Archives de la catégorie ‘Serbie’

KOSOVO-I

KOSOVO(..) « (..) Les habitants d’Orahovac qui ont déménagé en Serbie centrale ne pensent même plus à la sécurité de leurs voisins et cousins qui sont restés au village. La partie serbe de la ville ressemble à un marché. L’été, une vague d’ Albanais de la diaspora arrivent avec leur argent, mesurent, estiment, comme si nous étions tous mis en vente », regrette Dejan Baljošević (…)

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

civilwarineurope

image(…) L’enclave d’Orahovac est située dans le sud-ouest du Kosovo, entre les villes de Đakovica/Gjakova et Prizren. Jusqu’à l’introduction du protectorat de l’Onu au Kosovo, 5.200 Serbes habitaient dans cette commune, dont 2.500 dans la ville et les autres dans neufs villages environnants. Aujourd’hui, il n’y a plus que 380 Serbes, pour la plupart des résidents permanents, installés dans la partie supérieure d’Orahovac. 650 autres habitent à trois kilomètres de là, dans le village de Velika Hoča, là où le seigneur serbe Stefan Nemanja avait plantée sa première vigne en Serbie. Ces deux enclaves serbes sont toujours connues pour leurs vins (…)

(…) Ce printemps, les Serbes qui ont quitté la ville en 1999, ou plus tôt, et leurs descendants ont vendu leurs maisons. Ceux qui sont restés affirment qu’il s’agit majoritairement des anciens fonctionnaires ou élus locaux, députés au Parlement serbe et directeurs du Parti socialiste serbe, qui se…

Voir l’article original 403 mots de plus

« On croit mourir pour la Patrie, on meurt pour des industriels… » Anatole France (« Lettre ouverte à Marcel Cachin », L’Humanité, 18 juillet 1922)

En cette année anniversaire, les médias racontent « comment » a eu lieu la Première Guerre mondiale (dix millions de morts), mais jamais pourquoi. « Morts pour la patrie », proclament tous nos monuments officiels. Mensonge ! 14-18, c’était déjà une guerre du fric. Non seulement chez les « méchants » (Allemagne, Autriche), mais aussi chez les « gentils (France, Angleterre, Belgique…), le véritable enjeu était : quelle puissance dominera le monde et contrôlera ses richesses ?

14-18 : « On croit mourir pour la Patrie, on meurt pour des industriels » from Investig’Action onVimeo.

LIRE et regarder: http://charlesekeck.net/2014/06/29/14-18-on-croit-mourir-pour-la-patrie-on-meurt-pour-des-industriels-video-investigaction/

00000000000000000000000000000000000000000

 

civilwarineurope

imageLa police kosovare a utilisé dimanche des gaz lacrymogènes pour disperser une violente manifestation d’un millier de Kosovars albanais contre une « barricade de fleurs », installée par les autorités municipales serbes pour bloquer la circulation sur un pont de Kosovska Mitrovica, une ville ethniquement divisée.

La police anti-émeute, épaulée par des unités de la mission de l’Otan au Kosovo (KFOR), a fermé l’accès à ce pont sur l’Ibar, la rivière qui sépare les parties serbe et albanaise de Kosovska Mitrovica, a constaté un journaliste de l’AFP.

Deux policiers et deux photographes ont été légèrement blessés lorsque les manifestants ont lancé des pierres contre les forces de l’ordre.

Une fois dispersés, les manifestants ont mis le feu à deux voitures de la police kosovare et à deux véhicules de la mission européenne de police et de justice (Eulex).

Cette manifestation est intervenue quatre jours après la décision des autorités municipales serbes de…

Voir l’article original 193 mots de plus

civilwarineurope

imageLes Serbes du Kosovo ont retiré mercredi matin une barricade installée il y a trois ans pour empêcher l’accès des Kosovars albanais dans la partie serbe de Mitrovica divisée, geste hautement symbolique illustrant une détente dans les relations entre les deux communautés.

Haute de deux mètres, cette barricade, un remblai renforcé de blocs de béton, était installée depuis juillet 2011 à la sortie serbe du pont qui enjambe la rivière Ibar, frontière naturelle entre la partie serbe et albanaise de cette ville.

Elle a été enlevée tôt dans la matinée à l’aide d’un bulldozer, a rapporté une journaliste de l’AFP.

La barricade avait été érigée pour marquer le refus des Serbes de reconnaître les autorités de Pristina, qui ont proclamé unilatéralement en 2008 l’indépendance du Kosovo de la Serbie.

La circulation routière sur le pont s’est déroulée sans encombre jusque dans l’après-midi. La circulatiuon routière a, par la suite, été…

Voir l’article original 353 mots de plus