Archives de 11 décembre 2017

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

« Avant-propos.

Grâce à Télérama, nous avons accès à ce reportage au coeur de l’une des banques les plus sales de la planète. Elle semble être de tous les mauvais coups… En toute impunité.

Excellent reportage qui montre à quel point les « autorités » financières et politiques n’ont pu ignorer le crime financier et l’ont par conséquent couvert …. »

LHK

VIDEO: « GANGSTERS DE LA FINANCE ». ARTE (Cliquer ici)

PS: En cas de difficulté de visionnage, vous pouvez le faire sur le site de Télérama : http://www.telerama.fr/television/en-avant-premiere-sur-telerama.fr-les-gangsters-de-la-finance,-enquete-glacante-sur-la-banque-hsbc,n5391442.php#tjYs5bhHb4mqsQgr.01

Voir l’article original 374 mots de plus

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

Allez, une petite piqûre de rappel pour bien commencer la semaine. Ne vous inquiétez pas, ça fait un peu mal mais ça fait rire aussi… Et surtout n’oubliez pas : c’est à vous qu’on prend le pognon ! OD

(Insolentiae TV, 7 décembre 2017)

Rappels :

[Scandale] L’Union européenne fait semblant de lutter contre l’évasion fiscale

[Paradise Papers] Dans la famille Guignol, je demande Pierre

Le vrai scandale des paradis fiscaux : les prix de transfert

Voir l’article original

Aviseur International

Flics contre juges, les stups en plein bad trip

Par Pascal Ceaux et Anne Vidalie, publié le

De fortes tensions opposent policiers et magistrats sur les méthodes de lutte contre le trafic de drogue. Entre les uns et les autres, la défiance est à son comble.

Récit de l’intérieur.

Il n’est pas près d’oublier ce jour-là. Dans les bureaux de l’Office central de répression du trafic illicite de stupéfiants (OCRTIS) à Nanterre (Hauts-de-Seine), la colère a éclaté avec la violence d’un orage trop longtemps contenu.

« Le mouvement a été spontané, raconte ce policier qui préfère garder l’anonymat. On s’est réunis. On avait le sentiment de n’être soutenus ni par le ministère, ni par la direction de la police judiciaire. On s’est dit, puisqu’ils ne veulent pas prendre notre défense, on va faire quelque chose de marquant. »

C’est ainsi que les quelque 70 enquêteurs de l’Office ont décidé, lundi 16…

Voir l’article original 1 424 mots de plus