Archives de 16 mai 2017

Aviseur International

Los intervino la Policía en cuatro zonas del país. Están avaluados en $8.000 millones.


Bien incautado



Bien incautado / Cortesía Policía Nacional


El general José Ángel Mendoza, director de la Policía Antinarcóticos, confirmó que 91 bienes de propiedad de la familia narcotraficante Bustamante Riascos fueron intervenidos por la Fiscalía General de la Nación.


Las propiedades, según el oficial, están ubicadas en Palmira, Pradera, La Cumbre, Jamundí, Buga y Florida, en Valle, además de Medellín, Bolívar, Barrancabermeja y San Andrés Islas.

Leer mas

http://caracol.com.co/m/radio/2017/05/15/nacional/1494865748_411249.html

View original post

Le Blog de Philippe Waechter

La situation britannique devient plus complexe. L’inflation s’est accélérée à 2.7% en avril et l’inflation sous-jacente à 2.5%. Ce sont des chiffres qui n’avaient pas été constatés depuis l’automne 2013 pour le taux d’inflation. Ces effets reflètent principalement l’impact de la dépréciation du sterling. Il y a un an l’inflation britannique n’était qu’à 0.3% et le taux d’inflation sous-jacent qu’à 1.2%. C’est le passage de 1.2% à 2.5% qui est le plus problématique alors que l’économie anglaise n’accélère pas.
RU-2017-avril-inflation
Le souci est que les salaires ne vont pas suivre cette accélération des prix. L’écart est déjà significatif.

View original post 147 mots de plus

МОСКВА, 15 мая — РИА Новости. Французы не верят в заявления, что Россия каким-либо образом могла вмешаться в выборы президента республики, заявил в интервью RT бывший глава французской контрразведки и основатель международного центра исследований по терроризму и помощи жертвам терактов Ив Бонне (Yves Bonnet).
https://ria.ru/world/20170515/1494344488.html

MOSCÚ (Sputnik) — Los franceses no creen que Rusia pudiera interferir en las elecciones presidenciales, declaró el antiguo director de los servicios de contraespionaje de Francia, Yves Bonnet.


« Esto ya no funciona (…) Os puedo asegurar que, por suerte, los franceses ya no creen en esto (…) me cuesta creer que cualquier país, Rusia, China o Irán, pudiera intervenir en las presidenciales, si son los ciudadanos del país los que votan« , dijo Bonnet en una entrevista a la cadena rusa RT.

Leer mas

https://mundo.sputniknews.com/europa/201705151069178591-paris-elecciones-injerencia-rusa/

Frankreich kann laut dem Politiker und ehemaligen Chef der französischen Spionageabwehr, Yves Bonnet, ohne einen Partner wie Russland nicht auskommen.
Lesen

https://de.sputniknews.com/politik/20170515315765365-russland-frankreich-partner-terrorismus/

Yves Bonnet, ex-patron de la DST (Direction de la surveillance du territoire), président du centre international de recherches et d’études sur le terrorisme, a présenté à RT France la façon dont il pense qu’il faut répondre à la menace terroriste.

«Je crains que M. Macron n’ait aucune expérience de la lutte contre le terrorisme et je l’attends dans les actes et dans les faits», affirme l’ex-patron de l’espionnage français Yves Bonnet. Pour lui la task-force anti-Daesh que propose le président fraîchement élu, «ce sont des mots, c’est un discours» et il ne suffit pas de dire qu’il faut lutter contre le terrorisme.


Pour Yves Bonnet, l’état d’urgence ne sert à rien, de même que le plan Vigipirate : «Ce n’est pas en mettant des gens avec des fusils dans la rue qu’on écarte les attentats», explique l’ancien haut fonctionnaire pour qui il faudrait surtout privilégier le renseignement humain et la coopération internationale, y compris avec la Syrie et la Russie. «Il est certain qu’il faut travailler ensemble, nous ne pouvons pas nous passer de la collaboration avec la Russie», juge Yves Bonnet.


Lire la suite

https://francais.rt.com/entretiens/38357-ex-patron-dst-il-faut-pas-chatouiller-ours-russe

Fin 2016, près de 566 navires battaient pavillon togolais. Depuis, la direction des Affaires maritimes a procédé à la radiation de 200 navires qui agissaient dans l’illégalité. Le ministre des Transports, Ninsao Gnofam, avait expliqué que la décision de l’État de renforcer les dispositions nécessaires pour l’octroi des pavillons avait pour but de « s’assurer que ces navires ne créent pas de problème à l’extérieur et ne ternissent pas l’image du pays ».

Lire plus 

http://www.jeuneafrique.com/435137/societe/lon-sait-navire-togolais-a-coule-navire-militaire-russe-rade-distanbul/