FRANCE đŸ‡«đŸ‡· (dĂ©cideurs): pas d’initiative, courage absent et pas de crĂ©ativitĂ© ni d’audace, par peur d’ĂȘtre mis en cause

Publié: 12 avril 2020 dans 1 - Revue de presse - Journaux tĂ©lĂ©visĂ©s - Videos, France, Les Menteurs, Les soumis, Les tartuffes, RĂ©flexions, SociĂ©tĂ©
Tags:, ,

Si le gouvernement appelle Ă  l’union nationale dans le cadre de la lutte contre l’Ă©pidĂ©mie du coronavirus, Guillaume Bigot dĂ©crypte les rĂ©flexes d’une caste politique qui s’est empĂȘtrĂ©e dans une situation dont elle peine Ă  s’en sortir.

Pour Guillaume Bigot, Macron, c’est l’acharnement thĂ©rapeutique de l’ancien monde!

Le modĂšle anglo-saxon en question

Guillaume Bigot s’attaque aux Ă©lites et Ă  leurs rĂ©flexes dans son prochain livre qui devait initialement sortir le 17 avril prochain mais qui devrait ĂȘtre reportĂ©. Un terme qu’il n’aime pas forcĂ©ment utiliser mĂȘme s’il apparaĂźt dans le sous-titre de l’ouvrage. « En rĂ©alitĂ©, l’Ă©lite c’est positif, ça veut dire que ce sont les meilleurs », rectifie-t-il. « Or on peut davantage parler de caste dirigeante parce que je pense qu’on est sur la fin« , affirme le politologue.

Pour Guillaume Bigot, dans cette crise sanitaire, cette Ă©lite « s’est comportĂ©e comme une caste vieillissante, sĂ©nile en dĂ©pit du jeune Ăąge du prĂ©sident de la RĂ©publique, avec la mise en Ɠuvre de rĂ©flexes conditionnĂ©s, un peu pavlovien« , estime-t-il. Des mauvais rĂ©flexes qui s’illustrent de deux façons. « Il y a d’abord la contamination de l’Ă©narchie française par le management Ă  l’anglo-saxonne« , remarque-t-il, regrettant « sa conversion au fanatisme du marchĂ©, l’influence et le caractĂšre de contraintes trĂšs fortes qu’exerce l’Union europĂ©enne sous laquelle ils se sont eux-mĂȘmes placĂ©s ».

La fuite des responsabilités

Autre point, « il y a ce rĂ©flexe typique de la haute fonction publique, qui consiste Ă  appliquer des procĂ©dures et se demander s’il n’y a pas quelque chose dans nos dossiers Ă  mettre en Ɠuvre », regrette Guillaume Bigot. « On ne prend aucune initiative, on n’a pas de courage, de crĂ©ativitĂ© ou d’audace, on a peur d’ĂȘtre mis en cause« , dĂ©plore-t-il. Alors, les dirigeants « ouvrent des parapluies et appliquent des procĂ©dures« . Un phĂ©nomĂšne qui s’illustre « avec les comitĂ©s scientifiques et les mises en Ɠuvres des rĂšgles de droit stricto sensu sans pouvoir en suspendre« .

Guillaume Bigot pointe du doigt la dĂ©lĂ©gation de la production de masques. « Elle serait retardĂ©e parce qu’on dit que toutes les contraintes rĂ©glementaires, administratives, juridiques ne seraient pas respectĂ©es ». Un argument qui n’a pas de sens selon le politologue qui souligne que « l’on va importer 1 milliard de masques de Chine dont beaucoup seront dĂ©fectueux. Mais ce ne sera pas leur responsabilitĂ© Ă  eux », affirme-t-il.

« Cette classe dirigeante a Ă©tĂ© triĂ©e, sĂ©lectionnĂ©e, formĂ©e, choisie parce qu’elle est incapable de prendre des dĂ©cisions et qu’elle est complĂštement dans une optique de fonctionnaire et d’administratif et pas du tout de dĂ©cideur et en mĂȘme temps parce que son cerveau a Ă©tĂ© grignotĂ© par l’Union europĂ©enne et la globalisation ultra libĂ©rale« , dĂ©nonce Guillaume Bigot.

 

000000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s