Archives de la catégorie ‘DEA’

OK, Fine.

After months of negotiations, the government of Niger has authorized the U.S. military to fly unarmed drones from the mud-walled desert city of Agadez, according to Nigerien and U.S. officials.

This will be the second U.S. surveillance hub in Niger and third in the region.

It advances a little-publicized U.S. strategy to tackle counter-terrorism threats alongside France, the former colonial power in that part of the continent.

In Niamey, Niger’s capital, U.S. and French forces set up neighboring drone hangars last year to conduct reconnaissance flights over Mali, where about 1,200 French soldiers are trying to suppress a revolt from 2012. 

It is unclear whether the Pentagon will continue to operate drones from Niamey, about 500 miles southwest of Agadez, though some officials said it was unlikely. About 120 U.S. troops are deployed there at a Nigerien military base adjacent to the international airport.

The third drone base in the…

Voir l’article original 138 mots de plus

Photo: http://s2.lemde.fr/image/2013/09/01/534×267/3469496_3_b1a1_un-batiment-de-la-nsa-a-fort-meade-dans-le_e5072244d045791e81e6c54dc61b3fbf.jpg

Selon le site Internet The Intercept, l’agence nationale de sécurité des États-Unis (NSA) aurait créé en secret son propre moteur de recherche, baptisé Icreach.

28/8/14 – 11 H 44

Nicolas Armer/DPA/MAXPPP

Le logo de la NSA ( National Security Agency) devant un écran d’ordinateur. Selon le site internet The Intercept, la NSA aurait créé son propre outil de recherche du nom d’Icreach.

Le logo de la NSA ( National Security Agency) devant un écran d’ordinateur. Selon le site interne...

Les services secrets américains s’en serviraient pour partager des informations privées avec les autres agences gouvernementales du pays.

Grâce à des documents fournis par Edward Snowden, le site d’informations The Intercept a révélé que l’agence nationale de sécurité américaine (NSA) fournirait depuis décembre 2007 des données à une vingtaine d’agences gouvernementales du pays via un moteur de recherche semblable à celui de Google.
Des millions de personnes sous surveillance

Baptisé Icreach, celui-ci regrouperait plus de 850 milliards de fichiers sur la vie de personnes du monde entier. Parmi les agences concernées figureraient le FBI, la CIA ou encore la DEA (Drug Enforcement Administration). Avec ce système de partage, Icreach devance largement les 50 milliards de données de son prédécesseur, le projet Crisscross/Proton, lancé dans les années 1990 par la CIA.

Selon les documents de la NSA, la création d’Icreach aurait été un moment charnière dans l’histoire de la surveillance gouvernementale américaine. L’outil de recherche aurait d’ailleurs été conçu pour être le plus grand système de partage d’informations de surveillance top secret aux États-Unis. À l’origine, Icreach était censé coûter entre 2,5 et 4,5 milliards de dollars par an.

Icreach contiendrait des informations sur les communications privées de nombreux citoyens dans le monde mais aussi de millions d’Américains sans casier judiciaire. Si la NSA a reconnu qu’elle partageait ses données collectées avec le FBI, elle n’a pas précisé la méthode de partage.
Une base de données jamais vue

Selon les documents récupérés par The Intercept, le moteur de recherche est accessible pour plus d’un millier d’analystes provenant de 23 agences différentes. Les informations partagées à travers Icreach permettraient de géolocaliser les personnes, d’identifier leur réseau, d’anticiper d’éventuelles actions et potentiellement de révéler leur appartenance religieuse ou politique. Tout ceci dans le but de prévenir une menace contre les États-Unis.

Pour Jérémie Zimmerman, président de l’association la Quadrature du Net, l’existence d’Icreach « montre que les métadonnées (qui identifie les données NDLR) sont en réalité des données et qu’elles sont suffisantes pour définir les « motifs de vie » des personnes surveillées. Barack Obama avait affirmé le contraire pour rassurer les Américains. » « Il faut se préoccuper de cette invasion encore plus rapide de la vie privée », a-t-il expliqué.

Icreach serait capable de gérer entre deux à cinq milliards d’enregistrements par jour via une trentaine de sources différentes : courriel, appel et message téléphonique, fax, conversation Internet et géolocalisation mobile etc. Ces informations renseigneraient, non pas sur le contenu d’une communication, mais plutôt sur son émetteur, son destinataire et sur la date.

Un outil de recherche simple d’utilisation

Pour faciliter le travail des analystes, le moteur de recherche aurait été simplifié à l’image de celui de Google, consistant en une simple de barre de recherche. Il suffit alors, par exemple, de rentrer le numéro de téléphone d’une personne pour consulter son historique d’appels sur le dernier mois.

« Le fait que le FBI ou le DEA puissent se servir de ses informations sans être poursuivis montre que le système judiciaire américain est infecté », précise Jérémie Zimmerman. « La surveillance de masse n’est jamais justifiée car elle ne répond pas au principe de proportionnalité mais l’apparition de protection comme le réseau Tor (qui permet de circuler sur Internet de façon plus anonyme) pourrait réduire cette surveillance de masse et « forcer la NSA à augmenter ses coûts ».

Pierre-François Yves

SOURCE: http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Icreach-le-moteur-de-recherche-secret-de-la-NSA-2014-08-28-1197895

Avec cet article

Aviseur International

vendredi 10 janvier 2014 – 16h45

Interrogé par nos soins à l’occasion de la diffusion prochaine de « Braquo » saison, 3,  Abdel Raouf Dafri, le scénariste des deux « Mesrine » ou encore du film de Jacques Audiard, « Un prophète », s’est exprimé sur le système de production des films français et du traitement réservé aux scénaristes dans l’hexagone.


La controverse soulevée par Abdel Raouf Dafri suite à la sortie du film Gibraltar

Lauréat d’un César pour Un prophète, Abdel Raouf Dafri est sans conteste l’un des grands noms du scénario en France. Mais il est également connu pour ses propos sans langue de bois. Ainsi, interrogé par nos soins sur le travail des scénaristes en France, il n’a pas pris de gants pour dévoiler le fond de sa pensée et livrer une vision virulente du système.

Morceaux choisis :

– « Aux Etats-Unis, le scénario c’est ce qu’il y a de plus sacré. »

– « Qu’est-ce que c’est que raconter une histoire ? Aujourd’hui en France, on a…

Voir l’article original 1 908 mots de plus

La guerre à la drogue et la DEA : le gâchis d’argent public par excellence. Mais, si l’on cesse ces inepties gouvernementales, à quoi les occupera-t-on ces budgétivores?

Publié: 22 août 2014 dans 1 - Revue de presse - Journaux télévisés - Videos, 10 Downing Street, 3 - POLITIQUE, 36, 4 - REGALIENNES, Cannabis, Cocaïne, DEA, DNRED, Douane, Gendarmerie, Héroïne, INTERPOL, Justice, Kremlin, Les élus, Narcotrafic, OCGRDF, OCRTIS, Paris, Police, Réflexions, Secret défense, Services de renseignement, TRACFIN, USA, Washington
Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

innformant

Aviseur International

DEALa guerre à la drogue et la DEA : le gâchis d’argent public par excellence
Publié le 20 août 2014 dans Amérique du Nord

Par Kevin Saab.

De nombreux éditorialistes de Contrepoints ont déjà démontré en long et en large la futilité du plan gouvernemental de Guerre à la Drogue actuellement en place aux États-Unis (cf ici, ici). J’aimerais cependant prendre le temps de démontrer encore une fois au lecteur dubitatif, en faisant appel à son bon sens de contribuable, pourquoi une telle approche prohibitive n’est qu’un gigantesque bûcher d’argent public.

Pour ce faire, plongeons sans tarder dans les dossiers de la Drug Enforcement Administration (DEA), la fameuse agence fédérale créée par Nixon en 1973 pour chapeauter le programme de Guerre à la Drogue (« War on Drugs…

Voir l’article original 370 mots de plus

Cplus_cinema_blockbuster

gibraltar-affiche-51cd57bb1cc6d/

informant espagne

00000000000000000000000000000000000000

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

usa guerre chaos tyrannie« L’Empire américain est doublement engagé, au plan économique et monétaire d’une part et au plan stratégique et géopolitique d’autre part, pour tenter de ralentir son déclin, dans une entreprise systématique de destruction de ses adversaires comme de ses supposés « alliés ».

Au plan économique et monétaire, les manipulations domestiques et internationales auxquelles se livrent les USA (via leur Federal Reserve et leurs grandes banques « too big to fail ») sur la plupart des paramètres (statistiques faussées) et des actifs (monnaie, taux d’intérêt, actions, obligations, etc. « dirigés ») ne sont plus à démontrer, de telle sorte qu’il n’y a plus un seul marché libre dans le monde entier dont on puisse connaitre précisément la situation réelle !

Quant au plan stratégique et géopolitique, les USA, visant à empêcher toute alliance entre l’Europe et la Russie (toujours leur obsession du contrôle du « heartland » eurasien !) comme à saboter l’émergence de toute solution pacifique au Moyen…

Voir l’article original 1 445 mots de plus

uncitoyenindigné

Aux États-Unis, lancement ce soir de deux nouveaux satellites espions

Dans la nuit du 24 au 25 juillet, les États-Unis prévoient de lancer deux satellites qui devraient être suivis de près par de nombreuses puissances spatiales étrangères. En effet, ils appartiennent au Commandement de l’Espace de l’Armée de l’Air (AFSPC) et ont des vocations essentiellement militaires.

FUSEE

Le 24/07/2014 à 17:46 – Par Rémy Decourt, Futura-Sciences

Au décollage, un lanceur Delta 4 Medium+ (4,2) qui sera utilisé ce soir pour le lancement des trois satellites de l’armée américaine. © United Launch Alliance

Dans le monde, les États-Unis sont très certainement le pays dont l’économie, la défense et un grand nombre d’activités de la vie quotidienne des citoyens dépendent le plus de leur infrastructure spatiale. Ce que savent très bien, d’ailleurs, ses ennemis. Il est loin le temps où les États-Unis et la Russie étaient les seuls en course.

Dans ce contexte…

Voir l’article original 370 mots de plus

**********
*******
La manipulation est normalement utilisée par les grands services des états pour confirmer et imposée des mesures liberticides.

Xamxam Islam

FBI_bg-408x264Selon Human Rights Watch, le FBI a mené après le 11 Septembre des opérations clandestines de contre-terrorisme abusives.

Le FBI a « encouragé, poussé et parfois même payé » des musulmans américains pour les inciter à commettre des attentats, au cours d’opérations montées de toutes pièces, après le 11 Septembre, affirme lundi un rapport de Human Rights Watch. Dans nombre des plus de 500 affaires de terrorisme conduites par les tribunaux américains depuis le 11 septembre 2001, « le ministère américain de la Justice et le FBI ont ciblé des musulmans américains dans des opérations clandestines de contre-terrorisme abusives, fondées sur l’appartenance religieuse et ethnique », dénonce ce rapport étayé de nombreux exemples.

L’organisation, aidée de l’Institut des droits de l’homme de l’école de droit de l’Université de Columbia, a en particulier étudié 27 affaires, de l’enquête au procès, en passant par l’inculpation et les conditions de détention, et interviewé 215 personnes, qu’il s’agisse…

Voir l’article original 272 mots de plus

LES ACTUALITES DU DROIT

Tout le monde – ou presque – a bien compris que de Bush à Obama – les Etats-Unis (Territoire indien occupé, Amérique du Nord) créent de tout pièce un « terrorisme » pour ensuite pleurnicher et engage la magnifique « guerre contre le terrorisme », qui n’est qu’un moyen de renforcer leur appareil militaire et d’imposer leur intérêts économiques. L’ONG Human Rights Watch (HRW) a eu la bonne idée de faire un travail de fond, et d’analyser quelques un des plus emblématiques affaires de terrorisme jugées par les tribunaux les US.  Bilan : la majorité de ces affaires ont été bidonnées, car les « terroristes » étaient en fait des pauvres types manipulés par le FBI.

chart2

Pour cette enquête, le HRW a travaillé avec l’Institut des droits de l’homme de l’École de droit de l’Université de Columbia, en dépouillant 27 dossiers, de l’enquête au procès, et en rencontrant tous les acteurs de ces dossier.

Andrea Prasow explique : « On…

Voir l’article original 186 mots de plus

COLOMBIE

Cellule44

snow

L’ancien employé à l’Agence nationale de sécurité américaine, Edward Snowden, a révélé que les services de renseignement britannique et américain, ainsi que le Mossad, ont collaboré ensemble pour la création de l’ex-EIIL ou l’État islamique en Irak et au Levant, selon l’agence d’information iranienne Farsnews.

Snowden a indiqué que les services de renseignement de trois pays, à savoir les États-Unis, la Grande-Bretagne et l’entité sioniste ont collaboré ensemble afin de créer une organisation terroriste qui soit capable d’attirer tous les extrémistes du monde vers un seul endroit, selon une stratégie baptisée « le nid de frelons ».

Lire la suite :

Snowden : « Le chef de l’EIIL, Al Baghdadi, a été formé par le Mossad » | Algérie 1.

Voir l’article original

Xamxam Islam

espionnage-NSACinq personnalités musulmanes américaines ont été mises sous surveillance par la NSA et le FBI, révèle The Intercept le 9 juillet après une enquête de trois mois sur les documents fournis par Edward Snowden. Le journal en ligne créé par Glenn Greenwald, auteur de nombreuses publications sur les révélations de Snowden, rappelle que seules des présomptions sérieuses peuvent légalement conduire les services de renseignement à espionner des citoyens américains selon la loi FISA [Foreign Intelligence Surveillance Act, qui encadre les procédures de surveillance aux Etats-Unis].

Or, d’après The Intercept, il n’existait aucune présomption sérieuse à l’encontre des cinq individus hormis le fait qu’ils étaient de confession musulmane. Les personnes en question menaient plutôt des vies publiques exemplaires, explique le magazine en ligne. Parmi eux, le républicain Faisal Gil travaillait au Department of Homeland Security [ministère de la sécurité intérieure] sous le président George W. Bush et avait servi…

Voir l’article original 119 mots de plus

Viktor_BoutQuand on reparle de Victor Bout!  Mais qui s’en souvient?

 

Viktor Anatolievitch Bout (en russe : Виктор Анатольевич Бут), peut-être né le 13 janvier 1967 à Douchanbé, Tadjikistan1 actuel, est l’un des trafiquants d’armes les plus influents et importants au monde. Il est spécialisé dans la vente d’armes dans des pays sous embargo de l’ONU. Certains médias l’ont surnommé le « marchand de mort2 » et « Lord of War3 ». Selon certains analystes4, les guerres en Sierra Leone, Liberia, République démocratique du Congo, Angola et Soudan n’auraient pas pu s’étendre et se poursuivre si Viktor Bout n’avait pas fourni d’armes aux belligérants.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Viktor_Bout

°°°°°°°°°

Raimanet

Voir l’article original

dnredEffet d’annonce !!! Pour mémoire, Bernard Puyanet, le directeur de la DNRED, successeur de Joseph Le Louarn,  avait demandé à Philippe Galy, l’attaché des douanes françaises en poste à Londres, de menacer le British Customs de suspendre la coopération de reconnaissances aériennes si ces derniers ne revenaient pas à de meilleurs sentiments à l’égard de Marc Fievet, l’agent NS 55 DNRED.

Au final, les « perfides » expédièrent NS 55 vers le Canada pour un complément de vengeance avec l’aide de la RCMP-GRC!

*******************************

Cyber-risques - Cybercriminalité - NOUVEAU MONDE

Un représentant haut placé de l’administration américaine a menacé l’Allemagne de suspendre la coopération en matière de renseignement suite à l’arrestation d’un agent allemand soupçonné d’avoir espionné pour le compte des Etats-Unis, a annoncé samedi le quotidien New York Times.

Cette arrestation risque de « réduire à néant les efforts visant à rétablir la confiance » entre les deux pays après le scandale provoqué par le piratage du téléphone portable de la chancelière Angela Merkel par les services secrets américains, a indiqué le représentant qui a requis l’anonymat.

La Maison-Blanche, la CIA et l’Agence de sécurité nationale des Etats-Unis (NSA) se sont refusées à tout commentaire.

Le ministère allemand des Affaires étrangères a annoncé vendredi avoir convoqué l’ambassadeur des Etats-Unis à Berlin, John Emerson, suite à la publication de l’information faisant état de l’arrestation d’un agent du Service fédéral de renseignement (BND) soupçonné d’espionnage pour le compte des Etats-Unis. Le ministère a…

Voir l’article original 57 mots de plus

dnred%20enqu%EAtePour Vincent Sauvalère, directeur des opérations au sein de la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED), ce calcul:

38 000 tonnes de cannabis (Made in Maroc), ca fait 1 900 camions de type semi-remorque!

00000000000000000000000000000000000

 

Aviseur International

MAROCSAHMarocRifCannabis

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Maroc et Afghanistan, premiers producteurs de drogue dans le mondeMalgré la baisse régulière et rapide des superficies sur lesquelles s’etend la culture de résine de cannabis, le Maroc reste le premier producteur mondial de celle-ci, relève le rapport 2014 de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (l’ONUDC), présenté jeudi dernier à Hanoi au Vietnam.
Avec 38.000 tonnes de cannabis produits sur une superficie de 52.000 hectares en 2012, le Maroc continue à dominer un marché de 177 millions  de consommateurs de cannabis dans le monde, sous forme d’herbe ou de résine. Ce chiffre est situé, d’après ledit rapport,  au milieu d’une fourchette allant de 125 à 227 millions de consommateurs, soit entre 2,7 et 4,9% de la population mondiale âgée de 15 à 64 ans.
Le rapport 2014 de l’ONUDC rapporte que plus de 170 millions de personnes consomment du cannabis dans le monde contre 17 millions pour la cocaïne. Le nombre  total de…

Voir l’article original 160 mots de plus

En France et en Angleterre, c’est pareil!

Belmarsh

Bellmarsh

J’ai été hébergé dans la partie ronde: forteresse dans la forteresse, avant d’être transféré au Canada. Changement de cellule tous les 2 jours. Interdiction de parler français!

On accède à la cour de justice par un sous-terrain, revêtu d’une tenue jaune et verte! Les parties vertes sont celles où les agents d’HM prison peuvent tirer à balles réelles!

Classé AA!

brixton

Hébergé quelques jours à Brixton avant d’être classé AA

Main_gate_to_the_HM_Prison_Wormwood_Scrubs_in_spring_2013_(2)

Hébergé quelques semaines à Wormwood Scrubs! Classé AA

High Down Prison

Hébergé quelques semaines à High-Down – Classé AA

EXTRAIT:

« Un collectif de prisonniers et des avocats engagés dans la lutte pour l’amélioration des conditions de vie dans les prisons grecques affirment que le nouveau type d’établissement pénitentiaire que le gouvernement veut mettre en place limite et même abolit de facto certains droits des prisonniers, comme les sorties autorisées, le travail, les cours qui donnent droit à une réduction de peine, les contact avec les proches et les échanges avec les autres prisonniers. De surcroît, les personnes condamnées à vie, pour terrorisme ou assassinats en bande organisés ne pourront pas bénéficier de mesures de libération anticipées avant une période incompressible de vingt ans, sans avoir pour autant droit à des sorties autorisées.« 

Solidarité Ouvrière

Le Courrier des Balkans, 30 juin 2014 :

Depuis le 23 juin, dans toute la Grèce, près de 4.000 prisonniers ont entamé une grève de faim pour protester contre un nouveau projet de loi carcéral censé lutter, selon le gouvernement, contre les « anarchistes ». Depuis des années, les rapports de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) et du Conseil de l’Europe dénoncent les très dures conditions de vie qui prévalent dans les prisons grecques.

D’ici une vingtaine de jours, le Parlement grec devrait débattre de ce nouveau projet de loi. Et selon les prisonniers, la seule façon de se faire entendre et de faire valoir leurs revendications, c’est la grève de la faim. Car ces derniers ont de bonnes raisons de s’inquiéter.

Voir l’article original 368 mots de plus

Aviseur International

Guardia-di-Finanza-Italian-Customs-Police-ATR-42_PlanespottersNet_271109

Le cargo, battant pavillon du Togo,  constamment surveillé,  faisait route de Gibraltar vers la Mer Noire et transportait  plus de 20 tonnes de haschisch.

A la suite de surveillance aérienne de l’ATR 42 de la Guardia di Finanza sur le canal de Sardaigne et le détroit de Sicile, le cargo a été intercepté au large de Pantelleria.

Pantelleria_mapguardia-di-finanza-400x215

L’opération a été menée par la DCSA (Direzione centrale dei servizi antidroga) de Rome en étroite liaison avec le centre Maritime d’analyses et d’ opérations de Lisbone (Lisboa, Portugal).

000000000000000000000000000000000000000

Voir l’article original

Aviseur International

dnred_photo

2, mail Monique-Maunoury
TSA 90313
94853 Ivry-Sur-Seine Cedex

Téléphone : +33 9 70 28 10 00

°°°°°°°°°°°°°

La DNRED s’appelait à l’origine la Direction nationale des enquêtes douanières (DNED). Elle lutte contre l’importation illégale de produits sensibles comme les stupéfiants et les armes ou ceux qui sont l’objet d’une contrebande importante (tabac, contrefaçons). C’est en 1988 qu’a été adjointe une direction du renseignement.

La direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED), rattachée à la direction générale des douanes et droits indirects (DGDDI), est chargée de mettre en œuvre la politique du renseignement, des contrôles et de lutte contre la fraude de cette dernière.

dnred%20enqu%EAte

La DNRED compterait environ 740 agents. Elle comprend notamment trois directions fonctionnelles :

  • la direction du renseignement douanier (DRD – environ 120 agents), chargée de gérer et d’animer la collecte, le traitement et la diffusion du renseignement au sein de l’ensemble des services douaniers ;
  • la

Voir l’article original 84 mots de plus

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Voir ou revoir:

http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/marc-fievet-j-ai-ete-lache-par-un-incompetent-assure-l-ancien-agent-infiltre-des-douanes-7764328366

http://marcfievet55.skyrock.com/3211526739-Mais-qui-est-donc-Francois-Auvigne-ancien-eleve-de-l-ENA-promotion.html

000000000000000000000000000000000

I_want_you

RIA NovostiSaint-Pétersbourg: la police saisit 45 kilos d'héroïne (FSKN)Saint-Pétersbourg: la police saisit 45 kilos d’héroïne (FSKN)

12:15 25/06/2014 Les policiers ont démantelé une importante filière de trafiquants d’héroïne afghane à Saint-Pétersbourg, saisissant près de 45 kilos de drogue, a annoncé jeudi aux journalistes le directeur du Service fédéral russe de contrôle des stupéfiants (FSKN) Viktor Ivanov.>>

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
DEADEA busts suspected drug-trafficking ring in Gonzales, Texas

SAN ANTONIO — Six people in Gonzales, Texas, were taken into custody Wednesday after an alleged drug-trafficking operation was busted.

The Drug Enforcement Administration is calling the investigation « Operation Come and Take It. »

READ: http://www.kens5.com/news/DEA-busts-drug-trafficking-ring-in-Gonzalez-Texas-264727171.html

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

ImageCOLOMBIE

La production de cocaïne a baissé de près de 13% en 2013 en Colombie, l’un des principaux pays producteurs, a annoncé aujourd’hui l’Office des Nations unies de lutte contre la drogue et la criminalité (ONUDC).

LIRE:

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/06/26/97001-20140626FILWWW00314-colombie-production-de-cocaine-en-forte-baisse.php

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

POLICEFRANCE

Un véhicule de grosse cylindrée perquisitionné renfermait tout un trésor : « 58 kilos de cannabis, un kilo de cocaïne pure, 300 grammes de cocaïne coupée, 150 cartouches de revolver de type 357 Magnum, ainsi qu’un lot de bijoux, des fausses plaques d’immatriculation et des pièces détachées de voitures », selon une source proche du dossier.

LIRE: http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/seine-saint-denis-60-kilos-de-cannabis-et-coca-ne-saisis-dans-une-voiture-7772865217

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

ImageBELGIQUE

La justice belge a démantelé un important trafic international de drogue impliquant un groupe de motards des Hells Angels, procédant à la saisie d’une demi-tonne de cocaïne et à l’arrestation de 13 suspects, a rapporté jeudi le journal belge Het Nieuwsblad.

LIRE: http://www.liberation.fr/societe/2014/06/26/belgique-une-demi-tonne-de-cocaine-saisie-dans-le-milieu-des-hells-angels_1051070

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

ImageGUADELOUPE

235 kilos de cocaïne saisis aux Antilles!

Les plans des trafiquants du Venezuela ont été contrariés dans la nuit du 14 au 15 juin, au large de la Guadeloupe. 235 kilos de cocaïne, destinés aux Antilles, ont  été saisis sur un bateau de pêche et un go fast.

LIRE: http://martinique.la1ere.fr/2014/06/17/235-kilos-de-cocaine-saisis-161973.html

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Pour mémoire:

USA

Nations Largest Cocaine Smuggler Revealed: The DEA

000000000000000000000000000000000000

24 juin 2014

 

Carte : Les bases de drones US en Afrique (y compris aux Seychelles !)


 

 

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Mes coups de coeur

par Nick Turse

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 10 exercices militaires, 55 opérations, 481 activités de coopération en matière de sécurité. Pendant des années, l’armée étasunienne a ouvertement insisté sur le fait qu’elle n’intervenait en Afrique que dans une faible mesure. Le personnel et les commandants chargés des affaires publiques de l’armée ont prétendu à plusieurs reprises qu’il s’agissait seulement d’une « présence minimale », et sont même allés jusqu’à affirmer que la présence du personnel militaire était relativement faible. Cependant, ils ont refusé de préciser en quoi consiste cette présence minimale. Par exemple, lors d’une interview, un porte-parole d’AFRICOM (Commandement des États-Unis pour l’Afrique) s’était montré inquiet car si l’on reprenait dans un tableau le nombre de déploiements militaires, cela donnerait une « image défavorable » des forces américaines.

La suite à lire sur : http://michelcollon.info/Entre-2012-et-2013-l-armee.html?lang=fr

Voir l’article original

image_previewEl capitán del Ejército colombiano Adolfo Enrique Guevara Cantillo -ex jefe de inteligencia de un grupo élite militar en el año 2004- reveló este domingo que el expresidente Álvaro Uribe (2002-2010) “dictaba ordenes para cometer asesinatos”, gracias a un estrecho vínculo entre las entonces fuerzas del Estado y ciertos grupos criminales.

Las ejecuciones extrajudiciales reveladas por el capitán Adolfo Enrique Guevara Cantillo forman parte de las estadísticas de los “triunfos” de la guerra de Álvaro Uribe contra las FARC, que el propio exmandatario reclama en su campaña electoral actual.

LEER mas: http://www.telesurtv.net/articulos/2014/02/24/alvaro-uribe-dictaba-ordenes-el-ejercito-para-cometer-asesinatos-3173.html

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

La expresentadora colombiana Virginia Vallejo, quien mantuvo un romance de cinco años con el capo del narcotráfico Pablo Escobar, aseguró que el expresidente Álvaro Uribe “le concedió docenas de licencias” al líder del cartel de Medellín para disponer de pistas de aterrizaje.

« Por Pablo pude saber que Uribe le concedió docenas de licencias para disponer de pistas de aterrizaje. Me decía que sin la ayuda de ‘ese muchachito bendito’ estaría trayendo la pasta de coca a pie desde Bolivia », agregó Vallejo en entrevista este sábado a la revista argentina Noticias.

Vallejo aseguró además que el líder del cartel de Medellin « era un pésimo amante » y admitió tenerle miedo y haber temido por su vida.

000000000000000000000000000000000000000000000000

 

 

 

Colombia3Además, durante el Gobierno de Álvaro Uribe (2002-2010) los casos crecieron en 101 por ciento,  mientras el general Mario Montoya fue comandante del Ejército, a quien se le atribuye fomentar la política de beneficios a cambio de bajas en combate, los casos subieron a 141 por ciento.

Las ejecuciones extrajudiciales de civiles son casos presentados como bajas en combate, a cambio de beneficios económicos o ascensos. Sin embargo, en estos casos se presentan civiles inocentes en lugar de insurgentes y guerrilleros.

La musique adoucit les moeurs !

Contrairement à ce qui est relayé à l’envi par les médias, le trafic de drogue sera bien intégré dans le PIB dans les déclarations faites à Bruxelles… pour se conformer « à la règle ». Drogue est prostitution, vertus hautement reconnues, sont acceptées dans les comptes, l’argent n’ayant pas d’odeur pour des « décideurs » de la commission européenne… non élus. A quand l’argent du jihad ?

Voir l’article original