Archives de la catégorie ‘NATO – OTAN’

Originally posted on histoireetsociete:

Comment faire de l’Europe une zone de bellicisme au seul profit des Etats-Unis… Cette emprise de l’Otan accompagne l’emprise économique et financière… Cettevisiona rebours de l’histoire a besoin du fascisme, de dévoyer les résistances en fascisme pour mieux les faire contribuer à ce champ de guerre généralisé. Les communistes doivent à la fois refuser cette domination et ne pas céder aux sirènes du nationalisme chauvin , xénophobe, raciste qui en fait accompagne cette offensive tout en prétendant y être hostile et défendre les intérêts nationaux comme en Ukraine. (note deDanielleBleitrach)

GLADIATEUR© REUTERS/ Kacper Pempel

17:34 25/12/2014

Par Jakub Korejba (Pologne), Centre international de journalisme et de recherches

La Pologne se prépare activement à jouer le rôle de gladiateur américain en Europe de l’Est.

Cette année, les autorités polonaises ont régulièrement fait état de nouvelles mesures visant à…

Publié: 29 décembre 2014 dans Informations générales

Voir l’original 802 mots de plus

0000000000000000000000000000000000

VIDEO. La force de combat de l’Otan quitte l’Afghanistan après 13 ans de conflitLa force de l’Otan en Afghanistan (Isaf) a fait ses adieux à l’Afghanistan au cours d’une cérémonie destinée à marquer la fin de 13 ans de combats dans un pays toujours en proie à une insurrection violente.

28 Déc. 2014, 11h53 | MAJ : 28 Déc. 2014, 21h01

Le commandant de la force de l'Otan en Afghanistan (Isaf) a dressé dimanche un bilan positif de l'action des troupes de combat étrangères dans le pays au moment où celles-ci se retirent après 13 ans de conflit et malgré une insurrection toujours active des talibans.
Le commandant de la force de l’Otan en Afghanistan (Isaf) a dressé dimanche un bilan positif de l’action des troupes de combat étrangères dans le pays au moment où celles-ci se retirent après 13 ans de conflit et malgré une insurrection toujours active des talibans.
AFP

«Ensemble, nous avons élevé les Afghans hors des ténèbres et du désespoir et nous leur avons donné de l’espoir pour l’avenir.» Le général américain John Campbell a dressé un bilan positif de l’action des troupes de combat étrangères en Afghanistan, lors de la cérémonie marquant, dimanche à Kaboul, la fin de leur mission après 13 ans de conflit et alors que l’insurrection des talibans ne faiblit pas.

La suite sur: http://www.leparisien.fr/international/la-force-de-combat-de-l-otan-quitte-l-afghanistan-apres-13-ans-de-conflit-28-12-2014-4404811.php

00000000000000000000000000

civilwarineurope

imageLes représentants de l’Otan et du ministère ukrainien de la Défense entameront le 15 décembre des négociations sur la formation de sergents de l’armée ukrainienne par des spécialistes de l’Alliance, a annoncé mercredi le général polonais à la retraite Boguslaw Pacek, chef du groupe d’experts chargés de réformer l’enseignement militaire en Ukraine.

« Dès le 15 décembre, nous lancerons des négociations avec Kiev sur la formation dispensée au corps des sergents ukrainiens par des experts occidentaux. Il s’agit du programme d’enseignement le plus important jamais réalisé par l’Otan en Ukraine », a déclaré M. Pacek à l’agence Ukrinform.

Selon lui, la formation débutera à Lvov (qui abrite un centre d’entraînement du ministère ukrainien de la Défense) avant de se poursuivre dans d’autres villes.

« Si l’armée ukrainienne suit bien les cours, d’ici cinq à 10 ans elle atteindra un niveau suffisamment élevé », a indiqué le général à la retraite.

D’après lui, les pays…

Voir l’article original 102 mots de plus

ARC

ministres

Source : lesoir.be

Les ministres des Affaires étrangères réunis au siège bruxellois de l’Otan estiment que la campagne menée contre les djihadistes de Daesh « produit des résultats ».

Voir l’article original 254 mots de plus

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

otan organisation terroriste atlantique nordImmanuel Wallerstein, chercheur principal de recherche à l’Université de Yale, est l’auteur du Déclin de la puissance américaine : Les Etats – Unis dans un monde chaotique (NewPress).

L’article qui suit a été traduit et commenté par François Asselineau sur le site de l’UPR.

« Renoncer à l’OTAN comme structure serait un premier pas  sur le chemin de la raison et la survie de la planète », dit Wallerstein. On ne peut qu’approuver, tant sont stupéfiantes la folie et la perversité de ceux qui dirigent cette sanglante machine de guerre. Je vous renvoie à la dernière information d’un média allemand sur le sujet : Via la Turquie, l’OTAN alimente en armes et en fournitures l’Etat islamique (Daesh) en Syrie [voir ici la traduction en français]… OD

« La mythologie officielle veut qu’entre 1945 (ou 1946) et 1989 (ou 1991), les Etats-Unis et l’Union soviétique (URSS) se sont affrontés en continu…

Voir l’article original 1 144 mots de plus

CYBER-RISQUES

L‘Organisation du traité de l’Atlantique Nord (Otan) a mené pendant trois jours les opérations de Cyber Coalition 2014. Le but de la manœuvre était de tester les capacités de l’alliance militaire à défendre ses réseaux et à échanger des informations sur ce type d’incidents. Il s’agissait du plus important exercice de cyberdéfense jamais organisé par l’alliance.

Lire

Voir l’article original

civilwarineurope

imageLa porte de l’Otan est toujours ouverte à l’Ukraine, a déclaré le secrétaire général de l’Alliance Jens Stoltenberg (photo) lors d’une réunion de l’Assemblée parlementaire de l’Otan à La Haye.

« La porte demeure ouverte. Lors du sommet de Bucarest, nous avons décidé que l’Ukraine serait membre [de l’Otan]. Cette décision est toujours valide si l’Ukraine remplit les critères d’adhésion », a indiqué M. Stoltenberg.

Selon lui, « si la question de l’adhésion de l’Ukraine n’a pas été évoquée ces dernières années, c’est parce que ce pays a opté pour un statut hors-bloc ».

« Je respecte ce choix. Il s’agit d’une décision adoptée par un Etat souverain », a souligné le secrétaire général de l’Otan. « La politique de l’Alliance n’a pas changé : sa porte reste ouverte. Elle est ouverte pour les pays qui remplissent les critères définis pour adhérer à l’Otan », a conclu M. Stoltenberg.

Le 29 août, le gouvernement ukrainien a soumis au…

Voir l’article original 288 mots de plus

Très révélateur également est la disparition de l’Union européenne dans ce débat. Personne ne lui demande son avis !!!

Normal! Qui demande l’avis à son laquais?

civilwarineurope

imageLes Etats-Unis soutiennent l’aspiration de l’Ukraine à adhérer à l’Otan, mais c’est Kiev qui doit en décider finalement, a déclaré vendredi le porte-parole du département d’Etat américain Jeff Rathke.

« Compte tenu de la volonté de l’Ukraine de coopérer avec l’Otan, nous réaffirmons la position de l’Alliance, dont la porte reste ouvert devant les pays souhaitant apporter leur contribution dans la garantie de la sécurité euro-atlantique. Nous saluons leur désir d’adhérer à l’Otan. Nous examinons chaque demande d’adhésion. Or, c’est l’Ukraine qui doit prendre cette décision (…). Cela relève de leur responsabilité (des Ukrainiens, ndlr) », a souligné le diplomate.

Le porte-parole du président russe Dmitri Peskov a déclaré récemment dans une interview accordée à la BBC que la Russie avait besoin des « garanties à 100% » assurant la non-adhésion de l’Ukraine au sein de l’Alliance atlantique.

Selon le représentant du Kremlin, le rapprochement des forces de l’Alliance des frontières russes rend Moscou…

Voir l’article original 182 mots de plus

Resistance71 Blog

Qui peut encore prêter un gramme d’attention à ce que peuvent braire les ânes de l’OTAN ?

Surtout n’oublions jamais:
OTAN = Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord

— Résistance 71 —

Militaires russes en ukraine: Moscou dément les allégations de l’OTAN

RIA Novosti

 

12 Novembre 2014

 

url de l’article:

http://fr.ria.ru/world/20141112/202963606.html

Le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov a démenti mercredi l’affirmation du général américain Philip Breedlove, commandant en chef des forces de l’Otan en Europe, sur des « militaires russes » qui seraient entrés en Ukraine.

« Nous ne prêtons même plus l’attention aux déclarations gratuites du commandant suprême des forces alliées en Europe Philip Breedlove sur des colonnes militaires russes qu’il aurait « vues » entrer en Ukraine », a déclaré M.Konachenkov.

« On a bien l’impression que moins l’opinion européenne croit au général, plus ses déclarations alarmistes deviennent fracassantes », a ajouté le porte-parole.

Le général Breedlove, en déplacement à Sofia…

Voir l’article original 198 mots de plus

civilwarineurope

imageUn reporter d’Associated Press, Matt Lee, qui a encore une certaine idée de son travail, interroge l’amiral John Kirby sur la déclaration du secrétaire US à la guerre Chuck Hagel comme quoi l’armée russe se trouverait maintenant “aux portes de l’OTAN” ! Messieurs les journalistes français venez prendre une leçon…

Source : http://www.les-crises.fr/armee-russe-se-trouve-maintenant-aux-portes-de-l-otan/

Voir l’article original

le monde à l'ENVERS

Les mécanismes en jeu aujourd’hui en Ukraine ne sont – malheureusement – pas nouveaux. Ils furent déjà expérimentés.

Voir l’article original 180 mots de plus

civilwarineurope

image40 incidents dangereux se sont produits ces derniers mois entre la Russie et l’Otan, essentiellement dans les airs, dont trois auraient pu déboucher sur un conflit armé ou faire des victimes, selon le rapport du centre European Leadership Initiative (ELN), écrit mardi le quotidien Kommersant (…)

(…) Le premier incident s’est produit le 3 mars : un avion de ligne de la compagnie SAS en provenance de Copenhague et à destination de Rome, transportant 132 passagers, a failli percuter un avion de reconnaissance russe Il-20M. L’avion russe aurait déconnecté ses émetteurs radio, devenant ainsi invisible pour les contrôleurs aériens au sol. « La collision a été évitée uniquement grâce à une bonne visibilité et à l’attention des pilotes de SAS », affirment les auteurs du rapport, ajoutant que les avions sont passés à 90 mètres l’un de l’autre.

Le rapport indique que de tels incidents dangereux dans les airs se sont multipliés…

Voir l’article original 591 mots de plus

World News - Breaking International News Headlines and Leaks

France-Russia Warship Deal under Spotlight after NATO Reports Moscow's Increased Air ActivityFrance’s Mistral warship deal with Russia has been put under the spotlight yet again as Nato reports unusual increase in Moscow’s air activity in Europe in the last few days, sharply increasing tensions.

Though Russia has reportedly expressed confidence the deal – according to which the first of two helicopter carriers will be headed to Russia in November – will go ahead as scheduled, Paris remains reluctant.

« If the political conditions do not change I can’t imagine the delivery being authorised. The French president will make his decision at the moment of delivery, » French Defence Minister Jean-Yves le Drian said.

The $1.6 billion-worth deal was inked in 2011 when Nicolas Sarkozy was in power and ever since France’s western allies have been heaping pressure to call off the deal. The relations between Russia and the West are at its worst since the Cold War era, primarily due to the Ukraine…

Voir l’article original 250 mots de plus

To Inform is to Influence

Sorties of combat aircraft send a message.  They send a message of provocation, a reminder that the potential of these actions leading to a confrontation can quickly accelerate into war.

Yesterday’s headline « German Typhoons have intercepted 7 Russian Air Force combat planes over the Baltic Sea today » states that there has been a recent increase in provocative actions and numbers by Russia’s Air Force, resulting in increasing launches of the Quick Reaction Alert from NATO aircraft.  Increasing tensions, increasing angst that Russia is not in control of its own momentum.

Russia clearly understands this dangerous game.  Russian diplomats are speaking more provocatively, refusing to back down.  Their language feels like words leading to a hostile actions.  Once again, this information war may lead to conventional actions.

Russian actions are not limited to the air, however. « Estonia: Russian border incidents signal new divide » indicates increased air incursions resulted in the…

Voir l’article original 294 mots de plus

civilwarineurope

imageLe déploiement en Géorgie d’une infrastructure militaire dans l’intérêt de l’Otan créera une menace à la stabilité qui s’organise dans le Caucase du Sud, a prévenu mercredi le ministère russe des Affaires étrangères à l’occasion d’un nouveau round des discussions de Genève.

« Suite aux publications dans les médias géorgiens sur les projets de Tbilissi de déployer sur le territoire du pays d’une infrastructure militaire dans l’intérêt de l’Otan, Moscou a exprimé sa préoccupation. La réalisation de tels projets pourrait créer une menace pour la stabilité qui s’installe à présent dans le Caucase du Sud », lit-on dans le communiqué (…)

Source : http://fr.ria.ru/world/20141008/202653154.html

Voir l’article original

NATO Secretary General Jens Stoltenberg thanked air force personnel from Poland and many other Allied countries on Monday (06 October 2014)

Un bâtiment de reconnaissance français en mer Noire

Rossiïskaïa gazeta

12:26 23/09/2014
MOSCOU, 23 septembre – RIA Novosti

La tension continue de monter entre la Russie et les pays de l’Otan à cause de la crise ukrainienne: les exercices militaires s’intensifient, tout comme les activités des services de renseignement des deux côtés, écrit mardi le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

Ainsi, les marins russes ont constaté lundi l’entrée en mer Noire du Dupuy-de-Lôme, navire collecteur de renseignements d’origine électronique de la marine française.

——————–

PHOTO: http://www.defense.gouv.fr/var/dicod/storage/images/base-de-medias/images/marine/batiments/dupuy-de-lome/dupuy-de-lome7/942498-1-fre-FR/dupuy-de-lome.jpg

—————–

Les équipements de ce bâtiment sont capables d’intercepter des données transmises par satellite, ainsi que des courriers électroniques et des appels passés sur les téléphones portables.

L’Etat-major de la marine russe précise que ce navire entre dans cette zone pour la cinquième fois et qu’il n’avait jamais remarqué un tel intérêt de la marine française pour la mer Noire.

La Russie n’a encore exprimé aucun grief au sujet des fréquentes visites du navire collecteur de renseignements. Ses homologues occidentaux, au contraire, sont bouleversés par la moindre apparition du drapeau russe, même loin de leurs frontières. Des chasseurs britanniques Typhoon ont décollé d’urgence vendredi dernier pour intercepter deux bombardiers russes Tu-95 identifiés au nord du Royaume-Uni près des côtes écossaises. Il s’est avéré par la suite que l’intégralité du vol des avions russes s’était déroulée sans infraction dans l’espace aérien international.

Mais Londres n’a tout de même pas apprécié que ses radars aient identifié des bombardiers russes à proximité de leur frontière aérienne. Très récemment le Canada a déploré des « provocations » des chasseurs russes en mer Noire. Un avion militaire aurait survolé à une proximité « suspecte » des frégates canadiennes durant des exercices de l’Otan, provoquant ainsi la panique parmi les marins. Le ministère russe de la Défense a démenti toutes ces accusations. Plus tôt, des avions russes avaient effrayé les autorités américaines en passant près des côtes de l’Alaska.

Selon les médias britanniques, une présence russe a été également constatée dans leurs eaux. Le grand navire de lutte anti-sous-marine Vice-amiral Koulakov a en effet été aperçu à proximité des côtes britanniques. Ses déplacements ont été suivis par le destroyer HMS Dragon de la Royal Navy mais il s’est avéré que le navire russe n’avait commis aucune infraction et se trouvait dans une zone neutre.

Si un simple navire fait tant paniquer l’Occident, on se demande comment il réagirait face à la corvette lance-missiles la plus rapide, qui rejoindra sous peu le groupe naval russe en Méditerranée. D’après l’état-major de la marine, cet aéroglisseur lance-missiles de la flotte de la mer Noire, Samoum, a déjà traversé le détroit de Bosphore. La corvette Samoum est la plus grande et la plus rapide dans sa sous-classe. Elle repose sur une plateforme hydrodynamique à portance aérostatique. Sa vitesse élevée permet au navire d’échapper au verrouillage des missiles guidés et aux torpilles, qui ne sont pas suffisamment rapides.

Il a été annoncé lundi également que l’armée russe était prête à parer une agression en mer, au sol et même si l’ennemi décidait de passer par les montagnes. Plus de 30 pilotes d’hélicoptère de combat de la base aérienne du territoire de Stavropol ont commencé hier leurs exercices près d’Elbrouz. En un mois, chaque pilote s’entraînera à naviguer en montagne et effectuera des tirs à partir d’hélicoptères de combat Mi-35M et Mi-28N sur des cibles situées à plus de 3 km. Ils devront également effectuer des atterrissages d’une grande difficulté sur des sites de haute montagne avec une visibilité réduite pour débarquer des unités tactiques.

En parallèle, les militaires russes s’entraîneront avec leurs homologues indiens à éliminer des terroristes occupant un village. Ces manœuvres communes se dérouleront du 23 septembre au 2 octobre sur le polygone de la région de Volgograd.

SOURCE: http://fr.ria.ru/presse_russe/20140923/202503382.html

00000000000000000000000000000000000

 

Nouvelles de l'Est

Séquence prévue pour l’émission Bonjour l’Europe (interrompue pour cause de mauvaise connexion téléphonique), le 16/09/2014

L’OTAN est en Ukraine, en tout cas dans son extrême-ouest. Très loin de la zone de guerre dans le Donbass. Plusieurs de ses Etats-membres y conduisent des exercices conjoints avec les forces armées ukrainiennes. L’opération intitulée « Rapide-Trident 2014 » n’est bien sûr pas innocente. C’est une manière pour les alliés de l’Ukraine de montrer des muscles, sans toutefois s’investir dans le conflit.

Ukrainian Colonel Oleksandr Sivak & U.S. Colonel Alfred Renzi, 15/09/2014 Ukrainian Colonel Oleksandr Sivak & U.S. Colonel Alfred Renzi, 15/09/2014. Source: Ministry of Defense of Ukraine.

En quoi consistent ces exercices ?

C’est toute une série de manœuvres et de simulations militaires de grande ampleur, sur invitation du gouvernement ukrainien, qui rassemblent plus de 1200 soldats venus de 15 pays différents. Pas seulement de l’OTAN, puisqu’il y a des délégations de Moldavie, de Géorgie ou encore d’Azerbaidjan. Le plus gros contingent après les Ukrainiens, ce…

Voir l’article original 583 mots de plus