Archives de 6 mars 2019

L’analyse de grands volumes de données pour lutter contre les fraudes reste anecdotique dans le bilan 2018 des douanes présenté ce 25 février par Bercy.

» La pertinence des cibles a d’ores et déjà permis de notifier près d’un million d’euros de droits et taxes éludés, sans compter les enquêtes en cours. Un niveau élevé de pertinence des cibles (près de 50 %) a été atteint grâce à la mise en place d’un processus de travail qui combine la puissance des outils de datascience avec une exploitation des résultats par des experts douaniers pour identifier les fraudes à forts enjeux. » indique le rapport.

Un million €, c’est une goute d’eau sur les 49 millions d’avoirs criminels financiers saisis, mais le « datamining » a droit à son chapitre dédié dans le bilan 2018.

Le SARC monte en puissance

Selon Bercy, les perspectives existent pour » identifier les fraudes à forts enjeux. » Et c’est le travail du SARC (Service d’Analyse de Risque et de Ciblage )

Créé en 2016, cette entité – rattachée à la Direction générale des douanes et des droits indirects (DGDDI) – a pour mission de « centraliser les analyses de risques et de développer de nouvelles techniques pour identifier parmi des millions de déclarations, celles qui présentent des anomalies de nature à dissimuler une éventuelle fraude déclarative. » explique le rapport.

Selon différentes sources d’information, la cellule « Datamining » doit compter 3 agents sur un total de 45 pour l’ensemble des 5 cellules qui composent le SARC. On ignore si l’effectif est complet mais on a vu circuler des offres d’emploi ( par exemple ici ) ces derniers mois.

SPSS Modeler d’IBM pour l’analyse

C’est à la fin 2016 que Cap Gemini a déployé l’outil SPSS Modeler d’IBMintégré dans un Risk Management System.

Mais selon un compte-rendu publié en mars 2018 par le syndicat Solidaires-Douanes » Le premier bilan des travaux de »l’expert en données massives » , recruté début novembre 2018, s’avère décevant ».

LIRE PLUS

https://www.google.com/amp/s/www.silicon.fr/douanes-lanalyse-des-donnees-reste-limitee-pour-lutter-contre-la-fraude-233547.html/amp

0000

CALAIS, France

Long traffic jams formed Monday at French Channel ports after customs officers staged a work-to-rule strike to press demands for extra staff and more pay ahead of Britain’s departure from the EU.

Trucks were backed up several kilometres on roads leading to the ports of Calais and Dunkirk, an AFP reporter at the scene said, leading migrants seeking to get to Britain to try to board slow-moving vehicles.

« Customs officers are strictly applying the rules and reinforcing controls, » David-Olivier Caron, an official from the CFDT union, said.

Some 300 customs officers are employed in Calais, and about 60 in Dunkirk, he said, adding that the work-to-rule operation was open-ended.

Trade unions want an increase in overnight pay, a danger allowance, and more staff to help with the extra work once Britain leaves the European Union, in theory at the end of the month.

The French government has announced the recruitment of an extra 700 customs officials, a number seen as insufficient by some unions.

Once Britain has left the EU « there will be stronger controls. Today you have a demonstration of what is going to happen, » said Philippe Bollengier from the CGT union.

« Management is asking us to keep traffic flowing regardless of our duties so as not to interfere with inter-state commerce, » he added.

The terms of Britain’s departure from the EU are still being worked out ahead of a Brexit deadline of March 29, although an extension to that date is now seen as likely.

The leader of the Hauts-de-France region, which includes Calais and Dunkirk, told AFP last month that fears about monster traffic jams after Brexit were overblown.

« From our point of view, for the ports and the tunnel, we will be ready, » Xavier Bertrand told AFP.

But Vincent Thomazo, a customs official from the Unsa union, said: « They are asking us for a very, very big effort and it’s going to be a big effort to reintroduce a border with very little extra help. »

Read more

https://www.businesstimes.com.sg/transport/traffic-jams-as-french-customs-officials-strike-over-brexit?amp&__twitter_impression=true

0000

PLUS

http://rosemar.over-blog.com/2017/10/un-scandaleux-trafic-de-dechets-nucleaires-en-calabre.html

0000