Archives de la catégorie ‘Brésil’

Un dessin par jour

7-17-1 en demi-finale, et contre le Brésil, l’ex-numéro un et le pays qui accueille la Coupe du Monde, c’est du jamais vu, même pour l’Allemagne, même à ce jeu où, vous le savez tous, on joue à onze contre onze et à la fin, c’est l’Allemagne qui gagne.

Voir l’article original

Carte_IndonesieIls sont tous devenus fous!

Asean Weaver For Business Blog

L’Indonésie a abattu en 2012 près de deux fois plus de forêt vierge que le Brésil considéré comme le plus grand destructeur au monde de cette forêt primaire, selon une étude publiée dimanche.

Le pays d’Asie du Sud-Est possède la troisième plus grande forêt tropicale de la planète derrière le Brésil et le Congo, un espace qui constitue l’un des derniers refuges pour de nombreuses espèces végétales et animales tels les orang-outans, les éléphants et tigres de Sumatra.

Mais au cours de la dernière décennie, la déforestation en Indonésie s’est considérablement accélérée au profit du commerce du bois et des plantations d’huile de palme –dont l’archipel est le plus grand producteur mondial — en dépit d’un moratoire sur les permis de défrichement.

viaL’Indonésie dépasse le Brésil dans l’inquiétante déforestation | Environnement.

Voir l’article original

…………………Alors que ce devrait être la fête pour tout le monde.

Solidarité Ouvrière

Le Monde, 29 juin 2014 :

La police brésilienne a tiré des grenades de gaz lacrymogène samedi 28 juin pour disperser quelque 350 manifestants anti-Mondial non loin du stade Maracana de Rio de Janeiro, alors que s’y disputait la rencontre Colombie-Uruguay (2-0).

Lorsque les manifestants se sont approchés des alentours du stade, environ 250 policiers les ont repoussés avec des grenades lacrymogènes et un journaliste de l’AFP a assisté à l’interpellation de trois manifestants, dont les camarades s’indignaient aux cris de « fascistes ! ».

Voir l’article original 117 mots de plus

Mes coups de coeur

par Stéphane Perraud

Botaniste, spécialiste des forêts primaires, Francis Hallé s’est fait connaître par ses expéditions sur le Radeau des cimes, à bord duquel il a pu explorer la canopée des forêts tropicales. Auteur de nombreux ouvrages sur l’arbre, il a tourné, avec Luc Jacquet, le documentaire Il était une forêt. Dans cette interview, il revient sur le rôle essentiel que jouent les arbres dans les villes, et les forêts pour la planète.

La suite sur : http://www.bastamag.net/Francis-Halle-La-foret-joue-un

Voir l’article original

300px-Amazon_rainforestEn 2008, l’information sur la disparition de l’Amazonie à l’horizon 2030

La forêt amazonienne, poumon de la planète, a perdu au mois d’août 756 kilomètres carrés de bois, en grande partie à cause de l’abattage et les incendies qui s’en suivent. Cela représente plus du double de la superficie disparue au mois de juillet (113%), ce qui fait craindre le pire pour l’avenir de cette forêt immense.

L’année 2008 aura été particulièrement destructrice puisque la disparition des arbres y a augmenté de 229% – en comparaison avec 2007. Ces chiffres proviennent de l’Institut brésilien pour l’Environnement et la Gestion de l’Espace (INPE).

Un territoire gigantesque

A ce rythme, la forêt amazonienne aura disparu d’ici 2030. Ce territoire, d’une superficie de 6,7 millions de kilomètres carrés, est la plus grande forêt tropicale du monde et la majeure partie de celle-ci se trouve au Brésil (environ 65%). Une crise qui s’accélère puisque plus d’un demi million de kilomètres carrés (un territoire aussi grand que la France) ont disparu durant seulement les vingt dernières années.

Domino

Bien entendu, ce n’est pas directement l’abattage qui risque de causer la disparition de la forêt d’ici 2030, mais il existe un effet domino: l’Amazonie doit dorénavant faire face à de nombreux incendies, car une fois les bois coupés, les éleveurs et les agriculteurs mettent le feu afin de transformer ces espaces en champs ou en pâturages.

Contrairement aux arbres évoluant dans un climat plus tempéré, les arbres d’Amazonie ne se relèvent pas d’un incendie: ce qui disparaît, ne reprend pas vie.

Causes

Plusieurs causes sont à l’origine de cette disparition: l’agriculture massive (notamment le soja), l’extension des pâturages pour le bétail et le bois consommé par une population en constante augmentation dans ce territoire.

Effet de serre

Les arbres et le sol de l’Amazonie forment le plus grand réservoir de CO2 au monde, gaz contribuant à l’effet de serre. Pour rappel: les arbres absorbent le C02 et lorsque ceux-ci sont coupés et que le sol s’assèche, le CO2 se libère.

D’ici 2030, 55,5 à 96,6 milliards de tonnes de CO2 seront libérés suite au déboisement de l’Amazonie. Une augmentation égale aux rejets mondiaux de gaz à effets de serre durant deux ans (au rythme actuel). Ce qui signifie une augmentation paralèlle de la température moyenne mondiale de un à un degré et demi .

Condamné

Le Centre britannique Hadley a indiqué que même si l’abattage des arbres s’arrêtait dès aujourd’hui, le territoire amazonien est de toute façon condamné à devenir un désert d’ici à la fin du siècle. Pour éviter cette catastrophe écologique, le réchauffement planétaire doit rester sous les deux degrés (nous nous situons actuellement à 1 degré en Europe). Mais cet objectif semble impossible à réaliser, même si nous diminuons drastiquement nos rejets de CO2.

20%

Le déboisement de la forêt amazonienne participe aussi à l’assèchement des rivières qui alimentent l’Amazone, ce qui au final aura pour conséquence une diminution des précipitations dans la région, et donc moins de neiges sur les Andes, qui apportent l’eau aux rivières. La boucle est bouclée. Rien de beau en perspective puisque l’Amazone représente 20% de l’apport en eau des océans.

Impuissance

La semaine dernière, le ministre brésilien de l’Environnement, Carlos Minc, a rappelé l’urgence face au manque de moyens pour lutter contre le déboisement: 80% de la déforestation au Brésil est illégale, d’après le WWF.

Selon Carlos Minc, les bourgmestres et gouverneurs ont diminué leurs contrôles et la répression face au déboisement. Avec les élections du 5 octobre en ligne de mire, il serait en effet mal venu pour eux de se mettre à dos ceux qui se rendent coupable de déforestation.

Pressions

Carlos Minc est le successeur de Marina Silva qui avait démissionné suite à des pressions politiques et industrielles. Dans une interview, celle-ci a récemment expliqué que son administration avait baissé la déforestation de 59% entre 2004 et 2007. Un combat qui avait fait grincer de nombreuses dents au Brésil. En attendant, la forêt continue de partir en fumée…

Caroline Albert

http://www.7sur7.be/7s7/fr/2665/Rechauffement-Climatique/article/detail/434334/2008/09/30/L-Amazonie-aura-disparu-en-2030.dhtml

00000000000000000000000000000000000

INFOS PLUS NEWS...

653821-from-l-r-italy-s-forward-antonio-cassano-italy-s-goalkeeper-and-captain-gianluigi-buffon-and-staff-m

Grâce à une superbe tête de Bryan Ruiz (44e), le Costa Rica s’est qualifié pour les 8e de finale du Mondial-2014 en battant l’Italie (1-0) éliminant du même coup l’Angleterre dans un match du groupe D, vendredi à l’Arena Pernambuco de Recife.

Ce résultat éjecte en effet l’Angleterre après ses deux défaites contre l’Italie (2-1) et l’Uruguay (2-1). Le deuxième billet pour les 8e de finale se jouera entre l’Italie et l’Uruguay à l’occasion d’un véritable 16e de finale.

La fiche du match

À Recife (Arena Pernambucano) : Costa Rica bat Italie 1-0 (1-0)

But : Ruiz (44e).

Avertissement

Italie : Buffon – Abate, Barzagli, Chiellini, Darmian – Pirlo, De Rossi, Thiago Motta (Cassano, 46e) – Marchisio (Cerci, 69e), Candreva (Insigne, 56e) – Balotelli. Entr. : Cesare Prandelli.

Costa Rica : Navas – Gamboa, Duarte, Gonzalez, Umana, Diaz (cap. ; Brenes, 81e) – Ruiz, Borges, Tejeda (Cubero, 68e), Bolanos –…

Voir l’article original 9 mots de plus

000000000000000000000000000000000000000000

INFOS PLUS NEWS...

espagneoyo.jpg

L’Espagne, championne du monde en titre, a été éliminée dès le premier tour du Mondial après sa défaite 2 à 0 mercredi à Rio contre le Chili, qui s’est qualifié pour les huitièmes de finale avec les Pays-Bas.
Les Espagnols, déjà battus dans leur premier match par les Pays-Bas (5-1), sont les quatrièmes champions en titre à être éliminés d’entrée après le Brésil en 1966, la France en 2002 et l’Italie en 2010.
Dans le premier match de la journée, les Pays-Bas avaient difficilement pris le meilleur 3 à 2 sur l’Australie, qui se trouve également éliminée. Chiliens et Néerlandais sont les premiers qualifiés pour les huitièmes de finale.
Méconnaissables, les Espagnols ont encaissé un premier but par Vargas à la 20e minute puis un deuxième par Aranguiz à la 43e.
Le sélectionneur Vicente Del Bosque avait laissé sur le banc l’un des leaders historiques de la «Roja», le meneur…

Voir l’article original 126 mots de plus