet enregistrement, je n’avais pas à…

Voir l’article original 13 mots de plus

Classified-top-secret

Pas surprenant!

Horizon Francophone

Nation.com, 27 avril 2011

LONDRES (INP) – Un agent d’al-Qaeda accusé d’avoir bombardé deux églises chrétiennes et un hôtel de luxe au Pakistan en 2002 a travaillé dans le même temps pour le renseignement britannique, selon des dossiers secrets sur les détenus qui ont été livrés au camp de la prison militaire américaine de Guantanamo Bay.

Adil Hadi al Jazairi Bin Hamlili, un citoyen algérien décrit comme un facilitateur, courrier, kidnappeur et assassin d’Al-Qaeda, a été détenu au Pakistan en 2003 et plus tard envoyé à Guantanamo Bay.

Mais selon le dossier d’évaluation d’Hamlili à Guantanamo, l’un des 759 dossiers individuels obtenus par le Guardian, les interrogateurs américains étaient convaincus qu’il agissait en même temps comme un informateur du renseignement britannique et canadien. Après sa capture en juin 2003, Hamlili a été transféré au centre de détention de Bagram, au nord de Kaboul, où il a subi de nombreuses…

Voir l’article original 29 mots de plus