JAPON: les prisons prennent des airs de maisons de retraite

Publié: 22 avril 2018 dans 1 - Revue de presse - Journaux télévisés - Videos, ASIE, Japon, Réflexions, Société
Tags:

Le Japon abrite certains des citoyens les plus âgés du monde.

Des rapports récents indiquent que près de 30% de la population du pays a plus de 65 ans. Bien que le secret japonais pour une vie longue et saine est quelque chose qui, sur le papier, semble être une bonne chose, en réalité face à un problème démographique vieillissant, le pays est confronté à un certain nombre de problèmes économiques et sociaux.

Un de ces problèmes est le système carcéral du pays.

Comme Bloomberg l’a signalé en début d’année, près d’un cinquième de la population carcérale a 65 ans ou plus. Cette statistique surprenante est le résultat d’une tendance plutôt récente et inhabituelle.

Il s’avère que de nombreuses femmes japonaises âgées commettent des délits mineurs dans l’espoir d’être envoyées en prison, parce qu’elles n’ont nulle part où aller.

Au cours des deux dernières décennies, les crimes commis par des personnes de plus de 65 ans ont quadruplé.

À mesure que la population vieillit, le devoir de diligence incombe généralement aux membres de la famille, car la nation n’a pas nécessairement les ressources nécessaires pour fournir des services de soins aux personnes âgées à une population aussi nombreuse. Cependant, beaucoup de personnes n’ont pas de contact régulier avec leur famille, ou n’ont pas de famille du tout (ce qui deviendra probablement plus commun étant donné que de moins en moins de Japonais choisissent de se marier et d’avoir des enfants). En fait, plus de la moitié des femmes âgées en prison vivaient seules, tandis que 40% n’avaient pas de contact régulier avec leur famille et parlaient rarement à leurs proches.
Le crime le plus commun commis était le vol à l’étalage; tous deux dans l’espoir d’être pris et par nécessité. Au Japon, les femmes âgées sont les plus vulnérables économiquement – près de la moitié vit dans la pauvreté par rapport au reste de la population.

À cause de tout cela, beaucoup vivent dans un état de dépendance de la prison.

Le gouvernement et les systèmes pénitentiaires privés n’ont pas encore mis en œuvre avec succès des programmes de prévention et de réhabilitation de la récidive, et le fardeau financier de la prise en charge des personnes âgées atteint des niveaux sans précédent. Les fournitures médicales, les soins de santé et tous les coûts supplémentaires liés au vieillissement s’ajoutent au coût déjà élevé de la détention des prisonniers.

SOURCE

00000000000000000000000000000000000000000000000000

Publicités
commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s