FRANCE đŸ‡«đŸ‡·Â«Spoil system»: que s’est-il passĂ© depuis la nomination de JĂ©rĂŽme Fournel Ă  la tĂȘte de la DGFIP lors du Conseil des ministres du mercredi 24 avril?

Publié: 26 septembre 2019 dans Informations gĂ©nĂ©rales

En Conseil des ministres, le prĂ©sident de la RĂ©publique s’était dit prĂȘt Ă  repolitiser les nominations dans les grandes directions pour rendre plus efficace l’application des lois.

C’est une pratique qu’il avait promise d’appliquer en arrivant au pouvoir:l’instauration d’un «spoil system» Ă  la française.

Autrement dit, la nomination de fonctionnaires en phase avec la politique gouvernementale aux postes clĂ©s de la haute administration française, de façon Ă  Ă©viter les effets d’inertie, voire la rĂ©sistance de la technostructure. À l’image de ce qui est en vigueur aux États-Unis, oĂč les responsables changent Ă  chaque alternance.
Sauf que cet objectif s’est rapidement enlisĂ©, Emmanuel Macron refusant de lancer une chasse aux sorciĂšres. Il s’était contentĂ© de pointer, rĂ©guliĂšrement, les conservatismes de l’administration et d’exhorter ses ministres Ă  reprendre la main sur les grandes directions ministĂ©rielles. Mais cela devrait changer, si l’on en croit la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye.

«Les nominations Ă  la tĂȘte des administrations centrales doivent reflĂ©ter notre volonté» (S. Ndiaye)

Des mouvements dÚs «la semaine prochaine»
«Le prĂ©sident de la RĂ©publique a souhaitĂ© que les nominations Ă  la tĂȘte des administrations centrales puissent reflĂ©ter notre volonté» que les rĂ©formes soient «accĂ©lĂ©rĂ©es», avec «une traduction perceptible par nos concitoyens», a-t-elle dĂ©clarĂ©, Ă  la sortie du Conseil des ministres. Et d’ajouter: «Il y aura probablement des annonces et des mouvements Ă  partir de la semaine prochaine et dans le courant du mois de juin».
«Il est Ă©vident que le dĂ©ploiement des politiques publiques nĂ©cessite que les responsables des administrations centrales soient parfaitement en accord avec ces dĂ©ploiements. On n’imagine pas que le directeur gĂ©nĂ©ral des Finances publiques (DGFIP) soit en dĂ©saccord avec le prĂ©lĂšvement Ă  la source qu’il est supposĂ© mettre en Ɠuvre.

C’est une difficultĂ© supplĂ©mentaire que l’on peut s’éviter», avait-t-elle fait valoir.

JĂ©rĂŽme Fournel

Un exemple qui est d’actualitĂ©, puisque le directeur de cabinet du ministre de l’Action et des Comptes publics GĂ©rald Darmanin, JĂ©rĂŽme Fournel, a Ă©tĂ© nommĂ© Ă  la tĂȘte de la trĂšs puissante DGFIP lors du Conseil des ministres du mercredi 24 avril.

Source

EspĂ©rons que son action soit plus efficace que celle qu’il avait menĂ© Ă  la tĂȘte de la Douane pour le renouvellement de la flotte d’avions et de navires.

0000

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s