Archives de 21 septembre 2018

Intitulé « un voyage à risques pour Benalla », l’article paru dans le Canard Enchaîné le 19 septembre relate un déplacement de l’ancien collaborateur d’Emmanuel Macron à Londres, en compagnie d’un « individu fiché S, proche du sulfureux homme d’affaires Alexandre Djouri et soupçonné de jouer les intermédiaires dans des ventes d’armes en Afrique… ».

Le journal satirique s’appuie sur une note rédigée par la Police de l’air et des frontières (PAF) qui précise : « leurs attitudes laissent entendre qu’ils se connaissent. Ils discutent ensemble ».

D’après nos informations, l’individu présenté comme fiché S, n’est pas connu des services de renseignement pour une possible appartenance à l’islam radical ou encore à des organisations terroristes. Âgé de 26 ans, Lucas. a été « debriefé » par la Direction Nationale du Renseignement et des Enquêtes Douanières (DNRED) à l’issue d’un voyage organisé par un de ses voisins, au Niger. Il s’avère que ce voisin, un bon ami de sa mère, aurait attiré l’attention des services douaniers après avoir joué les intermédiaires dans des contrats d’armement étatique avec le Niger. Par ailleurs selon nos sources, si l’individu est connu des services douaniers, son nom ne figurerait pas dans la base de données des fichés S.

SOURCE: https://www.valeursactuelles.com/politique/info-va-qui-etait-laccompagnateur-dalexandre-benalla-londres-presente-comme-fiche-s-99119

00000000000000000000000000000000000000000000000

Aviseur International

Premier port de France pour les conteneurs, la cité Océane est une porte d’entrée majeure pour les marchandises.

De quoi constituer l’essentiel de l’activité des douaniers du Havre. Leur mission ? Repérer tentatives de fraudes et produits illicites.

Nous avons passé plusieurs heures aux côtés des agents pour comprendre le fonctionnement de leurs services.

La Celtics, tour de contrôle et de ciblage

Retour en centre-ville, à la Cellule de lutte contre le trafic illicite par conteneurs (Celtics). C’est ici que travaillent 30 agents « cibleurs », les yeux fixés sur leurs écrans.

Le service, en fonctionnement 24 h/24, tous les jours de l’année, a été étoffé après les attentats du 11-Septembre, avec la mise en place d’un système européen de contrôle des informations.

Selon Anne-Elisabeth Gouesse, responsable de la cellule, « le système informatique analyse, avec des dizaines de critères communautaires, nationaux et locaux, les données de 100 % des conteneurs…

Voir l’article original 137 mots de plus