FRANCE đŸ‡«đŸ‡·(Lanceurs d’alerte): encore un aviseur des Douanes trahi par l’État

Publié: 22 mai 2019 dans Informations gĂ©nĂ©rales

Rodolphe Gintz est seul à décider.

La réaction de Rodolphe Gintz, via Twitter:

« Je signale que son article est truffĂ© d’erreurs. Sa dĂ©marche appelle d’autres rĂ©actions, ailleurs que sur twitter. »

Le pouvoir concentrĂ© entre les mains d’un seul fonctionnaire

Pour bien comprendre cette situation kafkaĂŻenne, il convient encore de rappeler qu’un indicateur des douanes peut ĂȘtre rĂ©munĂ©rĂ© en vertu des textes, mĂȘme en cas d’insuccĂšs partiel d’une opĂ©ration, mais dans une limite de 3.100 euros, sauf dĂ©cision contraire du directeur gĂ©nĂ©ral des Douanes, en l’occurrence Monsieur Rodolphe Gintz.

Ce dernier concentre en effet tout le pouvoir de dĂ©plafonner ce seuil, en pratique dans une affaire sur dix, lorsque l’information dĂ©bouche sur un trafic d’envergure ou une grosse confiscation.

Dans ce cas, le montant de la rĂ©tribution, « fixĂ©e de façon discrĂ©tionnaire et ne pouvant faire l’objet d’aucun recours », comme le prĂ©cise l’arrĂȘtĂ©, et comme s’autorise volontiers Ă  le rappeler l’intĂ©ressĂ©, est calculĂ© selon un barĂšme fluctuant et confidentiel, curieusement inconnu du Parlement, ou de toute autre forme de reprĂ©sentation nationale.

Pour rĂ©sumer, le recouvrement potentiel de centaines de millions d’euros pour les caisses de l’Etat dĂ©pend donc

1) du pouvoir discrĂ©tionnaire concentrĂ© entre les mains d’un seul homme,

2) qui agit dans l’opacitĂ© des textes,

3) et refuse toute communication au Parlement ou la Cour des comptes.

Un Ă©tat de fait d’autant plus malheureux que l’on ne connait toujours pas en France le nombre exact de salariĂ©s dĂ©diĂ©s Ă  la cellule des lanceurs d’alerte, et donc de la dĂ©pense publique engendrĂ©e pour le contribuable (ils sont par exemple 21 aux États-Unis, et 12 en Grande-Bretagne).

Un tel postulat frappe l’Etat de droit, sape la confiance entre institutions et citoyens, et accentue une crise de la reprĂ©sentation qui ne nourrit pas la rĂ©forme, mais l’insurrection.

Au lendemain du 25e samedi de mobilisation des « gilets jaunes », cela fait penser Ă  ce mot de Henry David Thoreau dans sa DĂ©sobĂ©issance civile : « L’État n’est douĂ© ni d’un esprit supĂ©rieur ni d’une honnĂȘtetĂ© supĂ©rieure, mais uniquement d’une force physique supĂ©rieure. »

Plus

0000

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s