FRANCE đŸ‡«đŸ‡·: le dogmatique de la technocratie mĂ©dicale Christophe Lannelongue remerciĂ©

Publié: 10 avril 2020 dans Informations gĂ©nĂ©rales, Les Menteurs, Les tartuffes, RĂ©flexions, SociĂ©tĂ©
Tags:

Le dĂ©sormais ex-directeur de l’Agence rĂ©gionale de SantĂ© (ARS) du Grand Est Christophe Lannelongue n’a pas eu le droit au mĂȘme traitement de faveur que le prĂ©fet de police de Paris Didier Lallement.

Au cƓur du problùme, la logique comptable fort malvenue en pleine crise sanitaire.

EXTRAIT

Une question se pose : comment Lannelongue a t-il pu vouloir maintenir un plan qui supprime ce qu’on n’a pas ? L’anĂ©mie du systĂšme hospitalier du Grand Est, symbole du dĂ©clin de notre systĂšme de santĂ© national, n’a donc pas convaincu Christophe Lannelongue de suspendre le plan ministĂ©riel de  restructuration. Il a appliquĂ© mĂ©caniquement les instructions de Bercy en faisant comme si la situation n’avait pas changĂ©.

Son suivisme bien discipliné révÚle le dogmatisme de la technocratie médicale qui ronge notre systÚme de santé.

D’un techno l’autre

AveuglĂ© par l’orthodoxie budgĂ©taire, Christophe Lannelongue en a oubliĂ© la mission fondamentale de la mĂ©decine : sauver des vies humaines
 on ajouterait bien  « quoi qu’il en coĂ»te » pour reprendre l’anaphore qui a ponctuĂ©e le dernier discours tĂ©lĂ©visĂ© d’Emmanuel Macron. Pour Lannelongue, ses propos lui ont coĂ»tĂ© son poste. Mais il sert de victime expiatoire, sacrifiĂ© sur l’autel Ă©lysĂ©en pour mieux se faire pardonner les choix politiques dĂ©sastreux qui ont portĂ© atteinte Ă  notre souverainetĂ© mĂ©dicale.

« C’est dans le vide de la pensĂ©e, que s’inscrit le mal » Ă©crivait Hannah Arendt. Oublier cette capacitĂ© de penser, de juger, de mettre Ă  distance les choses, c’est faire l’impasse sur notre humanité  Au lieu de parachuter Ă  la tĂȘte de notre systĂšme hospitalier des technocrates qui ont perdu le sens du bien commun, il faudrait peut-ĂȘtre privilĂ©gier philosophes et mĂ©decins, deux mĂ©tiers qui guĂ©rissent le corps et l’esprit.

Sibeth Ndiaye a annoncĂ© que Christophe Lannelongue serait remplacĂ© par un mĂ©decin issu de l’Inspection gĂ©nĂ©rale des affaires sociales (Igas), corps administratif au sein duquel retourne d’ailleurs le haut fonctionnaire limogé  Bref, on nomme un mĂ©decin venant de l’administration Ă©tatique. Encore une entourloupe du « en mĂȘme temps » macronien. Rappelons qu’AgnĂšs Buzyn, ex-ministre de la SantĂ©, Ă©tait aussi mĂ©decin, et ce n’est pas pour autant que la crise sanitaire a Ă©tĂ© anticipĂ©e.

LIRE

000000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s