Archives de la catégorie ‘Chine’

MADE IN CHINA

Publié: 9 décembre 2014 dans Chine, Informations générales
Tags:

Franco British News

hotel3La Chine, pour montrer sa puissance et sa rapide croissance économique, inaugure l’hôtel : le « Sunrise Kempinski », Hôtel de Pékin, qui fait déjà sensation par sa singularité.
Le dernier né des hôtels de luxe fait 97 mètres de haut, 21 étages, 306 chambres et suites. Il se distingue surtout par sa forme particulière qui représente le lever du soleil. Autres symboles visibles : l’entrée principale ressemble à une bouche de poisson, synonyme de prospérité. Et, en se plaçant sur l’un des côtés du bâtiment, c’est une coquille Saint-Jacques, que le visiteur peut apprécier, et qui fait référence, dans la culture du pays du soleil levant, à la bonne fortune.

Voir l’article original 119 mots de plus

 

FORBACH – Un premier convoi de fret ferroviaire direct entre la Chine et l’Espagne, soit le plus long trajet du genre au monde, a entamé samedi son itinéraire en France via Forbach, en Moselle.Le convoi (600 mètres de long, 30 wagons, 82 conteneurs) a quitté Yiwu, dans l'est de la Chine, le 18 novembre.

Un train de fret avec le plus long trajet au monde est arrivé en France samedi, via Forbach, en Moselle, ont annoncé ses opérateurs, envisageant d’ouvrir une ligne régulière. Parti de Yiwu, dans l’est de la Chine, le 18 novembre avec 40 conteneurs transportant 1 400 tonnes de marchandises, le convoi doit arriver mardi à Madrid, sa destination finale, après un parcours de plus de 13 000 km à travers sept pays dont le Kazakhstan, la Russie, la Biélorussie, la Pologne et l’Allemagne.

Le succès de l’opération pourrait conduire à établir un itinéraire régulier depuis la Chine dès le printemps prochain, «avec deux rotations prévues par mois», selon un communiqué d’Euro Cargo Rail, premier opérateur privé de fret ferroviaire en France et filiale du groupe allemand DB Schenker Rail. Ce groupe offre déjà des liaisons régulières directes entre la Chine et l’Allemagne, notamment jusqu’aux ports de Hambourg et Duisbourg.

Déclin du fret ferroviaire

Environ 80% du commerce mondial s’effectue toutefois par bateau, le fret ferroviaire international présentant de nombreuses contraintes tant réglementaires que techniques variant selon les pays. Néanmoins «le train est plus rapide que le bateau, qui d’après nos clients mettrait plus de 30 jours pour un tel trajet Chine-Espagne» et c’est aussi une solution «plus écologique» en termes d’émissions de CO2, fait valoir Nadja Rachow, directrice de la communication pour l’Europe de l’Ouest de DB Schenker Rail.

En France, le fret ferroviaire est en déclin depuis plusieurs années, avec une chute de près de 21% entre 2008 et 2013 en tonnes-kilomètres, selon des données du Commissariat général au développement durable. Cette baisse est due à la dégradation du transport national de marchandises par chemin de fer, qui n’est que «très peu compensée» par le dynamisme du transport international y compris transit, note le Commissariat.

http://www.lessentiel.lu/fr/news/grande_region/story/Le-plus-long-convoi-de-fret-est-pass—en-Moselle-28348683

00000000000000000000000000

Asean Weaver For Business Blog

Une nouvelle fois serait-on tenté de dire. Car ces opérations viennent après des opérations déjà très médiatiques, comme l’entrée de Dongfeng chez PSA, ou la bataille engagée par groupe Fosun pour prendre la contrôle du Club Med. De là à réveiller les fantasmes sur la volonté d’expansion économique de la Chine, il n’y a qu’un pas.

Lire aussi : L’aéroport de 


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/12/05/faut-il-craindre-les-investissements-chinois-en-france_4535576_3234.html#YflZA432AjDEQx75.99

Faut-il craindre les investissements chinois en France ?.

Voir l’article original

Solidarité Ouvrière

RFI, 2 décembre 2014 :

A Hong Kong, le siège de l’exécutif a dû fermer ses portes lundi 1er décembre au matin sous la pression des manifestants, après les pires heurts depuis trois mois entre les protestataires et la police. 40 personnes ont été arrêtées et lundi soir, trois des leaders étudiants ont commencé une grève de la faim.

Les deux étudiantes et le dorénavant célèbre Joshua Wong ont annoncé leur décision sur le podium d’Admiralty, le principal campement des opposants, puis sur Facebook. Leur objectif : forcer la main du gouvernement de Hong Kong pour obtenir des élections dans lesquelles Pékin n’aurait pas son mot à dire. Ils demandent aussi au gouvernement de rouvrir les négociations.

Voir l’article original 172 mots de plus

Solidarité Ouvrière

Le Figaro, 27 novembre 2014 :

Cela ressemble à un assaut final. Plusieurs milliers de policiers bataillent depuis mardi, pour évacuer les derniers sites occupés par les manifestants prodémocratie de Hong Kong depuis plus de huit semaines. Visiblement déterminées à mettre fin au mouvement, les forces de l’ordre ont arrêté quelques 148 manifestants, dont plusieurs leaders étudiants. Plus de 20 policiers ont été blessés dans les heurts autour des barricades.

Parmi les interpellés figurent les leaders étudiants Joshua Wong, qui avait déjà été arrêté fin septembre, et Lester Shum. Figure emblématique du mouvement, Joshua Wong, 18 ans, comparaîtra ce jeudi devant le tribunal de Kowloon pour «obstruction aux forces de l’ordre». Il a appelé ses troupes à continuer de défendre les barricades pendant son incarcération. Selon lui, l’abandon de l’occupation reviendrait à «abandonner non seulement le combat pour un vrai système électoral, mais aussi pour notre vie et notre avenir».

Voir l’article original 303 mots de plus

le monde à l'ENVERS

Les États-Unis ne sont pas parvenus à récupérer leur place incontestée de leader mondial dans le domaine de fabrication des systèmes informatiques à haute performance.

ORDINATEUR CHINOIS N°1 MONDIAL

C’est l’ordinateur Tianhe-2, élaboré par l’Institut chinois des sciences et des technologies de défense, qui se retrouve pour la quatrième fois d’affilée à la tête du classement mondial des superordinateurs.

Voir l’article original 708 mots de plus

Le Blog de Philippe Waechter

Chronique du 20 Novembre: Activité limitée en Chine en Novembre

Sur la WebTV de Natixis AM http://bit.ly/Wtv-Chine-PW

Ou sur SoundCloud

Voir l’article original

Pas pour la Sncf aux grèves sectorielles!

Poutine attendu au sommet de l’APEC à Pékin

Par La Voix de la Russie | Le président russe Vladimir Poutine arrivera le 9 novembre à Pékin pour participer au sommet de l’APEC. La Coopération Economique en Asie-Pacifique est un forum assez récent de coopération économique, mais le plus puissant, il regroupe 21 pays riverains l’océan Pacifique. Y vivent plus de 40 % de la population mondiale qui produisent environ 54 % du PIB mondial.

Outre la Russie, en font partie l’Australie, le Canada, la Chine, la Malaisie, les États-Unis, les Philippines, la Corée du Sud, le Japon et une série d’autres pays. L’Inde et la Mongolie ont présenté des demandes d’admission.

La devise officielle du sommet à Pékin est : « La formation de l’avenir à travers le partenariat en Asie-Pacifique ». Et parmi d’autres questions, on y examinera le déroulement de la création de la zone de libre-échange de la région Asie-Pacifique. Mais il s’agit là de l’ordre du jour officiel.

Comme ça arrive toujours à l’époque de crises aigües, le sommet du 10-11 novembre aura, au fond, deux ordres du jour : un officiel et un autre «en marge».

En effet, durant le sommet, on ne pourra pas passer sous silence la crise actuelle en Ukraine, les sanctions contre la Russie et tout ce qui l’accompagne, considère l’assistant du chef du Centre « Russie-Chine » de l’Institut d’Extrême-Orient de l’Académie des Sciences de Russie Sergueï Louzyanine. Les États-Unis, dit-il, ont déployé ces derniers temps « une puissante attaque » contre Pékin, en aspirant à l’obliger à se joindre aux sanctions antirusses. Pékin déclare durement qu’il n’acceptera jamais de participer à « une union antirusse ».

« Par contre, les experts chinois disent sérieusement que dans l’immédiat, la direction de la Chine proposera probablement à l’Union Européenne sa médiation officielle dans la normalisation des relations russo-européennes qui traversent une crise. Compte tenu du poids économique énorme et de l’influence de Pékin sur l’Europe, du volume de leurs échanges commerciaux, Bruxelles aura du mal à ignorer une telle proposition. »

Malgré la pression sans précédent, et parfois même le chantage du côté de Washington, les pays de l’Asie qui ont des relations commerciales et économiques étroites avec la Russie ne veulent pas se joindre au « pool punitif antirusse » des États-Unis.

Mais la rencontre du président Vladimir Poutine avec le Premier ministre australien Tony Abbott promet d’être l’intrigue la plus grande en marge du forum. Le Premier ministre australien, connu pour la violence de ses propos, avait promis de « prendre Poutine à partie » et d’exiger de lui « une coopération complète » dans l’enquête sur l’accident du Boeing malaisien en Ukraine le 17 juillet. Moscou est le premier et le seul pays à avoir accordé aux enquêteurs les données de ses satellites et du contrôle technique. Mais pour ce qui est de « prendre à partie » Poutine, comme l’a dit le Premier ministre russe Dimitri Medvedev, il voudrait bien voir comment Abbott le ferait : n’oublions pas que le président russe est ceinture noire de judo et de karaté. /N

000000000000000000000000000000

http://www.newyorker.com/wp-content/uploads/2013/02/borowitz-drones.jpg

L’industrie du drone est en plein essor ces dernières années, avec le défi de construire de petits drones, difficiles à pister et à abattre.

L’armée américaine est sur le point d’obtenir un nouveau drone, assez petit pour tenir dans une poche d’uniforme, pesant à peine 80 grammes. Le drone, baptisé « Extreme Access Pocket Flyer », peut voler pendant deux heures, transmettant une vidéo de qualité HD tout le temps du vol, sans avoir recours à une connexion Wi -Fi.

 

le monde à l'ENVERS

La Chine a développé et testé avec succès un système laser de défense très précis contre des drones légers. L’appareil fabriqué avec la technologie locale se vante d’avoir une portée de deux kilomètres et peut abattre « divers petits avions  » dans les cinq secondes après la localisation de sa cible.

DRONE LASER CHINE

Bénéficiant d’une grande vitesse, d’une formidable précision et d’une faible production de bruit, le système vise à détruire les petits drones volants sous une altitude de 500 mètres et à des vitesses inférieures à 50 mètres par seconde, a rapporté l’agence officielle de presse Xinhua, citant une déclaration faite par un des développeurs, l’Académie chinoise de génie physique (ACGP).

Voir l’article original 376 mots de plus