EUROPE đŸ‡ȘđŸ‡ș : la Commission europĂ©enne sommĂ©e de s’expliquer sur ses liens avec Palantir

Publié: 28 dĂ©cembre 2020 dans Informations gĂ©nĂ©rales
Tags:

L’entreprise amĂ©ricaine Palantir collabore avec Europol par le biais de la sociĂ©tĂ© française CapGemini, notamment pour l’analyse de donnĂ©es liĂ©es au terrorisme. Une situation qui inquiĂšte des eurodĂ©putĂ©s.

L’intervention des dĂ©putĂ©s europĂ©ens fait suite Ă  une enquĂȘte rĂ©cente menĂ©e par Euractiv. Celle-ci a rĂ©vĂ©lĂ© que la prĂ©sidente de la Commission, Ursula von der Leyen, a encontrĂ© le PDG de Palantir Ă  Davos en janvier dernier, mais que l’exĂ©cutif n’a pas conservĂ© de notes sur le dĂ©tail de leurs Ă©changes.

Palantir a Ă©tĂ© la cible d’invectives aprĂšs avoir conclu un partenariat avec le Service de l’immigration et des douanes des États-Unis en 2018. La sociĂ©tĂ© avait Ă©tĂ© engagĂ©e pour mettre en Ɠuvre son systĂšme de gestion des cas d’enquĂȘte (ICM) dans le cadre du projet du prĂ©sident Donald Trump visant Ă  expulser des millions d’immigrants des États-Unis.

Peter Thiel fait partie des fondateurs de l’entreprise

Premier investisseur extĂ©rieur de Facebook, ce dernier avait Ă©galement soutenu la campagne prĂ©sidentielle de Donald Trump en 2016 par un don de 1,25 million de dollars. Selon certaines allĂ©gations, Palantir a travaillĂ© dans le passĂ© avec Cambridge Analytica, la sociĂ©tĂ© d’analyse politique qui avait illĂ©galement obtenu les donnĂ©es personnelles d’environ 87 millions d’utilisateurs de Facebook Ă  leur insu.

Les rĂ©vĂ©lations d’Euractiv ont suscitĂ© la rĂ©action immĂ©diate de certains membres du Parlement europĂ©en, notamment des eurodĂ©putĂ©es libĂ©rales Karen Melchior et Sophie in’t Veld, qui ont enjoint la Commission Ă  faire preuve de davantage de transparence – l’une des prioritĂ©s politiques mises en avant par Ursula von der Leyen au dĂ©but de son mandat.

Sophie in’t Veld, qui s’intĂ©resse de prĂšs aux opĂ©rations de la sociĂ©tĂ© amĂ©ricaine depuis qu’elles ont suscitĂ© la controverse, a rĂ©digĂ© une lettre supplĂ©mentaire destinĂ©e Ă  la Commission, en date du 10 juin. La missive demande plus d’informations sur le dĂ©veloppement des relations entre Palantir et les organisations de l’UE au cours des derniĂšres annĂ©es.

Europol collabore avec Palantir

La veille, le 9 juin, Ylva Johansson, la commissaire europĂ©enne aux affaires intĂ©rieures, avait rĂ©vĂ©lĂ© que l’Office europĂ©en de police Europol faisait appel, depuis 2016, Ă  des technologise dĂ©veloppĂ©es par Palantir pour « l’analyse opĂ©rationnelle de toutes les donnĂ©es liĂ©es Ă  la lutte contre le terrorisme ».

L’office de police a indirectement engagĂ© Palantir par le biais de la branche nĂ©erlandaise de la sociĂ©tĂ© française Capgemini, sur la base d’un appel d’offres public de plusieurs millions, a Ă©crit Ylva Johansson dans une lettre Ă  Cornelia Ernst, une eurodĂ©putĂ©e du groupe parlementaire de gauche GUE.

Mercredi 10 juin, Sophie in’t Veld a rĂ©clamĂ© davantage de dĂ©tails Ă  la Commission concernant cette relation, soulignant notamment qu’un analyste senior d’Europol avait travaillĂ© comme « analyste intĂ©grĂ© » chez Palantir, de dĂ©cembre 2012 Ă  mars 2014.

L’eurodĂ©putĂ©e nĂ©erlandaise a Ă©galement Ă©voquĂ© ses prĂ©occupations concernant l’implication de Palantir dans l’application europĂ©enne de traçage des contacts des personnes infectĂ©es par le coronavirus.

Elle a aussi demandĂ© plus d’informations sur une rĂ©union qui a eu lieu en mars 2019. Celle-ci eu lieu Ă  Washington et a rassemblĂ© le coordinateur de l’UE pour la lutte contre le terrorisme, Gilles De Kerchove, le directeur gĂ©nĂ©ral adjoint de la migration et des affaires intĂ©rieures de la Commission europĂ©enne, Olivier Onidi, et des reprĂ©sentants de Palantir.

« Faire bon accueil » aux suggestions de Peter Thiel

Par ailleurs, des documents remis dĂ©but juin Ă  Sophie in’t Veld en vertu des lois sur la libertĂ© d’information ont rĂ©vĂ©lĂ© l’existence d’une sĂ©rie de notes prĂ©parĂ©es pour une rĂ©union entre Peter Thiel et la vice-prĂ©sidente de l’UE chargĂ©e du numĂ©rique, Margrethe Vestager, lors de la confĂ©rence de Munich sur la sĂ©curitĂ© qui a eu lieu en fĂ©vrier de cette annĂ©e.

Dans ces notes, Margrethe Vestager est invitĂ©e Ă  faire passer une sĂ©rie de « messages essentiels » Ă  l’intention de Peter Thiel – dont l’un concerne le manque d’investissements du secteur privĂ© de l’UE dans les « technologies approfondies ». À cet Ă©gard, les notes conseillent Ă  Margrethe Vestager de « faire bon accueil aux suggestions » du fondateur de Palantir :

« Pour diverses raisons cependant, le secteur privĂ© de l’UE n’investit pas encore autant qu’il le pourrait dans les entreprises innovantes de technologies approfondies », indiquent les notes d’information. « Soulignez le fait que les idĂ©es et les suggestions de votre interlocuteur, fondĂ©es sur sa longue expĂ©rience aux États-Unis et sa rĂ©cente expĂ©rience en Europe, sont les bienvenues pour amĂ©liorer cette situation. »

source

—————–

Capgemini de tous les combats avec la douane française pour gérer le Brexit

Les services des douanes affirment ĂȘtre prĂȘts Ă  faire fonctionner leur nouvelle « frontiĂšre intelligente » entre l’Hexagone et le Royaume-Uni. Est-ce de a compĂ©tence ou de l’aide apportĂ©e par Capgemini

La DGA retient Atos/Cap Gemini et Thales/Sopra Steria en compétition pour le projet Artemis

La numĂ©risation croissante de l’engagement des forces françaises concerne les services de soutien et de maintenance logistique, comme les agents de renseignement, l’analyse prĂ©dictive, le dĂ©ploiement des systĂšmes d’information et de communication, la cybersĂ©curitĂ© ou encore l’entrainement et la simulation. En partenariat avec Sopra Steria, Thales se rĂ©jouit d’avoir Ă©tĂ© retenu par la DGA pour la mise en Ɠuvre de la deuxiĂšme phase du partenariat innovant Artemis. Celle-ci consiste en l’amĂ©lioration des capacitĂ©s de la plateforme, sa rĂ©silience et son adĂ©quation Ă  des usages plus nombreux et plus exigeants. Cette phase de maturation de la solution permettra de la tester notamment dans les domaines de la cybersĂ©curitĂ©, du renseignement, du traitement d’image, de la maintenance et de la santĂ© du soldat. Ce dĂ©monstrateur opĂ©rationnel comprend l’intĂ©gration de donnĂ©es massives, le dĂ©veloppement de traitements spĂ©cifiques et une interface utilisateur novatrice pour prĂ©senter les rĂ©sultats des traitements, progressivement dĂ©ployĂ© sur de nombreux sites opĂ©rationnels. A terme, cette plateforme s’adressera aux besoins interministĂ©riels de traitement de l’exploitation de donnĂ©es de masses, problĂ©matiques partagĂ©s par les douanes, la justice et Ă  sĂ©curitĂ© intĂ©rieure. Elle sera Ă©galement disponible pour les autres services de l’administration.

C’est Ă  la fin 2016 que Cap Gemini a dĂ©ployĂ© l’outil SPSS Modeler d’IBM intĂ©grĂ© dans un Risk Management System.

CrĂ©Ă© en 2016, le service d’analyse de risque et de ciblage (SARC) aurait permis de notifier prĂšs d’un million d’euros de droits et taxes Ă©ludĂ©s cette annĂ©e selon les rĂ©sultats annuels communiquĂ©s par Bercy.

L’analyse de grands volumes de donnĂ©es pour lutter contre les fraudes reste anecdotique dans le bilan 2018 des douanes prĂ©sentĂ© ce 25 fĂ©vrier par Bercy.

» La pertinence des cibles a d’ores et dĂ©jĂ  permis de notifier prĂšs d’un million d’euros de droits et taxes Ă©ludĂ©s, sans compter les enquĂȘtes en cours. Un niveau Ă©levĂ© de pertinence des cibles (prĂšs de 50 %) a Ă©tĂ© atteint grĂące Ă  la mise en place d’un processus de travail qui combine la puissance des outils de datascience avec une exploitation des rĂ©sultats par des experts douaniers pour identifier les fraudes Ă  forts enjeux. » indique le rapport.

Un million €, c’est une goute d’eau sur les 49 millions d’avoirs criminels financiers saisis, mais le « datamining » a droit Ă  son chapitre dĂ©diĂ© dans le bilan 2018.

Le SARC monte en puissance

Selon Bercy, les perspectives existent pour  » identifier les fraudes Ă  forts enjeux. » Et c’est le travail du SARC (Service d’Analyse de Risque et de Ciblage )

CrĂ©Ă© en 2016,  cette entité  – rattachĂ©e Ă  la Direction gĂ©nĂ©rale des douanes et des droits indirects (DGDDI) –   a pour mission de « centraliser les analyses de risques et de dĂ©velopper de nouvelles techniques pour identifier parmi des millions de dĂ©clarations, celles qui prĂ©sentent des anomalies de nature Ă  dissimuler une Ă©ventuelle fraude dĂ©clarative. » explique le rapport.

Selon diffĂ©rentes sources d’information, la cellule « Datamining » doit compter 3 agents sur un total de 45 pour l’ensemble des 5 cellules qui composent le SARC. On ignore si l’effectif est complet mais on a vu circuler des offres d’emploi  ( par exemple ici ) ces derniers mois.

SPSS Modeler d’IBM pour l’analyse

C’est Ă  la fin 2016 que Cap Gemini a dĂ©ployĂ© l’outil SPSS Modeler d’IBM intĂ©grĂ© dans un Risk Management System.

Mais selon un compte-rendu publié en mars 2018 par le syndicat Solidaires-Douanes   » Le premier bilan des travaux de   »l’expert en donnĂ©es massives » , recrutĂ© dĂ©but novembre 2018, s’avĂšre dĂ©cevant ». Une critique qui n’empĂȘche pas de parier sur des succĂšs Ă  venir Ă  condition de rĂ©pondre au sous-effectif , notamment dans les directions rĂ©gionales qui doivent disposer d’interlocuteurs pour travailler en coordination avec les data-analystes du SARC.

Pour l’heure, Bercy affiche un optimisme de bon aloi :  » Des rĂ©sultats remarquables ont par exemple Ă©tĂ© obtenus dans le secteur du dĂ©douanement en matiĂšre de minoration de la valeur des marchandises dĂ©clarĂ©es, valeur qui constitue l’assiette des perceptions douaniĂšres. Un modĂšle spĂ©cifique de dĂ©tection a Ă©tĂ© testĂ© en 2018 auprĂšs de 20 directions rĂ©gionales. »

Ce modĂšle qui a permis de notifier le premier million de fraudes en 2018.

000000

commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s