Archives de la catégorie ‘Syndicats’

Solidarité Ouvrière

Nice Matin, 30 janvier 2015 :

Ils étaient une cinquantaine à défiler ce jeudi, en début d’après-midi, à Fontvieille pour dénoncer le plan de licenciement dont ils vont faire l’objet dans le courant de l’année

Des sifflets, des banderoles et surtout beaucoup de tristesse. C’était à Fontvieille, hier midi, avec les 84 futurs licenciés de Robertshaw. Un tableau qui s’ajoute à la série noire des Mécaplast, Monachem, Borgwarner, Théramex, Single Buoy Moorings,…

Voir l’article original 391 mots de plus

Solidarité Ouvrière

Ce 29 janvier, 15.000 ouvriers métallurgistes dans 22 régions de Turquie se sont mis en grève à l’appel du syndicat Birlesik Metal-Is affilié à la confédération DISK. Alors que des syndicats minoritaires ont signé avec le patronat un accord fixant le salaire minimum à 5,80 Lires turcs de l’heure (soit 2,20 euros), soit à peine plus que le SMIC fixé à 5,66 Lires, les ouvriers de la métallurgie exigent de véritables hausses de salaires pour faire face à la hausse des prix.

metalloturquie

Voir l’article original

Solidarité Ouvrière

L’Express, 29 janvier 2015 :

Ils étaient 30.000 à battre le pavé parisien (moitié cheminots, moitié salariés de l’énergie), selon la CGT, 14.000, selon la police (8.500 gaziers et 5.500 cheminots).

sncferdf

Venus toutes les régions de France, les premiers salariés de l’énergie (Areva, EDF, GDF-Suez, Alstom..) ont commencé à affluer à 10H30 Place Denfert-Rochereau (XIVe arrondissement). A la mi-journée, plusieurs milliers attendaient le top départ en mangeant des merguez dans un brouhaha de discussions, sifflets et fanfare.

Voir l’article original 307 mots de plus

Solidarité Ouvrière

RTBF, 29 janvier 2015 :

La FGTB Liège-Huy-Waremme a annoncé, hier, qu’elle déposait un préavis de grève générale interprofessionnelle qui arrivera à échéance lundi prochain, le 2 février.

Cette décision est justifiée par le blocage des négociations du groupe des dix. Comme l’explique Francis Gomez, Président de la FGTB Liege Huy Waremme.

Voir l’article original 119 mots de plus

Solidarité Ouvrière

France 3 Midi-Pyrénées, 29 juillet 2015 :

Les salariés se mobilisent à nouveau. La mise en vente de la filiale d’Airbus approche de son terme. Deux sociétés repreneuses ont été retenues. Les 600 salariés craignent des fermetures de site et une dégradation des conditions de travail.

A partir de 9h, jeudi matin, les salariés se sont mobilisés. Une grève a été déclenchée.

Voir l’article original 65 mots de plus

Solidarité Ouvrière

Communiqué de la CGT Mines Energie d’Alsace-Franche-Comté suite à l’action du 28 janvier à Audincourt qui a coupé l’électricité à Valls :

La Fédération Nationale Mines Energie CGT et ses syndicats présents au rassemblement à Audincourt, soutiennent la coupure d’électricité réalisée par les électriciens et gaziers lors du meeting.

Cette action vise à rappeler que cette loi de transition énergétique est une bonne idée, mais avec de très mauvaises solutions !

Voir l’article original 188 mots de plus

Solidarité Ouvrière

Le Figaro, 28 janvier 2015 :

Le premier ministre était venu soutenir le candidat PS, confronté dimanche à une législative partielle pour reprendre le siège de Pierre Moscovici, nommé commissaire européen à Bruxelles. Mais la CGT a retardé l’événement de 45 minutes.

Pour les socialistes, c’était le meeting de la dernière chance. En effet, le 1er février prochain se tient une législative partielle à risque dans la 4e circonscription du Doubs. Le fauteuil de député de Pierre Moscovici sera remis en jeu, et les intentions de vote sont inquiétantes pour le PS qui pourrait être éliminé dès le premier tour au profit d’un duel FN – UMP. Porté par les sondages, Manuel Valls s’est rendu ce mardi soir à Audincourt pour un meeting de soutien au candidat socialiste Frédéric Barbier, et tenter de renverser la vapeur. Mais c’était sans compter la CGT.

Voir l’article original 129 mots de plus

Des routiers bloquent un dépôt pétrolier près de Rennes, le 27 juin 2011. Les routiers mettent leur mouvement entre parenthèses. La CFDT Transport, premier syndicat du secteur, a décidé mercredi de « suspendre tous les points de blocage le temps de la négociation », qui reprendra jeudi matin avec le patronat sur les salaires. L’Union Fédérale Route (CFDT-UFR) « a décidé de suspendre tous les points de blocage le temps de la négociation », a affirmé son secrétaire général, Thierry Cordier.
LIRE plus:

Solidarité Ouvrière

Le Nouvel Observateur, 28 janvier 2015 :

Blocages de zones pétrolières, de sites industriels et logistiques : la reprise du dialogue jeudi avec le patronat n’y change rien, la CFDT Transport, majoritaire dans la profession, multiplie les actions mercredi 28 janvier.

Le syndicat avait annoncé la couleur vendredi dernier, prévenant qu’il ciblerait des « grands groupes de transport », dont les propriétaires sont adhérents des fédérations patronales (FNTR, TLF et UNOSTRA).

Voir l’article original 293 mots de plus

Solidarité Ouvrière

ALAKHBAR, 28 janvier 2015 :

La grève partielle des employés de la SNIM aurait paralysé l’activité de la la Société Nationale Industrielle et Minière quatre heures durant.

« La grève a paralysé presqu’à 100% l’activité de la société durant quatre heures de temps», a confié à Alakhbar un responsable syndical.

Voir l’article original 28 mots de plus

Solidarité Ouvrière

Article publié par l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Le 25 janvier 2015, se tenait en Grèce des élections qui ont vu la victoire de Syriza, un parti de gauche se revendiquant anti-austérité. Alors qu’en Europe, cette victoire est saluée par toute les gauches anti-capitalistes, Syriza a déjà confirmé qu’il n’était en rien un parti de la classe ouvrière mais bien un parti nationaliste puisqu’à peine élu, l’organisation se rapprochait déjà du parti des Grecs indépendants, un parti souverainiste et au service des patrons.

Cette élection montre une fois de plus que la classe ouvrière n’a rien à attendre des élections ! Ce sera par nos luttes que nous arriverons à abattre le système capitaliste et construire la révolution communiste. Comme le disait Karl Marx « Les prolétaires n’y ont rien à perdre que leurs chaînes. Ils ont un monde à y gagner ».

Voir l’article original

Solidarité Ouvrière

Le Courrier des Balkans, 27 janvier 2015 :

L’immense combinat minier de Trepça demeure toujours le « coeur » du Kosovo, même si Albanais et Serbes qui travaillaient ensemble autrefois, sont désormais séparés. En 1989, la grève des mineurs fit trembler toute la Yougoslavie, celle de 2015 rebattra-t-elle les cartes ? Les mineurs exigent une renationalisation du combinat, qui doit appartenir au Kosovo.

Agim Ferizi, 58 ans, sort de la mine sans un regard pour le panneau qui surplombe l’entrée, sur lequel chaque mineur jette les yeux avant de plonger dans les profondeurs de la terre, et qui proclame : « Me fat », « Bonne chance ». « La chance, oui, on en a bien besoin. Dans la mine, le danger est partout ».

Voir l’article original 231 mots de plus

Solidarité Ouvrière

Le Progrès, 28 janvier 2015 :

Quelque 300 salariés de Renault Trucks ont cessé le travail durant deux heures, ce mardi après-midi sur le site de Bourg. Une grève lancée par l’intersyndicale CFDT, CGT, FO, Sud à la suite d’une assemblée générale.

Au cœur du conflit, les négociations annuelles obligatoires (NAO). « La direction a proposé 0,9 % de hausse générale des salaires. Soit 15 € d’augmentation brute pour un ouvrier », note l’intersyndicale qui juge le geste très insuffisant. Entre chômage partiel et suppression de primes, la perte pourrait aller jusqu’à 340 € sur la fiche de paye de février ! « Pour un salaire de 1 600 €, c’est énorme », constate un ouvrier. Ce jeudi, une nouvelle assemblée générale décidera de la suite à donner au mouvement.

Voir l’article original

Solidarité Ouvrière

L’Est Républicain, 27 janvier 2015 :

Les différentes équipes de l’usine productrice de brie se sont mises en grève hier dès 4 heures à l’appel de la CGT.

Quelques palettes brûlent, juste devant l’entrée de l’usine. Un drapeau de la CGT flotte, alors qu’une trentaine d’employés de la CF&R (Compagnie des fromages & RichesMonts) se réchauffent comme ils peuvent sous leur parapluie. L’appel à la grève a été lancé et hier, dès 4 heures, les grévistes de l’équipe du matin se sont rassemblés aux portes de leur usine.

Voir l’article original 300 mots de plus

Solidarité Ouvrière

Ouest France, 27 janvier 2015 :

Réunis en assemblée générale vers 17 heures ce lundi, les salariés grévistes de la RTCR (réseau Yélo) ont décidé de rester mobilisés et de reconduire le mouvement de grève pour ce mardi avec blocage du dépôt de Lagord. Aucun bus ne devrait donc circuler sur le réseau.

Voir l’article original

Solidarité Ouvrière

Ouest France, 26 janvier 2015 :

La CGT a lancé un mouvement de grève. Diverses usines de la Compagnie des fromages sont à l’arrêt ou tournent au ralenti. Les sites de Vire, Coutances et Ducey sont touchés.

Vire

Le syndicat réclame une hausse des salaires (+4%) dans le cadre des négociations annuelles. La direction (groupe Bongrain-Sodiaal) a concédé une augmentation cet été de 0,4 à 0,7%.

Voir l’article original 110 mots de plus

Solidarité Ouvrière

Ouest France, 26 janvier 2015 :

Dans le cadre des négociations annuelles prévues demain, les salariés de Système U se mobilisent ce lundi 26 janvier. Ils revendiquent une augmentation salariale de 3 %.

superu

Une cinquantaine de salariés de Système U étaient présents, ce lundi 26 janvier, à 8 h 30, devant la plate-forme d’Ifs.

Voir l’article original 69 mots de plus

Solidarité Ouvrière

Belga, 27 janvier 2015 :

Les négociations, qui portent sur les salaires de quelque 34.000 membres du personnel de sécurité, sont toujours au point mort.

Le trafic dans les aéroports de Düsseldorf (ouest) et de Cologne/Bonn risque d’être perturbé mardi par une grève du personnel de sécurité. Certains vols pourraient être retardés. Selon un porte-parole du syndicat Verdi, 150 membres du personnel ont débrayé.

Voir l’article original 83 mots de plus

Fichier:Le Monde logo.svg

Le Monde.fr avec AFP | 26.01.2015 à 08h50 • Mis à jour le 26.01.2015 à 09h09

Le but est de ces actions ciblées est de toucher les acteurs principaux de la FNTR qui n'appliquent que les minima sociaux et freinent les discussions pour l'amélioration de la convention collective  au porte-monnaie, affirment les syndicalistes.
Les routiers mettaient en place lundi matin, comme prévu, de nouveaux blocages de sites ciblés, dans toute la France, selon les syndicats. « Ça se met en place un peu partout », a dit Jérôme Vérité (CGT), ce que confirme Thierry Douine (CFTC).

L’intersyndicale CGT, FO, CFTC, CFE-CGC veut pénaliser l’économie des transporteurs après le refus catégorique des fédérations patronales d’aller au-delà de 2 % de hausses de salaires (pour les coefficients les plus bas) au maximum quand les syndicats de routiers en réclamaient 5 %, après deux années blanches.

> Lire notre décryptage : Pourquoi les routiers font-ils grève ?

A la grande colère des syndicats, les fédérations patronales – Fédération nationale des transporteurs routier (FNTR), Transport et logistique de France (TLF), Union nationale des organisations syndicales des transporteurs routiers automobiles (Unostra) et Organisation des transporteurs routiers européens (OTRE) – ont boycotté jeudi une nouvelle réunion de négociations qui avait été convoquée par la commission mixte paritaire sous l’égide du ministère du travail. Un refus « déploré » par le secrétaire d’Etat chargés des transports, Alain Vidalies. Dans Le Journal du dimanche, le ministre du travail, François Rebsamen, a appellé « le patronat à s’asseoir à la table des négociations ».

« TOUT LE MONDE PASSE SAUF LES CAMIONS »

Près de l’aéroport de Nantes-Atlantique, une cinquantaine de militants syndicaux-chauffeurs routiers se sont ainsi postés sur la zone industrielle de Saint-Aignan-Grandlieu depuis 5 heures, selon Thierry Mayer (CGT). « Vous pouvez rassurer les usagers, tout le monde passe sauf les camions ! », a-t-il lancé. Le but est de « toucher au porte-monnaie des acteurs principaux de la FNTR [Charles André et Norbert Dentressangle] qui n’appliquent que les minima sociaux et freinent les discussions pour l’amélioration de la convention collective », a poursuivi M. Mayer.

Selon les syndicats, des actions sont organisées à Bordeaux, Caen, Angers et Rennes. D’autres sont en place ou en cours de mise en place à Chambéry, Clermont-Ferrand, Compiègne, Dunkerque et Libercourt. Montpellier devrait être de la partie à la mi-journée, tandis que Toulouse « va se mettre en place ».

Après un week-end de pause, les routiers ont repris un mouvement visant à pousser le patronat à revenir à la table des négociations salariales à l’appel de l’intersyndicale CGT, FO, CFTC, CFE-CGC. La CFDT prévoit de mener à son tour des actions à partir de mercredi.

 source: http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/01/26/les-routiers-reprennent-leurs-blocages_4563207_3234.html

PLUS avec:

Ouest-France, toute l’actualité locale et internationale

Grève des routiers. Les blocages reprennent ce lundi

Lundi dernier, la mobilisation avait été forte, avec de nombreux barrages filtrants, comme ici à Chantepie, près de Rennes.

Ouest-France, avec AFP.

Comme prévu, les routiers mettent en place lundi matin de nouveaux blocages desitesciblés, dans toute la France, selon les syndicats.

Les actions visent à pénaliser les patrons qui refusent la négociation salariale, pas les particuliers, et sont axées sur des sites logistiques et les grosses entreprises adhérentes des organisations patronales.

« On bloque les zones pour empêcher les camions de sortir et même de rentrer », a indiqué Jérôme Vérité (CGT).

LIRE: http://www.ouest-france.fr/greve-des-routiers-les-blocages-reprennent-ce-lundi-3144362

000000000000000000000000000000000000