Archives de 9 avril 2020

par h16

La situation n’est pas drôle, mais au moins en France avons-nous tous compris l’absolue nécessité qu’elle soit fermement encadrée : tout sera fait dans l’ordre, dans le respect le plus strict des règles, des normes et des formulaires que l’administration, inflexible, se chargera de faire distribuer, appliquer, remplir et tamponner.

Certes, notre pays ne sera certainement pas le plus protégé avec des masques dont nous attendons encore la livraison. Il ne sera certainement pas le plus suivi épidémiologiquement alors que les tests sont toujours réalisés avec la plus grande parcimonie et un souci des deniers publics comme on n’en avait plus vu depuis 40 années de déficits budgétaires. Il ne sera pas non plus le plus suivi statistiquement avec une fière bidouille des chiffres de mortalité comme seul le Parti communiste Chinois pourrait le comprendre.

Mais au moins, les Français en auront pour leurs 1100 milliards de prélèvements annuels : grâce à une maréchaussée au maximum de son utilité sociale, le peuple français sera le peuple le plus pruné de sa génération, au point que l’excuse qui sert de ministre de l’Intérieur en vient à fanfaronner sur les plateaux télé en vantant le demi-million de contredanses distribuées sur le territoire républicain.

Cette distribution d’amendes à un rythme stakhanoviste trouve une explication simple : il ne sera pris aucun risque avec les citoyens français dont on sait qu’ils sont trop bêtes et trop indisciplinés pour être laissés à leur seul jugement. Papa État ne peut laisser aucune latitude à ses enfants citoyens et doit mettre en œuvre toutes les précautions nécessaires pour les protéger de tout, y compris d’eux-mêmes, ces chers galopins turbulents.

« Précaution » : le mot est écrit. Il est même plus qu’écrit, il est sanctifié dans notre constitution, par principe même : malgré l’absence de certitudes dues à un manque de connaissances techniques, scientifiques ou économiques, il conviendra pour l’État français de prendre toutes les mesures anticipatives de gestion de risques eu égard aux dommages potentiels sur l’environnement et la santé.

lire plus

000000

 

« De tous les régimes qu’a connus notre peuple, pas un n’a su éviter la catastrophe. Des héros qu’on nous apprenait à admirer, pas un qui n’eût fini dans la tragédie, ou du moins dans l’échec… Quand la chance s’acharne à être mauvaise, elle est plus qu’un effet de hasard.  » Alain Peyrefitte

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

Le déroulement de cette crise du covid 19 donne lieu à des phénomènes incompréhensibles, des faits qui atteignent un tel niveau d’absurdité qu’en d’autres temps, ils seraient impossibles à croire. Que les dirigeants politiques continuent à communiquer, à pérorer, à parader, à prendre des bains de foule, à soigner leur popularité dans un tel climat où toute la population est confinée tandis que l’économie s’effondre comme un château de cartes, relève de la pure monstruosité. Faute de masques, faute de tests de dépistage, le remède miracle devrait voir le jour: une application numérique permettant de repérer et d’identifier sur son smartphone toute personne atteinte du virus. En principe pour s’en éloigner, mais un jour,  pour la montrer du doigt.  Comment des esprits normaux peuvent-ils concevoir et valider un mécanisme aussi lamentable avec tout l’usage qui pourrait en être fait? On interdit le jogging solitaire, qui ne présente pas le moindre…

Voir l’article original 184 mots de plus