Archives de 7 juin 2018

Aviseur International

La justice espagnole pointe du doigt sept banques suisses impliquées dans le scandale qui a provoqué en Espagne la chute du gouvernement de Mariano Rajoy.

De notre correspondant à Genève, Ian Hamel

Publié le | Le Point.fr
Une « corruption institutionnalisée » en faveur du Parti populaire d’Espagne n’a été possible que grâce au concours de sept banques helvétiques: Cial (aujourd’hui le CIC), la Dresdner Bank (ex-LGT), la banque SYZ, Lombard Odier, le Crédit suisse, la BSI et la banque Mirabaud.

Voir l’article original 440 mots de plus