Archives de 16 mars 2019

Nota : à ceux qui pourraient penser récupérateur l’association de la catastrophe du vol MH-370 dans le titre de cette longue série, je rappelle qu’à l’origine il y a la forte suspicion émise par l’un des parents de victimes françaises sur la possibilité que le Boeing 777 incriminé ait pu avoir eu affaire à un trafic de ce genre, ou à une bavure militaire liée à ce trafic. La série a débuté ici.

Un chinois, un pilote… et c’est tout

Mais revenons à nos fameux 747 abandonnés. C’est d’abord le responsable de l’aéroport de Kuala Lumpur qui lève une partie du voile en avouant « que les 747 n’avaient pas été abandonnés, mais conservés lors de leur réunion avec Malaysia Airports (MAHB), la société qui gère les aéroports du pays, sur une « base cohérente » afin de présenter des documents supplémentaires sur le statut du propriétaire. La première réunion avec MAHB, qui a eu lieu le 17 juin de cette année, a été suivie de plusieurs réunions pour fournir des pièces justificatives, « qui indiquent toutes clairement que Swift est le propriétaire de tous les (3) B747 », a indiqué la compagnie de fret dans une déclaration (…) Blue Peterson, président-directeur général de Swift, a affirmé que le MAHB avait refusé de lui permettre d’avoir accès aux avions, affirmant qu’ils avaient besoin de consulter les documents d’immatriculation de l’aéronef avant de l’autoriser à se rendre à proximité (d’eux). » Quelqu’un, sur place, en Malaisie, cherchait visiblement à brouiller les pistes, pour qu’on ne sache pas à qui appartenaient les appareils. Pourquoi, donc, voila toute la question !

LIRE

http://www.centpapiers.com/mh-370-34-les-avions-oublies-en-malaisie-2/

0000

Transporter des armes, c’est aussi une histoire de gros sous et de profiteurs. Il y en a même un qui va en profiter vingt ans, sans avoir jamais rien transporté, son seul appareil n’ayant jamais décollé. Ça parait incroyable, mais ça s’est produit aux USA, où l’argent peut se faire en dehors de toute règle d’éthique, permettant de flirter longtemps avec la légalité avant de se faire prendre. Ça s’appelle le capitalisme, tout simplement. L’exploitation de candides par des personnes sans scrupules. Mais parfois ça ne prend pas, comme on va le voir ici à Sharjah, qui est aussi un émirat à lui tout seul.

Nota : à ceux qui pourraient penser récupérateur l’association de la catastrophe du vol MH-370 dans le titre de cette longue série, je rappelle qu’à l’origine il y a la forte suspicion émise par l’un des parents de victimes françaises sur la possibilité que le Boeing 777 incriminé ait pu avoir eu affaire à un trafic de ce genre, ou à une bavure militaire liée à ce trafic.

LIRE

http://www.centpapiers.com/mh370-33-les-avions-oublies-en-malaisie-1/

0000

Les Balkans recèlent toujours des millions d’armes, malgré l’argent investi pour se débarrasser des stocks (50 millions de dollars répartis sur 10 ans !). « Des centaines de détruites, des milliers restantes » avait titré à ce propos une revue de l’Otan, que l’on imaginait sarcastique. Les explosions de sites avaient régulièrement continué, même après Guedec, pour nous montrer qu’il en restait encore un grand nombre, toujours aussi dangereuses, des dizaines d’années après leur production. Or le fait est de constater qu’une première fois durant le conflit afghan, ces mêmes dépôts monstrueux avaient approvisionné le conflit. La leçon, visiblement, n’a pas été retenue, ces dépôts ayant servi aux USA et à leurs alliés Quataris ou Saoudiens à alimenter en masse les opposants à Bachar el Assad. Retour sur la noria de gros porteurs partis d’Europe Centrale pour fournir à la pelle Kalachnikov, obus et roquettes, avec le même manque de rigueur que celui qu’avait montré l’ineffable David Petraeus, qui avait fini sa carrière comme responsable de la CIA, rappelons-le. Ce manque de mémoire flagrant laissant entendre qu’on alimenterait plutôt les conflits, au lieu de tenter de les juguler, d’un côté comme de l’autre, les russes jouant la même carte côté Assad.

Nota : à ceux qui pourraient penser récupérateur l’association de la catastrophe du vol MH-370 dans le titre de cette longue série, je rappelle qu’à l’origine il y a la forte suspicion émise par l’un des parents de victimes françaises sur la possibilité que le Boeing 777 incriminé ait pu avoir eu affaire à un trafic de ce genre, ou à une bavure militaire liée à ce trafic. La série a débuté ici.

Retour aux stocks albanais

LIRE

http://www.centpapiers.com/mh370-32-albanie-croatie-tchequie-les-fournisseurs-darmes/

0000

Silk Way, on l’a vu, mais aussi d’autres entreprises de livraison d’armes, avaient fait d’Ostende, dans les années 2000, sa base européenne.

Depuis, on s’était dit qu’avec la fin de l’ère Viktor Bout, emprisonné le 6 mars 2008 à Bangkok et emprisonné pour 25 ans depuis 2012 aux USA, l’aéroport qui avait été la plaque tournante pendant des lustres du commerce illicite d’armes en avait terminé avec ce trafic.

Que nenni : devant les yeux effarés des riverains, un énorme 747 s’est posé à plusieurs reprises sur l’aéroport, repartant bourré d’armes et de munitions pour alimenter un énième confit en cours, cette fois en Libye, délivrant des armes à foison, sans top de contrôle il semble bien, au point de les voir tomber rapidement et un peu trop facilement aux mains des gens de L’Etat Islamique…

Ostende, le retour !!!

LIRE

http://www.centpapiers.com/mh370-31-ostende-le-retour/

0000