BELGIQUE 🇧đŸ‡Ș (RTBF): EnquĂȘte sans concession sur l’histoire politique des drogues

Publié: 12 mars 2020 dans Informations gĂ©nĂ©rales

Une enquĂȘte coproduite par la RTBF Ă  ne pas manquer dans « Retour aux sources »
sur La Trois Ă  21h05. Les 2 premiers Ă©pisodes diffusĂ©s ce samedi 08 fĂ©vrier seront suivis d’un dĂ©bat avec le psychanalyste Michel Rosenzweig et le Juge Michel Claise.

Le 3e épisode sera diffusé le samedi 15
février.

A voir aussi sur AUVIO.

Episode 1 : L’ùre des empires

Le trafic de drogue n’a pas Ă©tĂ© inventĂ© par une mafia mais par les puissances coloniales europĂ©ennes, au XIXe siĂšcle.Tandis qu’elles rĂ©pandent l’opium dans toute l’Asie, l’industrie
pharmaceutique dĂ©couvre des produits miraculeux : morphine, cocaĂŻne, hĂ©roĂŻne. L’addiction devient un flĂ©au mondial.

Quand la prohibition s’impose au dĂ©but du XXe siĂšcle, les premiers rĂ©seaux voient le jour au Mexique, en France, en Chine

Ces rĂ©seaux connaissent un essor sans prĂ©cĂ©dent pendant la guerre froide : entre les mains des services secrets, les drogues deviennent un instrument gĂ©opolitique. Les États-Unis en paient le prix : en 1970, un tiers des soldats amĂ©ricains au Vietnam est accro Ă  l’hĂ©roĂŻne. Un an plus tard, dans un discours historique, le prĂ©sident Richard Nixon lance la guerre contre les drogues

Alors que la guerre contre les drogues progresse partout dans le monde, une nouvelle génération de trafiquants émerge à la fin

des annĂ©es 1970, plus puissante que jamais. Ces criminels ne sont pas seulement avides d’argent, mais aussi de pouvoir. Si Pablo Escobar est le plus emblĂ©matique de tous, Toto Riina en Sicile, Khun Sa dans le Triangle d’or, Felix Gallardo au Mexique, ont bouleversĂ© le destin de leur pays et fait exploser le trafic de drogue Ă bl’échelle mondiale. Ils dĂ©fient les États, menacent les pouvoirs en place. Il faudra prĂšs de 20 ans pour que les États s’organisent et mettent au point des stratĂ©gies pour faire tomber les barons de la drogue.

Le trafic s’est morcelĂ©, atomisĂ© sous les coups portĂ©s par la police.
Les trafiquants d’aujourd’hui ont mutĂ©. L’invisibilitĂ© est leur arme. Le trafic s’enracine dans des zones hors de contrĂŽle : des zones de guerre, comme l’Afghanistan ou la Colombie. Au Mexique, les cartels ont fait entrer le pays entier dans une spirale de violence inqualifiable, et partout, le bilan de la guerre contre les drogues n’est qu’un dĂ©compte macabre.

Les drogues de synthÚse, faciles à fabriquer et dissimuler, annoncent la quatriÚme génération à venir : les trafiquants en blouse blanche.


Les trafiquants d’aujourd’hui ont mutĂ©. L’invisibilitĂ© est leur arme.

Le trafic s’enracine dans des zones hors de contrĂŽle : des zones de guerre, comme l’Afghanistan ou la Colombie. Au Mexique, les cartels ont fait entrer le pays entier dans une spirale de violence inqualifiable, et partout, le bilan de la guerre contre les drogues n’est qu’un dĂ©compte macabre.

Les drogues de synthÚse, faciles à fabriquer et dissimuler, annoncent la quatriÚme génération à venir : les trafiquants en blouse blanche.

Source

0000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s