Articles Tagués ‘Accident’

Le responsable palestinien Ziad Abou Eïn (G) interpelle des soldats israéliens quelques instants avant de trouver la mort, lors d'une manifestation à Turmus Ayya, en Cisjordanie, le 10 décembre 2014.
Le responsable palestinien Ziad Abou Eïn (G) interpelle des soldats israéliens quelques instants avant de trouver la mort, lors d’une manifestation à Turmus Ayya, en Cisjordanie, le 10 décembre 2014. (ABBAS MOMANI / AFP)
———————–
Publié le 10-12-2014 à 13h41Mis à jour à 15h21

TOURMOUS AYA, Cisjordanie, 10 décembre (Reuters) – Un ministre de l’Autorité palestinienne est décédé mercredi peu de temps après une altercation avec des gardes-frontières israéliens en Cisjordanie, lors de laquelle un soldat l’a attrapé par le cou.

Ziad Abou Ein, 55 ans, ministre sans portefeuille dans le gouvernement du président palestinien, Mahmoud Abbas, participait à une manifestation contre des implantations israéliennes lorsqu’il s’est trouvé mêlé à des échauffourées impliquant une trentaine de militaires israéliens et des gardes-frontières, a constaté un journaliste de Reuters.

Un garde-frontière l’a alors attrapé par le cou et l’a brièvement tenu d’une main. Quelques minutes après, le ministre s’est effondré en se tenant la poitrine. Il est décédé lors de son transport vers la ville voisine de Ramallah.

On ignorait dans l’immédiat les causes exactes de sa mort.

Mahmoud Abbas a qualifié la mort d’Abou Ein « d’acte barbare qui ne peut être ni toléré, ni accepté ». Il a décrété trois jours de deuil national et a promis de prendre « les mesures nécessaires » au terme d’une enquête.

L’armée israélienne a dit étudier les circonstances de l’accident et un porte-parole du Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré que les faits ayant conduit au décès du ministre palestinien faisaient l’objet d’investigations.

Ce décès intervient dans un contexte de regain des violences entre Palestiniens et Israéliens depuis plusieurs semaines notamment autour de l’Esplanade des mosquées, troisième lieu saint de l’islam, à Jérusalem-Est.

Ziad Abou Ein avait été condamné pour le meurtre de deux jeunes Israéliens dans un attentat à la bombe en 1979 puis libéré dans le cadre d’un échange de prisonniers en 1985.

Mercredi, avec une centaine de militants étrangers et palestiniens du Comité de résistance à la colonisation, une organisation gouvernementale palestinienne qu’il dirigeait, il participait à une marche pour aller planter des arbres près d’une colonie de peuplement lorsque le cortège a été arrêté à un point de contrôlé improvisé, ont rapporté des témoins.

Peu avant de décéder, Ziad Abou Ein a parlé à des journalistes de télévision pour dénoncer, d’une voix essoufflée « le terrorisme de l’occupation » visant le peuple palestinien.

« Nous sommes venus planter des arbres en terre palestinienne et ils nous attaquent immédiatement. Personne n’a jeté la moindre pierre », a-t-il dit.

Les commerçants de Ramallah ont fermé leurs boutiques en signe de protestation et des jeunes ont lancé des pierres en direction des forces de sécurité israéliennes protégeant une colonie en périphérie de la ville, ont dit des sources des services de sécurité palestiniens. (Ali Sawafta et Mohammed Torokman; Pierre Sérisier et Marc Angrand pour le service français)

source: http://www.challenges.fr/monde/20141210.REU2298/lead-1-deces-d-un-ministre-palestinien-lors-de-heurts-en-cisjordanie.html

0000000000000000000000000000000

Reuters Philippe Wojazer

Le PDG de Total, Christophe de Margerie, est mort ce lundi 20 octobre, dans le crash de son avion privé à l’aéroport de Moscou. Il était âgé de 63 ans.

Selon le site d’informations russe Life News, ce tragique accident aurait eu lieu lors du décollage du Falcon 50 du PDG de Total aux alentours de 00H10 (Heure de Moscou) sur l’aéroport de Vnukovo. Immédiatement après le décollage, un signal de détresse aurait été déclenché par le pilote.

En raison des dommages, le pilote aurait alors décidé de faire demi-tour mais ne maîtrisant plus l’avion, le jet se serait violemment écrasé sur la piste avant de s’enflammer, tuant tout le monde à bord. Signe de la violence de l’impact, les débris du Falcon seraient éparpillés sur plus de 200 mètres.

“Un esprit libre et volontiers provocateur”

Issu d’une famille d’ambassadeurs et d’entrepreneurs, celui qui était surnommé “Big moustache” était une personnalité à part dans le monde de l’industrie. Ce libéral authentique n’hésitait pas à déclarer que “le vrai problème qu’on a en France, c’est l’Etat”. Dans un portrait publié en 2009,  Libération raconte que de Margerie avait proposé au service de communication de son groupe de “lancer une grande campagne avec distribution gratuite de paillassons siglés Total sur lesquels les Français pourraient s’essuyer les pieds à loisir et décharger ainsi leur agressivité contre le groupe pétrolier” encore marqué par le naufrage de l’Erika ou la dramatique catastrophe d’AZF.

http://www.lesinrocks.com/2014/10/21/actualite/christophe-margerie-pdg-total-meurt-accident-davion-11530890/

00000000000000000000000

CEO of French oil giant Total dies in jet crash at Moscow’s Vnukovo Airport

Published time: October 20, 2014 21:14
Edited time: October 21, 2014 05:00

The CEO of France’s oil and gas giant Total, Christophe de Margerie, was among four people killed in a business jet crash at Vnukovo Airport in Moscow after the aircraft hit a snowplow on take-off.

Total’s chairman and CEO was the only passenger in the Falcon 50 business jet besides three crewmembers who were also French citizens.

http://rt.com/news/197648-moscow-vnukovo-jet-crash/

0000000000000000000000000000000

A British frigate was dispatched to track a mysterious battleship that covertly sneaked in close to Denmark’s coast. The ship turned out to be Russian stealth corvette conducting a complex checkout of battle systems, according to British media.

Russian naval drills in the Baltic Sea drew some heat after British HMS Montrose (a type 23 frigate) had to establish line-of-sight range with an unidentified warship cruising off the territorial waters of NATO-member Denmark on June 19.

In harsh conditions of 30 knot winds, British sailors identified the warship as Russia’s 104-metre-long RFS Soobrazitelny (Project 20381), Steregushy-class stealth corvette, armed with a vast arsenal of anti-ship and air-defense missiles, and anti-submarine torpedoes.

Steregushchy lead ship (RIA Novosti / Aleksey Danichev)

Steregushchy lead ship (RIA Novosti / Aleksey Danichev)

“We picked up a vessel on our radar that was not showing any of the normal behavior expected of merchant vessels or allied warships,” said Lieutenant Chloe Lea, HMS Montrose’s watch officer, as quoted by the Daily Mail.

« We have seen the Russians operate a lot in this area, but this is the closest we have seen them,” she said.

The Royal Navy’s HMS Montrose, based in Plymouth, has a crew of 205 and is armed with Sea Wolf missiles, Harpoon missiles, and Sting Ray torpedoes.

READ: http://rt.com/news/168340-corvette-russian-british-hustle/

0000000000000000000000000